Sous-officier prussien à Luxembourg

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: MASSON Bruno, FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Sous-officier prussien à Luxembourg

Messagepar DAHIOT Daniel sur 10 Juil 2023, 07:33

Bonjour,

Je suis le descendant d'un Sous-officier à la 30ème compagnie de la garnison prussienne. Caserne de Saint Esprit. Luxembourg.

Peut être est il arrivé dès 1815, il a fait souche là bas. Son premier fils est né en 1823 à la Caserne de Saint Esprit. Le second à la Caserne du Rham. Puis le reste, les sept autres enfants, naissent dans la ville de Luxembourg.

Je recherche l'histoire de cette 30ème compagnie de la garnison prussienne. Elle était quoi au juste cette compagnie, une création en 1815 à partir de divers régiments ayant combattu contre Napoléon ?

Mon ancêtre était Johann Hoffmann, il est né en 1792 - Hoyerswerda. (Bezirk-district) de Liegnitz. Province prussienne de Silésie.

Il avait 23 ans en 1815, donc avant il a dû combattre contre les troupes de Napoléon, mais au sein de quel régiment ?

Je ne connais rien pour cette période, notamment sur l'armée prussienne. Incorporation, durée, engagement ?

Cordialement
Cordialement
Daniel
DAHIOT Daniel
 
Messages: 5
Inscrit le: 07 Juil 2023, 07:02
Localisation: Bais (Bretagne)

Re: Sous-officier prussien à Luxembourg

Messagepar REMY Nicolas-Denis sur 11 Juil 2023, 18:21

Bonjour Diégo,

Bonjour Daniel,

Démarche intéressante d'un Prussien qui deviendra citoyen néerlandais puis luxembourgeois.

Concernant la 30e compagnie de garnison (30. Garnisonkompagnie) :

Elle se construit dans le cadre de la Confédération Germanique dont Luxembourg est une place forte occupée par des représentants de toutes les forces des états de la Confédération, même si certains sont plus en force que d'autres (Prusse et Autriche en particulier) dès le 1er traité de Paris (30 mai 1814) mais surtout du Traité de Vienne qui mettait en place la Confédération Germanique et le rôle militaire de chaque état. Certaines villes, comme Luxembourg ou Francfort sur le Main, étaient des forteresses confédérales dans lesquelles chaque état avait un rôle.

En 1814, c'est d'abord l'Autriche qui conserve la place, mais la Prusse l'obtient en 1815 avant qu'elle ne soit transformée en place militaire confédérale et organisée comme telle en décembre 1815.

Chaque régiment de ligne organisait outre son bataillon de dépôt (Ersatzbataillon) un garnison bataillon, notamment pour recevoir les gens punis (le second de chaque compagnie était le chef de la section disciplinaire du bataillon). Note importante, tous les bataillons ont le même uniforme à distinctive jaune.

Je n'ai pas d'information sur la 30. compagnie en particulier qui semble en 1815 appartenir au 8. Garnisonbataillon , mais en 1818 la réorganisation de l'armée fait que chaque régiment à une compagnie de garnison nommée Garnisonkompagnie (numéro du régiment). Je suppose donc que la compagnie était attachée au 30e régiment d'infanterie, elle-même rattachée à un bataillon de garnison mais dont j'ignore l'organisation (vraisemblablement le 8e), car à cette époque les nouvellement créées divisions prussiennes disposent aussi d'une compagnie de garnison. Cette compagnie n'a pas pour but de combattre mais d'entraîner les nouvelles recrues régimentaires ou spécialisées (cadres divisionnaires). Il est possible que l'ancêtre n'ait pas combattu.

Pour l'affectation, la compagnie était basée à Luxembourg ou à Trèves (Trier, siège de l'état-major régimentaire) en fonction des périodes. Si c'est un officier ou un spécialiste du génie, il est possible qu'il ait été posté en permanence dans la première forteresse; car ce régiment a été le seul a faire des séjours au Luxembourg (selon les données que j'ai).

Avec la séparation du Luxembourg de la Confédération Germanique suite à la décision du roi de Hollande de devenir neutre en 1839 et des échanges de territoires (notamment la cession du Nassau à la Confédération), le Luxembourg perd toutes ses troupes allemandes et les familles qui voulaient le rester.

En 1839, il avait du avoir quitté l'armée et choisi de rester au Luxembourg pour une raison, voire des raisons, que j'ignore, et devenir citoyen du Grand duc de Luxembourg et Roi de Hollande (ou des Pays-Bas selon les traductions).

Amicalement
Image
A plusieurs, le jeu c'est mieux ;)
REMY Nicolas-Denis
 
Messages: 980
Inscrit le: 26 Sep 2010, 07:24
Localisation: Lyon (69)

Re: Sous-officier prussien à Luxembourg

Messagepar DAHIOT Daniel sur 15 Juil 2023, 16:29

Bonjour,
Merci beaucoup à vous pour cette grande réponse, je comprends mieux maintenant l'histoire de cette époque du Luxembourg.
A un certain moment dans un acte de naissance de son fils Heinrich, il est noté en 1835, sous officier sous la 16ème compagnie de garnison prussienne. Lors du mariage de fils, il est noté : Son père était Johann HOFFMANN, inspecteur des fontaines (ou ...des puits) à la ville de Luxembourg.
Quoi il en soit il avait de bonnes raisons après 1839 de rester au Luxembourg, il était père de huit enfants en 1838.

Vous dites : Si c'est un officier ou un spécialiste du génie, il est possible qu'il ait été posté en permanence dans la première forteresse; car ce régiment a été le seul a faire des séjours au Luxembourg (selon les données que j'ai).
En 1825 à la naissance de son fils il est noté né à la Caserne du Rham.
Puis a fille en 1827 à Caserne de la Congrégation.
L'autre fille en 1829 à la Caserne de la porte.
En 1831 - Caserne du Saint.Esprit.
En 1833 - Caserne du Saint.Esprit.
En 1835 - Caserne du Saint.Esprit.
Bonne soirée
Cordialement
Daniel
DAHIOT Daniel
 
Messages: 5
Inscrit le: 07 Juil 2023, 07:02
Localisation: Bais (Bretagne)

Re: Sous-officier prussien à Luxembourg

Messagepar REMY Nicolas-Denis sur 16 Juil 2023, 15:08

Bonjour Daniel,
Inspecteur des fontaines et des puits dans une forteresse est que même s'il n'est que simple sous-officier (à cette époque pour un roturier c'est déjà beaucoup), montre qu'il a une spécialité dans le travail des mines et des sapes (donc dans le génie civil et militaire). En effet, l'eau dans une forteresse, c'est fondamental à la fois pour la boisson, mais aussi pour éteindre les incendies et le nettoyage des édifices publics (rues, bâtiments) et des personnes. Il ne faut pas oublier que les épidémies ravageuses comme le Typhus ou le Choléra venaient d'un manque d'hygiène (notion peu connue à l'époque).


Merci pour ces informations complémentaires

Amicalement
Image
A plusieurs, le jeu c'est mieux ;)
REMY Nicolas-Denis
 
Messages: 980
Inscrit le: 26 Sep 2010, 07:24
Localisation: Lyon (69)

Re: Sous-officier prussien à Luxembourg

Messagepar DAHIOT Daniel sur 18 Juil 2023, 14:08

Bonjour,
Merci pour les réponses, je ne pensais que le fait d'être un inspecteur des fontaines et des puits à la ville de Luxembourg pouvait être lié à sa fonction de militaire.
Ces militaires étaient jusqu'à quel âge dans l'active en ce temps-là ?
Un sous-officier, le grade le plus élevé qu'il pouvait être celui d'Oberfeldwebel.
Maintenant je doute que nous pouvons trouver des archives de cette période pour ces hommes.
Cordialement
Daniel
DAHIOT Daniel
 
Messages: 5
Inscrit le: 07 Juil 2023, 07:02
Localisation: Bais (Bretagne)

Re: Sous-officier prussien à Luxembourg

Messagepar MANÉ Diégo sur 20 Mai 2024, 08:14

Je relaie un nouveau message de Daniel Dahiot reçu ce jour.

----------

Il y a un an nous avions échangé des informations à propos de mon ancêtre Johann Hoffmann un sous-officier en garnison en forteresse au Luxembourg. Selon des actes de naissance de ses enfants, il était à la 30ème compagnie de la garnison prussienne.

Sauf que depuis ce week end il y a eu des changements. Ne trouvant pas son acte de mariage, j'ai eu une idée si jamais il avait été de confession protestante. Et oui c'était cela et j'ai eu l'acte de mariage hier au soir du couple.

Cela change en quelques points, lors de son décès il avait été donné âgé de 52 ans soit né en 1792. Et non car il avait 28 ans et 9 mois en janvier 1823 selon l'acte de mariage de confession évangélique. Sous-officier à la 4ème Compagnie du 39ème Régiment d’Infanterie de ligne de la garnison Prussienne. Caserne de Saint Esprit. Luxembourg.

Cela change pour le régiment, vous m'aviez donné l'historique du 30ème et je pense que cela change la donne au niveau de la garnison au Luxembourg.
MANÉ Diégo
 
Messages: 3908
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Sous-officier prussien à Luxembourg

Messagepar REMY Nicolas-Denis sur 20 Mai 2024, 09:46

Bonjour,

Effectivement il s'agit d'un ex-36e régiment de réserve (4e de réserve pour les garnisons) et devenu le 39e régiment en 1817, d'abord à 3 bataillons, mais réduit à deux en 1820.
Comme quoi il faut toujours apprendre !
Le régiment est déplacé à Mayence en 1849-1850 mais ce régiment n'est pas formé avec les unités initialement données. Il est formé avec les 19e et 34e bataillons de garnison.
Désolé de t'avoir induit en erreur alors
Image
A plusieurs, le jeu c'est mieux ;)
REMY Nicolas-Denis
 
Messages: 980
Inscrit le: 26 Sep 2010, 07:24
Localisation: Lyon (69)


Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 24 invités

cron