Soclage des figurines

C'est-ici l'espace de libre expression des pratiquants de la règle "Les Trois Couleurs". Il a pour vocations de leur donner un point de ralliement "universel" et d'apporter à tous les amateurs isolés l'aide nécessaire à la compréhension de nos choix de modélisation.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Soclage des figurines

Messagepar EYNARD Joël sur 31 Déc 2008, 09:09

Salut à tous,
Le soclage des figurines 15mm actuelles (AB en particulier) semble avoir nécessité un réajustement de la taille des socles. Ainsi, John-Alexandre m’a confirmé que sa figurine d' Infanterie occupait 1cm de front et celle de Cavalerie 2cm pour respecter les principes de soclage de L3C (La pièce d'Artillerie doit donc passer à 4 cm de front ?). Mais j’ai également l’impression que la profondeur des socles est aussi en rapport avec le front. La règle précise en effet qu’1 Cavalier ou 2 Fantassins engagent 1 Fantassin de Flanc ce qui était bien représenté par les 1,5 cm de profondeur. Hors, il est recommandé dans le Petit Précis p :21 de « les diminuer au maximum car la profondeur du socle sera toujours très largement supérieure à la profondeur réelle de l’unité représentée ». Quels choix avez-vous fait ?
Merci
Joël
EYNARD Joël
 

Re: Questions du novice

Messagepar MANÉ Diégo sur 31 Déc 2008, 15:43

Mes armées personnelles étant des 25 mm, je laisse les “praticiens” du 15 mm, John-Alexandre par exemple, répondre pour le côté pratique relatif à cette échelle.

Je donne toutefois des indications d’ordre général. En effet, à nos échelles de jeu, la profondeur des figurines sera toujours plus grande que la prise de terrain réelle, d’où le conseil de Patrick.

Toutefois l’essentiel, et encore seulement si l’on se pique d’historicité, est d’abord de respecter le front des unités, fonction des échelles de terrain et d’effectifs, et ensuite le rapport de forces entre les différentes armes.

Pour la profondeur, comme représenter les formations “serrées en masse” est de fait impossible, j’ai donné l’indication d’une profondeur individuelle double du front tenu. Ce n’est pas anodin car cela correspond aux intervalles de la première formation que l’on puisse réaliser historiquement quant’ à la profondeur, en l’occurrence la “colonne par division à demi-distance” ou encore la “colonne par compagnie à distance entière” (soit le même intervalle en profondeur) qui étaient des formations de pratique courante.

Cela permet à une colonne par compagnies de former sur un flanc une ligne de même front que la profondeur de la colonne initiale, et à une colonne par division de former un carré rapidement par simple pivot à gauche et à droite de ses compagnies centrales et demi-tour de ses compagnies de queue, et cela sans occuper plus de place que la colonne initiale, soit en fait la plaque métallique de support qui, idéalement, fera une UD de front.

En outre, cet intervalle permet d’éviter que les bayonnettes d’un rang avançant l’arme basse n’aient à se trouver intercalées dans le rang qui précède, ce qui n’est pas beau et est générateur de “casse” comme d’embarras de rangement ou d’agencement de vos chères figurines.

Voilà, encore une fois Bonne Saint-Sylvestre à tous.

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3214
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Questions du novice

Messagepar MASSON Bruno sur 01 Jan 2009, 09:48

bonne année à toi Joël (et à tous les autres lecteurs)

Tu auras remarqué que cette question du soclage est de peu d'importance dans L3C car on considère la figurine, et la stricte observance des distances n'est pas un dogme inattaquable (on est pas là pour disserter sur l'épaisseur du poil de Q).

Néanmoins, tu demandes des retours d'expérience de possesseurs de 15mm en AB, alors je vais te proposer la mienne, car j'ai essayé pas mal de combinaisons
Pour l'infanterie, j'ai essayé entre 0,9x0,75 et 1,25x1,25 car je choisis toujours des poses avec fusil à l'épaule. La meilleure combinaison me semble 1 cm², voir 0,9x0,9 mais on perd un peu de stabilité. si tu veux un socle rectangulaire, garde la longueur normale de 1,5cm, pour toutes les raisons exposées par Diégo.
Côté cavalerie, j'ai des socles 0,5"x1" pour les figurines achetées sur eBay (domaine Anglo-Saxon oblige), 1,3x3cm (limite inférieure pour avoir la stabilité requise, la figurine est exposée partout), 1,5x3cm (mais le cheval peut dépasser devant ou derrière), voir 1,5x3,5cm (qui protège mieux la figurine)

côté artillerie, il peut être difficile de jouer sur la figurine elle-même, car il faut que cela soit "joli", et poser 2 figurines d'artilleurs en ligne de part et d'autre du modèle de canon, c'est très moche...Un conseil, fais-toi des plaques à la dimension règlementaire (4cm pour 6 pièces et 6 pour 8 pièces) et arrange ta batterie dessus. Voir mieux, réalise-toi un élément en carton léger, de forme trapésoïdale isocèle, ayant comme petite base la largeur de la batterie, avec les deux angles de 30°, tu pourra poser ta plaque de batterie dessus...

enfin, ce problème de socle surabondant n'est pas réservé au 15/18mm, même sur notre gamme de Minifig 25mm, certaines figurines dépassent largement le 1,25 règlementaire, donc on socle en 1,5 sans problème...
MASSON Bruno
 

Re: Soclage des figurines

Messagepar MANÉ Diégo sur 12 Mar 2011, 00:38

...je possède une armée polonaise (5° corps à Borodino) soclée pour NPOW. Mais peut-être est-elle utilisable pour L3C ? Nous demande Bertrand Jacquemart dans le post ci-après.

viewtopic.php?f=2&t=365&start=15

Lequel vous renverra ici pour la réponse particulière de votre serviteur, ce post y étant plus adapté.

Les figurines motivant la question sont des 15 mm, mais ma réponse vaut aussi pour toutes les tailles de figurines et donc aussi pour les 28 mm du même Bertrand.

"Le soclage est sans incidence sur le jeu",
dis-je dès la première page d"L3C 3".

Et comme j'étais conscient de l'importance de ce principe pour certains (en fait tous les joueurs de toutes les autres règles) je suis allé jusqu'à souligner cette phrase.

Tout est dit ? Pas tout-à-fait. Je subodore en effet, après avoir visionné les images des troupes de Bertrand, que vous pouvez voir ici (rubrique Empire)

http://corybantes.unblog.fr

que la question peut aussi faire référence à l'organisation des figurines sur ces soclages, et là cela mérite d'être développé.

La règle jouée par notre ami impose des unités d'infanterie organisées en 3 plaquettes de 3 figurines solidaires, ce qui fait des "bataillons" (appelons-les comme çà) de 9 figurines, sans possibilité de "monnaie" pour les pertes, ni de représenter la plupart des variantes de formations.

Alors encore une fois, cela n'empêche en rien notre système de fonctionner, la preuve, les magnifiques (par la peinture -c'étaient mes figurines- et par le résultat -victorieux-) bataillons de la brigade Werlé, que je commandais lors du non moins magnifique remake de l'Albuéra organisé par Bruno Masson voici quelques années. Là je me suis étendu, mais c'était agréable. Reprenons...

Donc cela fonctionne sans problème. Le seul souci est d'ordre visuel, voire "technique". La règle permet de rendre les diverses formations de combat, aidée en cela par la composition des unités qui le permet aussi. C'est pourquoi nos bataillons habituels "moyens" sont de 12 figurines, ce qui permet les colonnes de combat de 3 x 4 Français ou 4 x 3 Russes, pour reprendre les adversaires concernés.

Maintenant, si les Français en 3 x 3 peuvent représenter les 3 divisions de la colonne, il reste en rapport difficile de représenter correctement les compagnies d'élite, mais l'on peut décider d'ignorer ce "détail de l'histoire". Plus ardu encore serait pour les Russes de tenir compte du fait qu'il y a 4 compagnies et non pas trois (sauf dans les bataillons de réserve).

Pour les deux camps en outre le carré sera impossible à matérialiser avec seulement trois côtés puisqu'aussi bien j'ai vu que les figurines sont solidaires par trois. Impossible donc de tourner à droite et à gauche les deux compagnies de la division du centre pour les Français, et les deux demi-compagnies russes des "divisions" du centre.

Les "problèmes" sont donc tous liés à la composition ludique des unités à 9 au lieu de 12. Mais ce n'est qu'un problème de gestion facile à résoudre. Si en outre les deux camps sont organisés de la même manière (par exemple gentil Ve Corps Polonais 1812 contre méchant IIIe Korps Wurtembergo-Austro-Hessois 1815) les solutions seront communes. Même si là j'ai vu qu'il y avait matière à composer des bataillons de 12 figurines (4 x 9 = 36 = 3 x 12 !). Mais poursuivons comme si non.

Considérer l'effectif de 9 comme le normal et donc allouer un point de moral effectif par trois figurines au lieu de 4... Et considérer aussi l'agencement sur trois rangs de figurines comme normal.

Utiliser la symbolique de la colonne fermée (dernier rang tourné vers l'arrière) à laquelle sera adjointe un marqueur "carré".

Former un triangle aurait répondru ludiquement, mais cela me rappelle trop "la bataille de Commercytz" et son célèbrissime "carré de l'hypoténuse", que vous pouvez retrouver ici :

http://planete-napoleon.com/docs/88.Com ... taille.pdf

Les différents degrés de désorganisation peuvent aussi se signaler par des marqueurs, tout comme les pertes. Un marqueur bleu = 1 pas de pertes, blanc = 2 pas de pertes, rouge = 3 pas de pertes. Ce marqueur, placé sur champ à la gauche de la dernière figurine à droite du bataillon, puis de la 2e dès le 4e pas, etc... Ou encore recourir à une feuille de pertes à renseigner à chaque occurrence...

Bref, il y a très certainement plus de vraies solutions que de faux problèmes et donc ces derniers ne devraient pas suffire à stopper l'élan généreux de généraux motivés par l'odeur du plomb chaud bien peint.

Diégo Mané

Le but c'est le chemin... que le bataillon qui le suive soit à neuf ou douze figurines !
MANÉ Diégo
 
Messages: 3214
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)


Retourner vers Discussion générale.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron