Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 18 Juin 2021, 08:44

Bonjour,
En cette fin promise de confinement, et retour futur aux tables de jeu, je vous propose un nouveau genre d'interaction. Sur un thème qui ne peut pas se mettre en place facilement dans le cadre de nos batailles (action non linéaire, périodes de calme entre paroxysmes d'action) et avec un seul côté jouable, l'autre devant être réglé par l'arbitre selon l'historique (modifié éventuellement par les actions du/des joueurs), je vous propose de vous exercer au difficile métier de conseil de guerre.

Le principe est, vous aurez accès aux données connues de votre côté, à une carte (ou si possible à des photos de "Jolies Figurines sur Table" si j'arrive à programmer ça, à vos buts de bataille, à ce que vos troupes peuvent voir de l'ennemi... et c'est tout!
Avec ça, vous devrez dire ce que vous voulez faire (au départ sous forme de QCM, après ça peut être plus ouvert), et/ou voter pour la proposition déjà établie qui vous semble le plus "intelligente".

Au bout "d'un certain temps" (toujours penser à faire refroidir le fusil de l'appelé!), la solution qui aura reçu le plus de voix sera appliquée, et la bataille progressera jusqu'à la prochaine décision à prendre.

La (les?) bataille(s) choisie(s) sera (seront?) historique(s), mais pour lutter contre l'effet d'omniscience que donnent 200 ans de réflexion, il est possible que l'arbitre (moi, donc) modifie le déroulement des actions si je vois trop de comportements visant à contrer des éléments survenus, mais impossible à prévoir à l'époque. Vous aurez le droit de couiner comme des canards en plastique, râler comme des putois, mais rien ne changera cet élément...

Ferez-vous mieux que l'historique?
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 18 Juin 2021, 08:49

    1e Bataille: Etchalar, ou du cochon?

    Nous sommes à l’été 1813, dans les Pyrénées

    La campagne d'été sous le Maréchal Soult, qui avait commencé le 23 juillet sous les meilleurs auspices, a vu une victoire tactique inattendue (et un peu indue) qui a acquis les cols de montagne le 25, puis s‘est arrêtée brutalement le 28 entre Sauroren et Zabaldica, incapable de percer la première ligne de défense anglo-portugo-espagnole pour débloquer Pampelune. Une tentative de manœuvrer les jours suivants s’est soldé par une déroute le 30 qui a coupé une paire de divisions (dont on est sans nouvelles) et réduit deux autres à un troupeau sans moral et sans cohésion.

    Qui plus est, l’armée est partie le 23 avec cinq jours de vivres, et devait être ravitaillée par des convois venant de France ; or la manœuvre du 29 a volontairement abandonné cette liaison, qui a juste servi de ligne de retraite aux quelques 100 pièces d’artillerie de l’armée, qui n’ont pas dû brûler une amorce depuis le début de la campagne.

    Nous sommes le 1er août, et donc ça fait au moins deux jours que même les plus parcimonieux et prévoyants des soldats n’ont plus rien mangé, surtout que ces contreforts pyrénéens sont presque déserts, et que les villages rencontrés ne valent même pas la peine d’être pillés. Heureusement, l’eau ne manque pas, contrairement aux munitions d’infanterie, ce qui procure plus de chariots pour le transport des nombreux blessés.

    Le temps de cette fin juillet est assez habituel dans cette zone de moyenne montagne, quand il fait beau, les températures montent jusqu’à 30°, et quand il pleut elles stagnent autour de 6-8° ; les matins sont brumeux et humides, et le moral de l’armée est abyssal, d’autant plus que l’ennemi peut attaquer à tout moment de l’avant ou de la gauche, l’arrière-garde étant toujours engagée avec l’armée anglaise de plus en plus insistante depuis le 30.

    La ligne de retraite choisie comme la plus rapide suit le haut cours de la Bidassoa, qu’on doit quitter à Etchalar pour prendre à droite en direction de la passe du même nom, avant de tomber sur l’armée espagnole qui tient le cours inférieur de ce fleuve. Les troupes sous les ordres du général Vilatte ont ordre de faire une démonstrations près de la côte pour détourner l’attention des Espagnols de cette partie des montagnes.

    Aucune résistance sérieuse n’est attendue sur la route (fors quelques partidas /bandes de brigands, vite dispersées par n’importe quelle unité régulière), comme le démontre la composition de la colonne de marche.

    Comme chantonnait une actrice française célèbre dans un chef-d’œuvre d’humour des années 90 « Il ne peut plus rien nous arriver d’affreux maintenant ! »
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar LE LAN Bernard sur 18 Juin 2021, 09:28

Partant!
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar FONTANEL Patrick sur 18 Juin 2021, 13:09

Merci beaucoup pour cette proposition. :grin:
Je veux bien en être.
Je suggère toutefois qu'il y ait une sorte d'état major organisé avec un chef ayant plus de poids (de votes ?) et un sous chef du même genre qui pourront ainsi faire pencher la balance et assurer la cohérence de la stratégie retenue. Sinon on risque fort d'arriver à n'importe quoi si chaque décision est soumise à un vote purement "républicain" d'un peuple de décideurs "égaux" : d'un tour sur l'autre toute stratégie d'ensemble sera remise en cause de facto.

Mais bon hein, ce que j'en dis... 8)
et puis je n'ai peut-être pas tout compris :mrgreen:
La force d'une armée, comme la quantité de mouvement en mécanique, s'évalue par la masse multipliée par la vitesse.
[Napoléon Bonaparte]
FONTANEL Patrick
 
Messages: 1052
Inscrit le: 13 Fév 2004, 17:15
Localisation: Tournon sur Rhône (07)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MANÉ Diégo sur 18 Juin 2021, 14:10

Ah, le "Conseil de guerre", instance réunie par un chef dans l'embarras et qui cherche à diminuer sa responsabilité en la partageant.

D'autre part une maxime napoléonienne dit fort justement qu'un mauvais général vaut mieux que deux bons.

En plus la situation proposée par Bruno, conditionnée par les erreurs antérieures, ne laisse potentiellement que de mauvais choix, étalonnés suivant leurs conséquences de très mauvais à moins mauvais (mais mauvais quand-même) ... D'où le recours au Conseil de guerre...

Plusieurs avis, forcément divergents, conduisent souvent à des demi-mesures qui, sur un demi-malentendu, peuvent déboucher sur un entier désastre dont personne ne sera pleinement responsable.

C'est astucieux, Bruno, et si tu as besoin d'un sous-ordre pour donner son avis je me porte fort. Je ne puis en effet en conscience endosser le rôle du chef abdiquant son pouvoir car je ne l'aurai pas fait !

Diégo
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MELCHIOR Thierry sur 18 Juin 2021, 15:05

J'adore ! Je vais pouvoir dire : « j'vous l'avais bien dit »… ou pas ! :mrgreen:

Que maîtrisera-t-on ? :
— Les routes à prendre (la plus courte n'est pas forcément la plus rapide ni la meilleure d'un point de vue stratégique) ?
— La vitesse de marche ?
— La répartition des divisions, des brigades, des régiments, voire des unités (escadrons de cavalerie) ?
— L'envoi de reconnaissances ?
— La logistique (nourriture, munitions, etc.) ?
— Autres ?

Du lard ou du cochon… Est-ce un indice sur le facteur clé de cette campagne ? ! :mrgreen:
« Ce ne sont pas les événements qui troublent le cœur des hommes, mais les jugements qu'ils portent sur les événements. »
Épictète (Stoïcien)
Site
Forum
MELCHIOR Thierry
 
Messages: 376
Inscrit le: 23 Déc 2008, 20:34
Localisation: Amance (10)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar BERAT Christophe sur 18 Juin 2021, 17:44

Bravo Bruno,

Une idée très intéressante, une sorte de campagne d'un seul coté.

J'en suis.
BERAT Christophe
 
Messages: 6
Inscrit le: 06 Jan 2016, 20:23
Localisation: Sospel(06)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar BEYER Olivier sur 18 Juin 2021, 21:37

idem pour moi

Olivier
BEYER Olivier
 
Messages: 184
Inscrit le: 25 Sep 2016, 14:17
Localisation: Lyon (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 20 Juin 2021, 20:50

attention, ce n'est pas une campagne, mais une "bataille", ou plutôt un combat, qui se traine sur une petite journée (entre 10h et 19h en gros)
le général en chef aurait dû être le Maréchal Soult, or il est patent qu'il n'a rien décidé entre le 31 juillet et le 4 août, ni rien coordonné. Il est tout aussi impossible qu'il ne soit pas présent dans la colonne, et ses 3 subordonnés ne semblent même pas s'être donnés la peine de cherche son approbation pour leurs décisions, sans que ça leur soit réellement reprochés non plus après. On est là dans un grand mystère, où est-il, que fait-il? Même si tactiquement, il est nul, il aurait dû prendre certaines décisions opérationnelles le 1er août...
peut-être peut-on expliquer ça en créant l'aphorisme selon lequel il n'y a pas d'armée plus difficile à conduire que celle qui ne veut (ou a décidé de ne) plus obéir?
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 20 Juin 2021, 21:49

    vous jouerez donc pour le moment le rôle du général Reille, commandant les divisions Lamartinière (un peu entamée, mais capable de se battre), Maucune (un troupeau de soldats débandés), Treillard (6 régiments de dragons , inutilisables dans la zone, qui n'ont peut-être plus leurs mousquets, et en tout cas plus de cartouches, distribuées à l'infanterie le 29 juillet), vos bagages (essentiellement des chariots vides) et les blessés de l'armée (beaucoup de chariots pleins)
    Vous suit le non-corps (Napoléon a dit que ce n'en était pas un) du général d'Erlon, avec les divisions Abbé et Darmagnac, plus le troupeau des restes de la division Conroux, avec une partie de la cavalerie du général Pierre Soult
    la fin de colonne est constituée du non-corps du général Clausel, qui retient les anglais

    l'ordre de marche de vos unités, décidé le 31 au matin, et inamovible dans la gorge que vous suivez depuis, est:

    I/120e de ligne
    Division Treillard
    Bagages du corps
    Blessés de l'armée
    Division Lamartinière (avec le général Reille)
    I/2e léger
    II/III/120e de ligne
    I/II/ 119e de ligne
    I/II 118e de ligne
    Division Maucune
    entre le bataillon de tête et le 2e léger, il y a en gros 10km de cavaliers et de chariots, la route suit les méandres de la Bidassoa, à gauche, qui est surplombée par une paroi escarpée d'environ 30m, et à droite de la route, la pente monte très raide, sans chemins.
    Mais jusqu'au bourg de Yanzi, où la route de la passe d'Etchalar bifurque à droite brutalement, il n'y a pas d'ennemis, juré, craché, surtout si Villatte a obéi à ses ordres, donc ce n'est pas grave...
    n'est-ce-pas?
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MELCHIOR Thierry sur 21 Juin 2021, 07:33

Bon… Voilà un tableau qui n'est guère réjouissant. :?

Et la carte de la bataille ?
On la cherche ou tu la fournis ? 8)
« Ce ne sont pas les événements qui troublent le cœur des hommes, mais les jugements qu'ils portent sur les événements. »
Épictète (Stoïcien)
Site
Forum
MELCHIOR Thierry
 
Messages: 376
Inscrit le: 23 Déc 2008, 20:34
Localisation: Amance (10)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar LE LAN Bernard sur 21 Juin 2021, 10:33

Je ne sais pas pourquoi...
... j'ai tout de suite pensé à ça! :lol:
Image
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 21 Juin 2021, 12:57

Bernard> ce n'est pas aussi catastrophique, sinon ça ne serait pas intéressant.

une image google maps de la zone, pour vous faire une idée
Image

je vous enjoint à aller faire un tour sur street view, pour voir comme c'est resserré dans la zone; avec un régiment tu arrêtes une armée...

un croquis pour le champ de bataille
Image
le trait bleu est la Bidassoa; elle fait 20m de large, a un courant très fort et n'est guéable nulle part.
les traits brun clair sont les routes et chemins. Celle qui longe la Bidassoa est empierrée, les autres, non, mais il fait beau, donc ce n'est pas très important.
les deux carrés noirs sont des constructions à côté du pont. Petites, en mauvais état, elles ne peuvent pas abriter plus d'une vingtaine d'hommes au maximum.

Tout ce qui est brun foncé est impropre aux déplacement à cheval ou sur roues, hors chemins/route. la rive gauche de la Bidassoa est escarpée jusqu'au dernier coude avant le pont de Yanzi, ensuite, la berge descend progressivement jusqu'au pont, avant de remonter assez rapidement après. Ça fait qu'il est très difficile de savoir ce qu'il se passe sur cette berge quand on est du côté "français"

en direction de Lesaca et Vera se trouve l'armée espagnole d'Asturies, qu'on espère occupée par Villatte. (3 divisions, environ 12000 hommes de qualité variable)
Du coin inférieur gauche peuvent déboucher 2 divisions anglaises (elles devraient déjà être là...)

de la droite peuvent en déboucher 3, qui ont commencé un mouvement d'enveloppement le 30, et dont on est sans nouvelles. espérons qu'elles soient parties ailleurs, et qu'elles ne soient pas placée s de façon à boucher la passe d'Etchallar!

l'arrière-garde est attaquée par la 2nd Division, avec des renforts nombreux en arrivée constante, sous le commandement du général Hill. heureusement, elle s'est battue le 28, le 29 et le 30 en infériorité numérique, et a souffert, donc ne pousse pas trop fort.
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar MASSON Bruno sur 21 Juin 2021, 13:34

    Première mise en situation
    vous êtes le chef de bataillon commandant le I/120e de ligne, en tête de la colonne française. votre bataillon est le moins amoché de la division, avec juste 15% de pertes, d'où sa position en tête.

    pour éviter de donner l'alerte à l'ennemi, et se trouver bloqué par l'irruption des espagnols, il a été décidé de ne faire pousser aucune reconnaissance sur la route
    (Là j'invente, mais c'est la seule raison rationnelle que j'ai trouvé pour que pas un têtard des 6 régiments de dragons qui sont présents et qui n'ont rien fait de la campagne, n'ait été poussé en découverte...)

    Donc vous êtes assez surpris quand, à l'approche du pont, on vous tire dessus! Ce sont des hommes armés de mousquets, avec des uniformes bleus assez récents et en plutôt bon état, ce qui semble indiquer que ce sont... des irréguliers! C'est la seule opposition dont on vous a signalé l'éventuelle présence sur cette route.

    [la différence est que les irréguliers sont fournis en local par les effets débarqués par la Royal Navy dans les ports des Asturies, alors que les réguliers doivent attendre que les responsables de leurs dépôts dans le sud de l'Espagne ait conjointement une crise d'intelligence (pour comprendre que la place d'un uniforme neuf, c'est sur le dos d'un soldat), une crise de probité (pour assumer le fait que les sommes allouées à la logistique doivent y servir, et non aller dans leur poche) et beaucoup de chance (pour trouver un moyen de faire transporter ces uniformes à travers toute l'Espagne jusqu'à la frontière française).]

    Qui plus est, ils ne semblent pas très nombreux. Ils semblent garder le pont, or ce pont, en fait, on s'en tartine les cacahuètes, la route tourne à droite avant. néanmoins, tout le convoi va passer à moyenne portée de mousquet de leur position, donc il pourrait être intéressant de les dégager avant...

    3 possibilités:

    A) vous formez votre bataillon et vous attaquez directement le pont. Vous foncez peut-être dans un piège tendu par les anglais qui ricanent sans doute cachés derrière la crête, mais vous êtes français, donc Bleuarghhh!
    B) vous continuez la route à droite pour ne pas ralentir la colonne, il faut absolument s'échapper du piège. le reste de la colonne prendra des pertes mais pourra se sauver
    C) vous n'avez pas d'ordres, c'est peut-être un piège, on ne voit rien de ce qui se passe de l'autre côté de la crête, il y a peut-être déjà plein de monde. vous préférez reculer un poil pour vous mettre à l'abri du feu et prévenir votre supérieur (qui est loin, mais ça c'est pas votre problème).

    à vos choix!
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Une bataille dont VOUS auriez aimé ne pas être le héros

Messagepar LE LAN Bernard sur 21 Juin 2021, 13:42

Euh...
On arrive par le bas du croquis?
J'ai bien compris?
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Suivant

Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités