Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Modérateurs: MASSON Bruno, FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Re: Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Messagepar MANÉ Diégo sur 10 Nov 2011, 15:15

BM à DM le 28/10/2011
Les Chasseurs Britanniques: de base une unité d'"émigrés", sans doute grossis de prisonniers sortis des pontons pour faire nombre à la création, ce n'est plus vraiment le cas ici. l'encadrement est toujours "émigré", renforcé ici ou là d'officiers subalternes Britanniques (Catholiques Irlandais ou Ecossais, puisque c'est la seule unité où ils peuvent détenir une commission), la troupe est à mon avis renforcée sur le même thème que les KGL et Brünswick. Ces derniers prennent les prisonniers Germanophones volontaires (les meilleurs en KGL, les moins bons en Brünswick-Öels), là le régiment prend les prisonniers "non-Français" (Italiens, Napolitains, Sardes, Belges, Hollandais) et quelques Espagnols désireux de combattre en rouge. l'encadrement est bon et vétéran, les autres sans doute moins, mais heureux d'être nourris(souvent), logés (parfois), d'être hors de portée des Insurgés et de se tenir généralement du bon côté du fusil qui tire!! Bref, ça ne fait pas des soldats très belliqueux.
Pour moi le L4 en 1811 paraît justifié, car après tout, ils ne demandent rien d 'autre que de ne tirer sur personne.

la retraite de Craufurd ne me semble pas justifier d'une baisse de moral, ils ont été envoyés assurer le retrait d'une troupe amie, puis sont repartis au milieu de "hordes de cuirassiers ennemis" :-) sans subir la moindre perte, et certainement en se moquant beaucoup des cavaliers qui n'osaient pas s'approcher. A mon avis, à ce moment de la bataille, ils sont en train de tirer aux dés qui d'entre eux ira consoler la maîtresse de Masséna le soir:-P
MANÉ Diégo
 
Messages: 3778
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Messagepar MANÉ Diégo sur 17 Nov 2011, 21:19

Derniers échanges, du 10/11/11

BM à DM
Une dernière réflexion sur l'artillerie française. Je comprends tout à fait l'avantage logistique de regrouper toutes les pièces en 2 batteries de 8 (moins de plaques, etc...), mais tu crées là un artefact de gestion préjudiciable à l'historicité du What-if car on va encore voir l'artillerie anglaise se cacher de la française comme d'habitude, alors que c'est le contraire sur cette bataille-ci... de plus, les batteries à 8 pièces sont suffisantes pour créer le trou dans la ligne, comme tu l'avais démontré à Albuera.

-----------------
DM à BM le 10/11/11

Outre le phénoménum de gestion logistique, le regroupé "en deux batteries de 8" correspond à la réalité historique. Je crois que cela figure sur les OBs (au moins le détaillé), mais les 4 pièces de Ferey sont restées de fait depuis le 3 sur les hauteurs face à Fuentes où elles ont été rejointes par les 8 pièces de d'Erlon, soit 12 pièces historiques réfactées à 8 ludiques compte tenu de l'échelle. Leur position de tir sera respectée.

Il en va de même des 8 pièces restantes de Loison qui n'ont pas pu suivre son infanterie là où il a cru devoir la fourvoyer. Elles n'ont pu que faire le tour à la suite des 4 de Junot, formant de facto une batterie de 12 pièces historiques* donc à nouveau 8 ludiques. C'est de fait la réunion de 12 pièces françaises  qui a un temps obligé les Britanniques à retirer 12 des leurs, avant de revenir au charbon avec 24 pièces qui éteindront les batteries françaises.

* D'autres parlent de "8 pièces de l'armée du Portugal", qui ne peuvent être alors que les 4 de Junot et les 4 de Montbrun**, "renforcées de 6 pièces de la Garde", mais en fait 4 seulement car Lepic en a conservées 2. A ces 12 pièces donc peuvent s'ajouter les 8 de Loison qui, en l'hypothèse auraient prolongé la ligne vers la position de Mermet derrière le ravin... donnant prise à 12 pièces britanniques en sus des 24 déjà concernées.

** J'ai un doute relatif concernant l'artillerie de Montbrun, que je n'ai pu lever. Toutes les relations décrivent ce général comme paralysé par le défaut d'artillerie pour le soutenir, défaut qui ne sera levé que par le renfort trop tardif, eu égard aux tergiversations de Bessières/Lepic, de 4 des 6 pièces de la Garde, dont l'intervention contre Craufurd puis Spencer est avérée. Plusieurs OBs sont en outre faussés par des confusions relatives, or donc si ces 4 pièces existent bien ce qui semble être le cas, où étaient-elles puisqu'elles ont fait défaut à leur général quand il en a eu besoin ?

Un autre paramètre, à part le fait que nous aurons là des pièces françaises de 4 £ (je compte regrouper les 8 £ sur la hauteur de d'Erlon, face à ta 9 £), c'est que disposées juste en retrait de la route et donc de la ligne de crête, les pièces britanniques étaient presque invisibles (pénalité -2) aux Français (comme la batterie Mercer à Waterloo) tout en pouvant délivrer des tirs rasants pas gênés, eux (un peu comme des tireurs derrière un mur, protégés mais pas gênés), dès lors qu'au-delà de la visibilité glissante de 2 UD.  Alors oui, l'artillerie anglaise s'est cachée, comme d'habitude, mais cette fois sans cesser de tirer pour autant*. Je n'ai pas fait les calculs mais je pense que cela doit le faire... et te rassurer.

* Toutes proportions gardées le résultat ressemble un peu à celui de l'artillerie Viet à Dien-Bien-Phu, qui tirait à vue... sans être vue !

Maintenant, si les Français parviennent à disposer, encore intacte, leur batterie de 8 pièces ludiques au-delà de la crête, c'est franchement qu'ils l'auront mérité où que les Anglais les auront laissé faire, non ?

En revanche tu auras vu que l'arrondi aidant j'ai réduit les batteries à cheval françaises à 4 pièces ludiques ce qui maintient, là aussi, le "rapport de force" sur le terrain des batteries historiques à 4 pièces contre les britanniques à 6 pièces. Maintenant, dans l'un comme l'autre camp rien n'empêche de réunir plusieurs petites batteries pour en former une grande, et à ce jeu-là, le 5 Mai 1811, les Anglais ont été les  plus forts !
MANÉ Diégo
 
Messages: 3778
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Messagepar MANÉ Diégo sur 19 Nov 2011, 11:28

And the last but not the least (I love this expression !)

Réponse DM à BM, du 10/11/11

suite à sa “déception” (humour british) de voir squeezées les “troupes d’élite” de l’armée française, telles que Légion du Midi, Régiment d’Irlande, Régiment de Prusse, Légion Hanovrienne, etc...

Pour les "troupes d'élite", outre effectivement un état squelettique*, elles se trouvaient pratiquement inopérantes à 13 h 00, notamment et surtout la Légion Hanovrienne qui s'était fait “défoncer” le 3 (je crois) de face par les Britanniques, de flanc par le 66e de ligne français et de dos par l'artillerie du même métal, les deux dernières occurrences parce-que le général Fririon refusa que les troupes enfilent leur capote par dessus leur tunique rouge pour éviter les confusions. Mais “le règlement c'est le règlement” et la tenue d'été c'est la tenue d'été. Ou irions nous si on laissait la coquetterie prendre le pas sur la souhaitable uniformité des troupes ?
MANÉ Diégo
 
Messages: 3778
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Messagepar BEYER Olivier sur 20 Nov 2011, 12:38

Bonjour,

en bref, on enlève tous les points faibles de l'armée française et on augmente artificiellement tout ce qui peut augmenter leurs chance (de manière ahistorique puisque les rôles de l'artillerie on été inversés).
La présence de Napo en personne et des hordes de cuirassiers (ils étaient là puisqu'une gravure anglaise l'affirme, si si) :mrgreen: ne m'aurait donc pas choqué, vu les circonstances
...
BEYER Olivier
 

Re: Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Messagepar MANÉ Diégo sur 20 Nov 2011, 18:37

La supériorité en nombre et surtout position de l'artillerie anglo-portugaise ont été correctement rendues, et aurait-elle été utilisée comme son modèle historique qu'elle aurait probablement obtenu le même résultat*. Si donc ce sont les joueurs français qui, malgré ces deux handicaps, sont parvenus à s'exprimer le plus à ce chef, c'est qu'ils ont mieux "joué le coup". Inutile d'aller chercher des explications style Caliméro ailleurs. Pareil pour la qualité des troupes, TRÈS nettement favorable aux Alliés.

* 12 pièces françaises, dont celles de la Garde, chassèrent dans le principe les 12 pièces britanniques du secteur, mais qui revinrent rapidement à 24, et finirent même à 36, éteignant les batteries françaises.

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3778
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Messagepar HYVRON Jean-Pierre sur 20 Nov 2011, 18:52

Ben oui quoi, on a gagné :mrgreen:
HYVRON Jean-Pierre
 

Re: Fuentes 2011 à Mourmelon, avant la bataille

Messagepar KERDAL Thierry sur 21 Nov 2011, 04:21

Qualité des troupes TRES nettement favorable aux Alliés?
Bon , ne polémiquons pas plus , ce n'est pas le lieu.
De toute façon , comme le dit Jean-pierre , les Alliés ont gagné , c'est l'essentiel.
VON MUMUTH
KERDAL Thierry
 

Précédent

Retourner vers Fuentes 2011 à Mourmelon

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité