Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:49

Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

J’ai retiré ces messages du post intitulé

La formation et l’attaque du 1er corps d’Erlon à Waterloo

viewtopic.php?f=1&t=2037

Parce-que, d’une part, ils s’éloignaient du sujet initial, et d’autre part ils méritaient l’ouverture d’un post dédié car il y a beaucoup à dire sur la question, et pas seulement à Waterloo.

Dont actes... (huit tout de même !)

Dernier § du message de Thierry Melchior du 7 janvier 2020, qui ouvrit le bal !

«À Waterloo, les bataillons anglais passeront sur quatre rangs avant de se former en carré face à la cavalerie française qui se fragmentera en traversant les deux lignes de carrés en quinconce avant de buter sur la cavalerie anglaise placée en troisième ligne."

C'est parti...

Diégo Mané 
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:51

par MASSON Bruno sur 08 Jan 2021 06:39 pm

MELCHIOR Thierry a écrit:
À Waterloo, les bataillons anglais passeront sur quatre rangs avant de se former en carré face à la cavalerie française qui se fragmentera en traversant les deux lignes de carrés en quinconce avant de buter sur la cavalerie anglaise placée en troisième ligne. 

Je rebondis sur cette phrase, qui me perturbe de plus en plus, au fur et à mesure que je trouve des sources primaires dans l'armée anglo-alliée.

-tout d'abord, cette formation sur 4 rangs n'existe pas dans le règlement de Dundas. ni même celle sur 6 rangs qui serait son pendant, puisque le règlement ne parle que de manœuvre sur 3 rangs de bataillons de 8 compagnies de 100 hommes...

-ensuite, elle n'est présente (ou du moins rapportée) nulle part pendant les 20+ années de conflit anglo-français (1793-1814)

-je veux bien que les unités anglaises (ou KGL) vétérantes ait pu l'adopter sur le terrain en 1815; elles sont capable de vous faire les pieds au mur si vous voulez! Mais pour que ce soit généralisé, ça aurait du être présent dans un General Order, aurait du descendre toute la chaine hiérarchique, et n'aurait pu manquer d'être relevé (de part son caractère inusité même) par une bonne dizaine de mémorialistes ayant alors rang de général ou servant dans un état major... Là, rien!

-ces unités malheureusement, ne représentent qu'environ 30% maximum des troupes en ligne. Que font les autres? les bataillons anglais à forte teneur en conscrits peuvent y arriver, si on leur laisse le temps mais certainement pas les milices hanovriennes, les Brunswick (pas dans leur règlement de manœuvre), les Nassau et que penser des Hollando-Belges, qui manœuvrent selon le règlement français, et dont la seule mention qui a été faite est qu'on les a fait se déployer sur deux rangs, "à la manière anglaise".

-le seul réel "carré sur 4 rangs d'hommes" dont j'ai la preuve positive et avérée qui ait existé ce 18 juin, est celui formé au tout début de la bataille à la gauche de la 5th division (qui est alors en "closed column of companies at quarter distance", et va donc souffrir plus que de raison du feu initial de l'artillerie française), par les deux brigades de landwehr hanovriennes de Best et Vincke pour contrer une éventuelle menace de cavalerie française à l'aile gauche de l'armée. Or il s'agit d'un carré de 8 bataillons, dont chaque face est constituée de 2 bataillons, l'un derrière l'autre, déployés en ligne sur 2 rangs d'hommes. Cela n'a rien à voir avec une "double ligne" ou un "carré sur 4 rangs" tel que de nombreuses sources tertiaires ou pire affirment avoir été généralisés sur le champ de bataille.

-pour revenir sur ce que dit Thierry (qui est un vrai ami!) des "anglais" (il n'y en a pas tellement en face de la première charge de Millhau) qui "passent sur 4 rangs avant de se former en carré", je demanderai, dans quel but? Ils ne sont pas en ligne avant (il n'y a physiquement pas la place entre La Haie Sainte et Hougoumont avant que les pertes de la bataille ait réduit les unités), mais certainement toujours dans la même "closed column of companies at quarter distance", donc cela ne représente même pas un rétrécissement de front, et la colonne par compagnie possède sa propre formation de défense règlementaire contre la cavalerie, qui est appelé "oblong" dans le Dundas. cette formation comporte un front et un dos qui comprennent bien 4 rangs de fantassins (composés des 2 compagnies de tête, qui restent dans leur position initiale, pendant que le reste de l'unité manœuvre), mais les flancs ne sont qu'à 2 rangs, et le dos est constitué par la division d'élite, ou par les 2 rangs de grenadiers si les lights ont été détachés. La formation n'est donc ainsi pas déséquilibrée sur son arrière par ce détachement, ce qui semble bien avoir été le cas à Waterloo, car la majorité des pertes de la cavalerie française a été le fait des légers qui tiraient sur cible sur les cavaliers arrêtés en contrebas...

j'ai peur que ce soit encore une fois un avatar du sabotage de Siborne, et de ses 2 dioramas. Il semble avoir beaucoup étudié le terrain, et si son échelle était exacte, pour pouvoir aligner toutes les unités de ses parrains et mécènes, il est tout à fait possible qu'il ait décidé de cette formation baroque. Il a en effet prouvé par ses questions aux officiers qui lui ont envoyé leurs mémoires qu'il n'avait à peu près aucune idée de ce qu'était une formation réglementaire, et que ce n'était pas un problème pour lui...

et la cavalerie française "attaquant" les carrés sur la crête (au pas!) aurait bien vu des carrés "sur 4 rangs"... de front!

NB, si vous avez une source fiable, antérieure à Siborne, qui parle explicitement de carrés sur 4 rangs, ou aurait exécuté un tel ordre, je suis preneur!
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:52

par CHAZOTTES Eric sur 08 Jan 2021 07:11 pm

Salut Bruno,

Plusieurs éléments sur le site de Rod pour "Squares and Oblongs" concernant les Anglais.

https://rodwargaming.wordpress.com/milt ... d-oblongs/

pour plus de precisions/sources avant Siborne : rod.macarthur (at) btinternet.com

bien cordialement
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:53

par MELCHIOR Thierry sur 08 Jan 2021 10:38 pm

Bonjour Bruno,

J'ai aussi le lien posté par Éric (en plus de mes livres), j'en ajoute deux autres ci-dessous, je n'ai pas tes connaissances Bruno, mais je sais qu'un règlement entérine les situations passées (règlement de 1832 pour les Français en ce qui concerne l'époque napoléonienne). Ce règlement ayant force de loi on est censé l'appliquer même si les conditions ont changé ce qui explique que nous ayons toujours une guerre de retard (comme aujourd'hui l'administration face à la crise « virale ») !
Je reste donc persuadé que les Anglais passaient de deux à quatre rangs en cas de menace de cavalerie car serrer les files suite au feu prenait du temps et déformait le carré alors que faire monter des soldats du 4e rang vers les 1er, 2e et 3e rangs se faisait rapidement.
Je ne pense pas que les unités anglo-alliés soient restées en colonne sous le feu français, puisqu'il y avait quand même des boulets qui atterrissaient derrière la crête ! Non ?

Amitiés,
Thierry

Une discussion sur TMP :
http://theminiaturespage.com/boards/msg.mv?id=192583

Un site bien connu :
http://www.napolun.com/mirror/napoleoni ... tics_4.htm
Traduction Google pour ceux qui ne lisent pas l'anglais :
Officiellement, l'infanterie britannique était formée en 3 rangs. Cependant, pendant les guerres napoléoniennes, leur infanterie n'était formée que sur 2 rangs. (À Waterloo, la plupart de leurs bataillons étaient formés sur 4 rangs.)
Le général français Foy a écrit: « L'infanterie [britannique], bien que sur un système formé à 3 de profondeur, comme les autres nations d'Europe, est plus fréquemment répartie en 2 rangs; mais lors de la réalisation ou de la réception d'une charge, il est fréquemment formé à quatre profondeurs.
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:54

par CHAZOTTES Eric sur 09 Jan 2021 11:46 am

voir Cours d'art et d'histoire militaires. Partie 1, Livre 2 / par Jules Vial

page 187 pour les colonnes et page 191 pour les carrés > avec une confirmation (source secondaire) des troupes organisées sur 4 rangs

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... rk=64378;0

---

pour les français, on a un schéma de doublement de la ligne > ou bien par section, ou bien par bataillon (cf. Mc Donald a Wagram)

voir le site d' Oliver Schmiddt pour "Former le peloton de trois rangs sur deux rangs." (et inversement)

http://www.demi-brigade.org/surranfr.htm
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:56

par MELCHIOR Thierry sur 10 Jan 2021 08:24 am

J'ai trouvé ce texte sur le site du regretté Bernard Coppens.
Tu as raison Bruno, à Waterloo, Foy n'a vu que le devant des carrés anglais ! Il n'a pas assez avancé pour voir leurs flancs ! 
Je n'ai pas poussé plus loin mes investigations mais, en y réfléchissant, tes arguments se tiennent. 
Je connais bien les formations anglaises je suis juste surpris d'apprendre que les troupes anglo-alliées n'avaient pas assez de place pour tenir en ligne à Waterloo ?
Et je ne suis pas surpris de lire que tu considères les troupes alliées aux Anglais comme de la merde ! 
Pourtant il ne faut pas tant de temps que ça pour apprendre à manœuvrer et dans les troupes hollando-belges il y avait beaucoup d'anciens qui avaient combattu avec les Français ! re 
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:57

par MASSON Bruno sur 11 Jan 2021 04:08 pm

Du côté de la place disponible au moment des charges de cavalerie, il est bon de se rappeler qu'à la gauche (vu du côté anglais) de la Haie Sainte, entre la route de Bruxelles et le croisement amenant à la Papelotte, peuvent se déployer en ligne les 7 bataillons "anglais" de la 5th division, dont au moins le 42nd est fortement diminué par les pertes subies à 4 Bras l'avant-veille (le 1/95th étant déployé en divisions entre les haies devant et derrière la sablière et celle-ci), plus la brigade Bijlandt qui y a perdu presque la moitié de son effectif. Soit en gros l'effectif d'une division.

De l'autre côté, sur un espace environ double entre la route et les hauteurs derrière Hougoumont, se trouvent déployés le Ier Corps+ la moitié du corps de réserve, plus un tiers du IIe corps, plus une grande partie de la cavalerie de l'armée, sur 2 à 3 rangs d'unités, grosso-modo 2/3 de l'armée. Si on prend en compte les intervalles de brigades et de divisions qui vont servir à la cavalerie coalisée à contre charger à de nombreuses reprises les cavaliers de Milhaud, Il ne peut pas y avoir assez de place. L'infanterie est placée en contre-pente et couchée, mais en colonne, prête à se déplacer si nécessaire, car en face d'elle elle n'a guère que l'infanterie de Bachelu, Jérôme et la majeure partie de Foy ayant disparu dans le bois devant Hougoumont.

Je ne tiens pas les troupes alliées "comme de la merde", bien au contraire. Mais les Hollando-belges sont au règlement français, les Brünswick dans le leur propre qui est un mixte de l'anglais et du prussien réformé (en prenant le meilleur des deux), et les miliciens hanovriens, qui ont des cadres moitié ex-Westphaliens, moitié ex-KGL, ont du mal a se couler dans le moule de l'anglais. Ces derniers sont braves, et le montreront, mais ne manoeuvrent que très mal.

Penser que tout ce petit monde va pouvoir réaliser un "truc" non réglementaire même pour des vétérans anglais, c'est un peu illusoire je pense.
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 11 Jan 2021, 20:58

par MELCHIOR Thierry sur 11 Jan 2021 06:31 pm

MASSON Bruno a écrit:
Penser que tout ce petit monde va pouvoir réaliser un "truc" non réglementaire même pour des vétérans anglais, c'est un peu illusoire je pense.
Ben, je ne vois pas où est le « truc » non réglementaire ? 

Après moult lecture il m'est apparu qu'il existait une « technologie » des changements de formation et, comme pour toutes les technologies, la progression s'est faite par copiage et innovations.
Cette technologie sera portée à son apogée au cours de la période 1700-1840, soit après l'invention de la baïonnette à douille et avant l'invention de la capsule au fulminate de mercure (le piston).
Durant cette période les files se resserrent, le nombre de rangs diminue, le pas cadencé est mis en place (avec les tambours) et les changements de formation se perfectionnent.
Tout le monde copie tout le monde chacun prenant ce qu'il considère être le meilleur chez l'autre. J'ai d'ailleurs appris récemment que la fameuse colonne d'attaque soit-disant inventée par Guibert fils est une invention de Frédéric le Grand, en fait un essai, présentée lors d'une parade à laquelle assistèrent les Guibert père et fils ! D'ailleurs les Prussiens puis les Russes inventèrent des changements de formation qui ne nécessitaient pas de passer en ligne avant d'adopter la colonne d'attaque comme faisaient les Français !

Que demande-t-on à un soldat ? : savoir marcher au pas réglé (vitesse et longueur du pas identique pour tous), effectuer des mouvements simples au commandement : marcher droit ou en oblique, s'arrêter, pivoter d'un quart à gauche ou à droite, faire demi-tour sur place et reculer d'un pas ou deux, c'est tout et ça ne demande pas des mois d'entraînement.
À partir de là c'est l'encadrement qui doit connaître son métier (c'est-à-dire la technologie des changements de formation) et donner les ordres adéquats !
Donc, doubler ou dédoubler les rangs toutes les nations peuvent le faire ! Éric a cité les documents correspondants précédemment.
L'important c'est l'encadrement et quand on lit Cavalié Mercer on constate que si le moral des jeunes Brunswickois n'est pas très bon, l'encadrement, lui, est énergique et sait ce qu'il a à faire pour maintenir le carré fermé !
À mon avis il ne faut pas mélanger le moral et la technologie des changements de formation.
Les troupes alliées n'ont pas eu « du mal à se couler dans le moule de l'anglais », parce que les Anglais, comme les Français, n'ont rien inventé ils utilisaient les formations qui leur convenaient, c'est tout !
John Cook, un anglais, écrit dans son excellent article « Columns and Other Things on the Same Lines » paru dans le magazine First Empire qu'il est bien connu que Dundas a assisté aux manœuvres prussiennes de 1785 et qu'il y a beaucoup de similitude entre « the Rules and Regulations of 1792 » et le règlement prussien de 1788 ! 

Au fait, ceux qui disposent d'« Imperial Bayonets » de George Nafziger verront, page 71, un carré anglais formé sur deux pelotons de profondeur, soit quatre ou six rangs, sur ses quatre faces (1808 regulations). 

Je pense que l'application stricte d'un règlement quel qu'il soit n'est pas une preuve d'intelligence, pour preuve ce commandant d'un bataillon anglais qui déploya son bataillon qui était en carré (ou en colonne, donc) en ligne sur le flanc de la Garde française… donc à partir d'un côté ce qui faisait que les pelotons n'étaient pas à leur place réglementaire !
Un officier anglais contemporain aurait ironisé en disant que Dundas n'aurait pas apprécié ce changement de formation s'il l'avait vu faire ! (citation de mémoire).
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar CHAZOTTES Eric sur 12 Jan 2021, 21:30

Salut Thierry,

Il faut remercier Bruno d'avoir ouvert le bal, et remercier Diégo d' avoir lancé la musique ! Avec une question "simple" à la base concernant 2 ou 4 rangs, on finit par devoir envisager de multiples aspects avec une profondeur plus ou moins discernable.

Formation sur Trois rangs versus Formation sur Deux rangs, et la suite logique : 6 rangs vs 4 rangs.
On a ensuite : DOUBLEMENT DE RANGS Vs DOUBLEMENT DE FILES, ce qui nous conduit a envisager quels sont principes suivis par les Français et quels sont les principes suivis par les Anglais en la matière (?). Autant, j' ai quelques éléments pour la France, concernant la "loi" (Bardin) appliquée sur la période concernant la composition et l' organisation des rangs Francais, autant je suis dans le flou pour nos amis Anglais..

DOUBLEMENT DE FILES - DOUBLEMENT DE RANGS - DOUBLEMENT DE SECTIONS

RANG DE TAILLE
FORMATION D' UN PELOTON DE TROIS RANGS SUR DEUX RANGS
ORDONANCE DE 1788 < - > SCHAUENBOURG
LES DIVERSES FORMATIONS DE RANGS DEPUIS 1755 (>1815)
- 1755
- 1764
- 1766
- ...
- 1776
- 1788
- 1791
ce qui se résume par le choix entre : formation par rang de taille (principes variables) ou formation par vétérance (ancienneté)
avis divers et variés tirés de : guibert - bohan - prince de ligne - de sylva - mauvillon - saint cyr - fririon
la "tradition" semblait être la formation Française par rang d' ancienneté, supplantée par rang de taille.

On a ensuite : place de bataille des officiers, sous officiers et caporaux - garde du drapeau
se référer a : Schauenbourg - Meunier sur ces aspects.

Donc, avant de réfléchir sur 4 rangs / 6 rangs, il semble nécessaire d' avoir bien a l' esprit le point de depart,
ie. (I) le choix de la formation sur deux rangs ou sur trois rangs, et les principes d' organisation de ces rangs.
A lire les évolutions des "principes" sur lesquels cela est sensé s' appuyer entre 1755 et 1791, cela laisse juste pantois.
visualiser les éléments du débat, les points de vue et arguments opposés, c'est deux pas en avant et trois en arrière !!
surtout si on considère dans l' équation les méthodes et principes évolutifs pour détacher les tirailleurs...

Pour Bruno :

DOUBLEMENT TACTIQUE.
V. DOUBLEMENT.
V. FORMER LES DIVISIONS.
V. HAUTEUR TACTIQUE.
V. INFANTERIE N° 8.
V. MILICE ANGLAISE N° 8.
V. TACTIQUE, adj.

— "A Waterloo, les CARRÉS des ANGLAIS n'étaient que sur deux Rangs." (Bardin)

lien : Le Spectateur Militaire, Volume 12, page 337 et s.

https://books.google.fr/books?id=4nxlAAAAcAAJ&pg=PA337&hl=fr&source=gbs_toc_r&cad=4#v=onepage&q&f=false

bien cordialement, Eric
CHAZOTTES Eric
 
Messages: 27
Inscrit le: 18 Juil 2020, 06:16
Localisation: Toulouse (31)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar CHAZOTTES Eric sur 12 Jan 2021, 21:45

Pour Bruno,
sur la question des Anglais sur 4 rangs, quelques "eyewitness accounts for the use of four ranks at Waterloo" avec l' aimable assistance de Mr. Andrew Field qui a bien voulu partager avec nous cette compilation.

General Maitland, commander 1st Infantry Brigade: ‘About 7 o’clock p.m., the Duke of Wellington, aware of the enemy’s preparations for a new attack, desired me to form the 1st Brigade of Guards in line four files deep. His Grace expecting that the French cavalry would take part in the affair.’

Lieutenant Colonel Fraser, Lord Saltoun: Near the time of the battle to which you refer [the attack of the Imperial Guard] the formation of the 1st Brigade of Guards was in line of four deep by the Duke of Wellington’s express orders.’

Captain Reeve, 1st Guards Brigade: When the French Imperial Guard made their attack about seven o’clock p.m., the 1st Brigade of Guards were lying down in a line of four deep resting upon their arms…’

Lieutenant Colonel Rooke, 3rd Foot Guards: ‘After forming squares, the second time I think, the line was formed again by wheeling at the wings, so they stood, four deep and they remained so for the rest of the day.’

General Adam, commander 3rd Infantry Brigade: ‘After crossing the Nivelles road, on the edge of which it remained for some time exposed to a fire of artillery, by which a considerable number of men were disabled. After crossing the Nivelles road the Duke of Wellington personally directed that the brigade should form line four deep “and drive those fellows away,” meaning some French infantry,’

Major Hunter Blair, Brigade Major to Adam’s brigade: ‘I feel morally persuaded that the Light Brigade, more especially the 52nd and 71st, had been a considerable time in line four deep, before the attack was made.’

Lieutenant Hope, 2nd Battalion 95th Rifles: ‘But I am quite positive that the 2nd Battalion at the period you mention, was formed in line four deep immediately on the left of the 52nd Regiment.’

Captain Reed, 71st Regiment: ‘In this movement the regiment was formed four deep, supporting the 52nd in a charge on the Imperial Guard…’

Lieutenant Colonel Elphinstone, 33rd Regiment: ‘The Brigade (5th) then advanced to the top of the hill on rising ground, and about seven o’clock, when the enemy’s final attack was made, was found four deep, on the immediate left of the 1st Guards.’

Captain Campbell, 42nd Highlanders: ‘When we retired on the 17th and took up our position at Waterloo on the 18th, we were in close column of regiments. We moved direct to the right, column at half or quarter distance, and returned to the same ground. The movement I think we repeated twice and were under the fire of the French artillery the whole time. Towards evening we formed three or four deep and advanced.’

Lieutenant Winchester, 92nd Highlanders: ‘Previous to this the 92nd had been lying down under cover of the position when they were immediately ordered to stand to their arms, Major-General Sir Dennis Pack calling out at the same time, “92nd, everything has given way on your right and left and you must charge this column [one of d’Erlon’s],” upon which he ordered four deep to be formed and closed on the centre.’

Captain Cordemann, 3rd Line Battalion KGL: ‘I ask you to consider how little we knew of the actual overall circumstances and conditions, and also to consider how fierce and desperate the enemy attacks were on ours and on the other positions of the British army between six and seven p.m. In so doing, you may perhaps have some concept of how great was our amazement when, after this serious strain, the sudden order came form the Duke of Wellington to all squares and corps immediately to “Form line! Four deep and advance!”

Captain Howard, 2nd Battalion 30th Regiment: ‘Large bodies of British cavalry and some infantry now passed us from the rear to attack in their turn. We immediately formed line four deep and advanced, but were very soon halted as we had suffered severely and our men were completely exhausted.’

Lieutenant Hope, 92nd Highlanders: With regard to the formation of the 92nd Regiment at the period of the battle alluded to by you, the battalion was not in column, but in line four deep.’

Colonel Best, commander 4th Hanoverian Brigade: The cannonade now began on both sides, and as part of the enemy’s cavalry on their right seemed to indicate an attack on our left, I ordered the brigade to form battalion squares four deep.’

bien cordialement, Eric
CHAZOTTES Eric
 
Messages: 27
Inscrit le: 18 Juil 2020, 06:16
Localisation: Toulouse (31)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MELCHIOR Thierry sur 13 Jan 2021, 10:22

Merci Éric pour ces livres et témoignages très intéressants. 8)
———

Donc, je persiste et signe : les bataillons anglais passaient de deux à quatre rangs avant de charger ou d'être chargés par de l'infanterie (général Foy) et s'ils étaient chargés par de la cavalerie ils passaient alors en carré et formaient donc des carrés sur quatre rangs.
Et si on réfléchit un petit peu aux conditions de combat de l'époque c'est parfaitement compréhensible.
Dernière édition par MELCHIOR Thierry le 22 Jan 2021, 11:42, édité 1 fois au total.
« Ce ne sont pas les événements qui troublent le cœur des hommes, mais les jugements qu'ils portent sur les événements. »
Épictète (Stoïcien)
Site
Forum
MELCHIOR Thierry
 
Messages: 376
Inscrit le: 23 Déc 2008, 20:34
Localisation: Amance (10)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MANÉ Diégo sur 13 Jan 2021, 14:53

À noter que fors le dernier tous les témoignages communiqués par Éric concernent des lignes et non des carrés. La raison probable étant le manque de place pour se déployer en ligne.

Le dernier concerne effectivement un carré, mais de brigade, formé à partir de quatre bataillons, préalablement déployés chacun, eux aussi, en ligne... Sur quatre rangs.

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MASSON Bruno sur 04 Fév 2021, 11:27

merci Eric pour ces témoignages, mais je remarque que tous indiquent 19h pour le passage sur 4 rangs, bien après la fin des charges donc rien à voir avec une formation de carré. Et c'est sur un ordre direct, plutôt envoyé aux unités disposées sur les hauteurs de Hougoumont (Adams, Guards, etc..) La raison me semble plutôt venir du fait que la surpopulation derrière la crête n'a fait que se renforcer tout au long de la bataille, et que vers 19h, passer de carré à ligne allait (malgré les pertes) entrainer des interpénétrations d'unités catastrophiques, au moment où l'ennemi faisait un ultime effort en attaque. C'est donc une formation ad'hoc, qui n'est prévue que pour avancer tout droit. Le 52nd sera d'ailleurs pris de flanc par l'avance d'une unité d'infanterie (sans doute de Bachelu) après avoir fait son feu dans le flanc de la moyenne garde, et esquivera en désordre vers la crête car il lui était impossible de manoeuvrer pour contrer cette avance

pour ce qui est des highlanders (42nd/92nd), je pense que c'est un peu anecdotique vu leur effectif à cette heure. je n'ai pas mes chiffres ici, mais les deux unités finissent la bataille avec moins de 100 all ranks présents... et le lieutenant Winchester doit certainement mélanger deux périodes de la bataille, comme ça arrive souvent. Il n'y a aucun intérêt à passer sur 4 rangs pour attaquer d'Erlon...

Best et Vincke, comme je l'ai indiqué, commencent la bataille en carré de 8 bataillons, sur 2 rangs d'unités, donc 2x2 rangs.

pour en revenir au règlement anglais, contrairement à ce que dit Thierry, celui de Duncas n'est pas fait pour entériner les acquis, au contraire, il est fait pour purger l'armée anglaise qui revient de la guerre d'indépendance américaine de ce qu'il appelle le "loose files and american scramble", l'habitude que les unités de ligne anglaises ont prise de combattre en ordre lâche contre les insurgés et dans les terrains coupés des 13 colonies. c'est un retour à des formations rectilignes et propres, plus en phase avec un combat européen.

j'essaierai de donner ici les différentes phases données pour le passage de colonne à carré et de ligne à carré ce soir
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MELCHIOR Thierry sur 04 Fév 2021, 11:57

MELCHIOR Thierry a écrit:John Cook, un anglais, écrit dans son excellent article « Columns and Other Things on the Same Lines » paru dans le magazine First Empire qu'il est bien connu que Dundas a assisté aux manœuvres prussiennes de 1785 et qu'il y a beaucoup de similitude entre « the Rules and Regulations of 1792 » et le règlement prussien de 1788 !
Il y a actuellement une discussion au sujet des règlements qui copient le règlement prussien sur TMP et quand on sait que les fusiliers prussiens passaient de deux à quatre rangs avant de former le carré… 8)

MELCHIOR Thierry a écrit:Au fait, ceux qui disposent d'« Imperial Bayonets » de George Nafziger verront, page 71, un carré anglais formé sur deux pelotons de profondeur, soit quatre ou six rangs, sur ses quatre faces (1808 regulations).

Si je trouve le « 1808 regulations » tu me payes une caisse de champagne ? :wink:
« Ce ne sont pas les événements qui troublent le cœur des hommes, mais les jugements qu'ils portent sur les événements. »
Épictète (Stoïcien)
Site
Forum
MELCHIOR Thierry
 
Messages: 376
Inscrit le: 23 Déc 2008, 20:34
Localisation: Amance (10)

Re: Carrés anglais sur quatre rangs, mythe ou réalité ?

Messagepar MELCHIOR Thierry sur 04 Fév 2021, 12:29

J'ai trouvé le Dundas Rules and regulations for the formations, field-exercise, and movements, of His Majesty's forces, publié en 1798. Les formations et changements de formation qui y sont décrits se trouvent dans les autres règlements européens, les Anglais n'ont rien inventé. 8)

Les unités de toutes les nations occupaient un espace carré dont le côté était égal au front de cette unité. Je ne vois pas pourquoi les Anglais auraient dérogé à cette règle, donc ils pouvaient passer de colonne à ligne sans risquer de s'interpénétrer. 8)
« Ce ne sont pas les événements qui troublent le cœur des hommes, mais les jugements qu'ils portent sur les événements. »
Épictète (Stoïcien)
Site
Forum
MELCHIOR Thierry
 
Messages: 376
Inscrit le: 23 Déc 2008, 20:34
Localisation: Amance (10)

Suivant

Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités