Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 01 Juil 2021, 16:42

    le 2e légère est donc envoyé à travers les pentes escarpées surplombant la route pendant que la colonne se regroupe et que les régiments de dragons se rassemblent.
    A l'approche du pont, pas de trace du I/120e si ce n'est 2 morts sur le bord de la route, tués par balle.
    l'assaut des maisons entourant le pont se passe très bien, les ennemis ne cherchant pas à le défendre à tout prix, mais il n'est pas possible de faire de prisonniers du fait de la faible résistance.

    par contre, dans une cave, le 2e légers trouve 4 blessés français du I/120e, qui ont été dépouillés de leur matériel et de leurs possessions, mais aussi pansés, ce qui est étonnant pour ce qui semble être des irréguliers.
    1 d'entre eux est mourant (blessure par balle au thorax, sans doute poumons atteints), un autre est inconscient, mais les 2 autres peuvent parler.

    ils racontent que le I/120e a pris la route vers la passe d'Etchalar, et a reçu une volée relativement précise des 150-200 hommes occupant les alentours du pont, qui a fait les quelques pertes observées. Peu après la disparition de l'infanterie, des parties espagnoles sont sorties du village, et ont ramenés les blessés sur des planches jusqu'aux maisons, sans délicatesse, mais sans autre manifestation d'hostilité que des poings agités et ce qui était sans doute des insultes (incomprises).

    on leur a tout d'abord pris leurs armes et munitions, puis un type est venu et a utilisé des parties de leur uniforme pour panser leurs plaies. Les gardes qui ont été placés autour d'eux se sont ensuite chargés de leur vider leurs poches (ce qui est la première activité des gardes de prisonniers quelque soit l'armée et quelque soit la campagne....)

    de l'autre côté du pont, il n'y a pas de troupes ennemies en vue (mais on ne voit pas très loin, la pente est escarpée et boisée...)
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 02 Juil 2021, 16:57

    le pont est maintenant tenu par le 2e légère, et les deux premières brigades de dragons ont défilé sous sa protection en direction d'Etchalar, lorsque brutalement, le dernier régiment et les premiers chariots sont pris sous un feu d'infanterie tiré depuis les hauteurs boisées surplombant la Bidassoa (rive gauche, donc "espagnole", distance environ 100m) à un peu plus de 200m en amont du pont. une partie de ce régiment fait volte-face et repart dans le convoi de chariots.

    heureusement, cette fois-ci ils sont moins nombreux, donc le désordre est moindre aussi, mais leur panique semble supérieure (cette fois-ci, on leur a vraiment tiré dessus), et ils remontent la file jusqu'à l'infanterie, qu'ils auraient bien mis en désordre aussi si les unités de tête (II/III 120e de ligne) n'avaient pas serré les rangs et bloqué le passage, offrant aux plus "enthousiastes" un cours accéléré de natation (cheval et cavalier) dans le fleuve d'à-côté.

    toujours est-il que le passage est à nouveau bloqué, et que les conducteurs de chariots n'ont pas plus envie que les dragons de repartir en avant.

    Quels sont vos ordres?
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar BERAT Christophe sur 02 Juil 2021, 18:17

Ben dis donc, on parle des mêmes dragons d'espagne qui feront les beaux jours de la campagne de 1814 ? Pas facile avec de telles troupes, ils démontent prennent leur mousquet et vont dans les maisons remplacer la légère pour tenir le pont. La légère va faire un petit tour pour voir de quoi il retourne avec prudence.
BERAT Christophe
 
Messages: 6
Inscrit le: 06 Jan 2016, 20:23
Localisation: Sospel(06)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MANÉ Diégo sur 02 Juil 2021, 19:33

Bis repetita placent !...

Comme on n'avait pas compris la fois d'avant il faut redire la même chose !

De l'infanterie devant !! de l'infanterie devant !!!

C'est tout ce que peut dire Reille de là ou il est puisqu'il ne l'a pas dit avant (baisse dans mon estime le bonhomme, déjà qu'il n'était pas très haut !).

Reste à espérer une initiative du CdB du 2e légère, si toutefois c'est dans ses moyens !

Quant aux Dragons, Christophe, je rappelle que Bruno nous les a décrits d'emblée comme démunis de leurs fusils (ce dont je doute) mais à tout le moins laissés sans munitions (même pas un tout petit peu ? Moi je n'aurai pas tout donné aux biffins qui sont incapables de nous défendre !). Quoi qu'il en soit c'est par thème, alors il faut faire avec, ou plutôt sans.

Diégo Mané
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar LE LAN Bernard sur 03 Juil 2021, 06:11

Pffff! Restons calme!
Je "stocke" les dragons dans un coin, où ils ne gêneront personne...
Si ce n'est pas possible (manque de place) je les envoie à l'arrière au moins ils ne feront ch... personne! :lol:
Je fais passer le II/120e de Ligne devant et à grand renfort de jurons je fais avancer ce foutu convoi!
Palsembleu! En avant, en avant!
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MELCHIOR Thierry sur 04 Juil 2021, 13:55

Comme Diégo et il faut placer de l'infanterie pour répondre au feu des Espagnols (ou Anglo-portugais ?) en embuscade, histoire qu'ils baissent la tête !
« Ce ne sont pas les événements qui troublent le cœur des hommes, mais les jugements qu'ils portent sur les événements. »
Épictète (Stoïcien)
Site
Forum
MELCHIOR Thierry
 
Messages: 376
Inscrit le: 23 Déc 2008, 20:34
Localisation: Amance (10)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar FONTANEL Patrick sur 05 Juil 2021, 20:42

Que le bataillon du 2ème légère s'occupe de neutraliser les brigands qui fusillent notre convoi.
Et que ce dernier avance toujours, ce qui fera se rapprocher notre infanterie dont nous avons visiblement bien besoin.
La force d'une armée, comme la quantité de mouvement en mécanique, s'évalue par la masse multipliée par la vitesse.
[Napoléon Bonaparte]
FONTANEL Patrick
 
Messages: 1052
Inscrit le: 13 Fév 2004, 17:15
Localisation: Tournon sur Rhône (07)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 08 Juil 2021, 15:29

tout cela me paraît aller dans le bon sens, mais manque de précision...
qui envoyez-vous attaquer les "brigands"? qui garde le pont? qui pousse les conducteurs de chariots? (qui font remarquer avec intelligence qu'il suffirait d'un seul chariot dont les bœufs et les conducteurs soient tués en même temps pour que la zone soit bloquée presque définitivement; il est impossible de doubler dans la gorge)
il vous reste 2 bataillons du 120e (qui font ensemble l'effectif d'un bataillon de 700 hommes), et les 118 et 119e de ligne (qui avec leurs deux bataillons chacun comptent encore environ 800 hommes par régiment).
Puis la division Maucune (qui peut être estimée à 1200 hommes pour l'ensemble de ses 7 bataillons), mais là, va-t-elle obéir aux ordres une fois confrontée à l'ennemi ? pas sûr...
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar LE LAN Bernard sur 09 Juil 2021, 05:06

Le 2e Légère attaque les brigands.
Le II/120e de Ligne garde le pont.
Les dragons dégagent vers l'arrière.
Tout le reste repart en avant!
Avancez! Avancez! Bo..el de me..e!
C'est pas aujourd'hui que je vais gagner mon bâton de maréchal... :roll:
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MANÉ Diégo sur 09 Juil 2021, 08:15

Puisque le 2e légère garde déjà le pont, c'est au II/120e d'éloigner la menace des tireurs de l'autre rive.

Vu que Reille ne voit rien d'où il est (nous non plus d'ailleurs), c'est aux deux chefs de bataillon de s'accorder et de faire montre d'initiative.

J'ai cru comprendre que l'ennemi pratique impunément le casse-pipes depuis les couverts en surplomb de l'autre rive. Il convient donc déjà d'établir une chaine de tirailleurs en opposition, qui leur fera baisser la tête voire renoncer à leur nuisance devenue individuellement risquée pour chacun d'eux.

Sous cette protection les dragons franchiront le passage correspondant en une file espacée et au galop, avant de prendre dans la foulée la traverse d'Etchalar.

Entre-temps il sera remis de l'ordre dans les chariots du convoi. Les animaux abattus, les chariots sans attelage, et d'une manière plus large tout ce qui ne sert à rien sera jeté dans la Bidassoa pour (tenter de) fluidifier le reste du convoi qui se tiendra prêt à marcher dès que l'ordre en sera donné. Le général Truc (avec les gendarmes s'il y en a) est chargé de cette mission.

Cela ne doit pas ralentir la progression du reste de l'infanterie qui progressera en deux files, une par côté, et viendra progressivement renforcer les deux unités engagées. La file de gauche prêtera au passage main forte au convoi à chaque fois que nécessaire pour dégager la voie comme dit ci-dessus.

Il serait séant que Reille ou au moins un général se rende sur place vers le pont pour coordonner les efforts nécessaires...

Il faut se bouger, et vers l'avant, d'urgence et quel qu'en soit le prix ! La France est au bout du chemin !! Ceux qui resteront là auront certes du repos, mais sur les pontons de Cadix ou de Portsmouth !!!
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar FONTANEL Patrick sur 09 Juil 2021, 09:26

+1 pour les précisions de Diégo.
Je crois que c'est clair...
La force d'une armée, comme la quantité de mouvement en mécanique, s'évalue par la masse multipliée par la vitesse.
[Napoléon Bonaparte]
FONTANEL Patrick
 
Messages: 1052
Inscrit le: 13 Fév 2004, 17:15
Localisation: Tournon sur Rhône (07)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 13 Juil 2021, 16:49

    le III/120e est donc placé proche de la rive, et sa cinquantaine de voltigeurs survivants sont déployés pour tirer sur l'ennemi placé en face. Le II/120e est envoyé vers le pont pour passer de l'autre côté et dégager la hauteur d'où les coups de feu partent.

    Après 5 minutes de feu totalement inefficace de voltigeurs franchement hésitants, commandés par un sous-lieutenant juste entré au bataillon le 18 Juillet précédent, et qui manque totalement d'entrainement à son poste, le capitaine faisant office de Chef de Bataillon décide de les rappeler, et de former ses 300 hommes en ligne le long de la rive et de faire tirer des volées en face.

    ça semble plus efficace, surtout que ça coïncide plus ou moins avec l'arrivée du II/120e sur la rive opposée, ce qui permet de mettre en fuite les 200 espagnols qui faisaient le coup de feu.

    ça n'est pas gratuit néanmoins, et le 120e de ligne subit une trentaine de pertes sur les deux bataillons, pour sans doute moitié moins en face du fait de l'abri du bois. La route est néanmoins dégagée, et le convoi peut alors reprendre sa marche
    il s'écoule sans plus de soucis, et le II/120e relève le 2e léger au pont, avant d'être lui-même relevé par le II/118e qui fait la queue de la division Lamartinière. ce bataillon est prévu pour rester sur place pendant la marche des débris de la division Maucune, puis passer les consignes à la division Abbé, qui fait la tête du non-corps de d'Erlon

    Tout l'état-major de Reille a pris la route en direction d' Etchallar, laissant le pont à un Commandant chevronné à la tête du II/118e. Il ne reste plus que quelques chariots de bagages sur la route et la division Maucune est en approche
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar FONTANEL Patrick sur 13 Juil 2021, 20:48

La vie est belle finalement... il fait beau ?
Je ne sais pas pourquoi, j'ai comme un mauvais pressentiment ! :mrgreen:
La force d'une armée, comme la quantité de mouvement en mécanique, s'évalue par la masse multipliée par la vitesse.
[Napoléon Bonaparte]
FONTANEL Patrick
 
Messages: 1052
Inscrit le: 13 Fév 2004, 17:15
Localisation: Tournon sur Rhône (07)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 15 Juil 2021, 04:53

    Bravo Patrick, tu commence à comprendre :mrgreen:

    c'est à ce moment-là que le II/118e détecte une colonne espagnole en provenance de Lesaca (800-1000 hommes), qui attaque le pont et, à 2 ou 3 contre 1, les en expulse. Le bataillon français part alors sur la route d'Etchalar rejoindre sa division, et les espagnols envoient un détachement couper la route.

    la division Maucune s'approche alors, mais après avoir reçu le feu des tirailleurs espagnols, s'arrête et se disperse dans la montagne. Elle arrivera à Etchalar en une masse désordonnée, suivra la route de la France en pillant les villages rencontrés des deux côtés de la frontière, et n'acceptera de reprendre des ordres qu'après quelques jours de repos autour de St Jean Pied de Port.

    Le général Reille est alors très occupé à se positionner en défense autour du village d'Etchalar, sans plus s'intéresser à ce qu'il se passe derrière ses troupes. la division de Dragons est envoyée sur la route de France avec la majeure partie du convoi de chariots.

    dans la gorge de la Bidassoa, le problème recommence, car entre les deux non-corps d'armée se trouvent un certain nombre d'escadrons de chasseurs à cheval, ceux de la division Pierre Soult, qui servent de cavalerie de corps au général D'Erlon. La position est intelligente ici, entre les deux grosses unités d'infanterie, pour assurer la communication. Cette cavalerie a aussi en garde une partie des bagages de d'Erlon, bien placés au milieu de la longue colonne...
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MANÉ Diégo sur 15 Juil 2021, 11:46

Tous les écrits de Bruno sont riches en enseignements

L'épisode précédent avait baissé dans mon opinion la "cote" de Reille.

La constatation à la lecture des données préliminaires de l'épisode 2 à l'effet inverse sur mon opinion des compétences de d'Erlon qui remonte un peu puisque contrairement à son collègue il a au moins su composer sa colonne de marche de manière militaire.

Comme j'ai souvent "taillé" le bonhomme je lui devais cette justice élémentaire.

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

PrécédentSuivant

Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités