1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar LE LAN Bernard sur 12 Juin 2021, 05:42

:shock: :shock: :shock:
Quel c... je suis! :mrgreen:
Il ne m'était absolument pas venu à l'esprit que "Russo" pouvait être "Rousseau"...

Pour le 1eLAC le document dit "abtheilung" qui veut dire effectivement "division". Mais je ne suis pas sûr que ce soit exactement le terme division française (2 compagnies), j'aurai plutôt penché vers "une partie".
En fait le IIIe Corps d'Armée n'a pas reçu le bataillon du 1eLAC au complet, mais une partie.
C'est peut-être pour cela qu'on a du mal à savoir s'il y avait 4 ou 6 compagnies au 1eLAC et combien ils étaient...
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar MASSON Bruno sur 14 Juin 2021, 16:48

en Allemand, Abteilung (ou Abtheilung selon la graphie ancienne) serait plutôt à traduire par "détachement", avec toutes les incertitudes inhérentes à ce "mot-valise". Littéralement, si je ne m'abuse, cela signifie "une partie qu'on a retiré du tout"

le nom et le grade du commandant (sous-officier, lieutenant, capitaine?) serait la seule chose permettant de savoir sa taille approximative; sinon on ne saura pas s'il s'agit de 20 hommes (1/2 section) ou de 400 (1/2 bataillon)...
ce qui à la place des 2 bataillons de la légion de l'archiduc Charles est sans doute faible, voire négligeable dans la division.
MASSON Bruno
 
Messages: 445
Inscrit le: 17 Sep 2017, 16:29
Localisation: Villeurbanne (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar REMY Nicolas-Denis sur 14 Juin 2021, 20:19

Pour continuer sur "Abteilung" (à l'époque Abtheilung), c'est un détachement non officiellement constitué administrativement, du moins à l'époque.
Le grade du commandement vient en fait de l'importance de la mission donnée et non de l'importance de l'effectif, sauf chez les Autrichiens (attention pas les Hongrois).
Les Prussiens, et par conséquence les Russes et les Allemands sous influence directe ou indirecte des premiers, comme les Hongrois (c'est très vrai avec les détachements de l'Insurrectio hongroise ou croate (la Croatie est liée au Royaume de Hongrie depuis le XIIe siècle), en abuse pour la "petite guerre".
Comme l'importance de la mission est l'élément clé, c'est sur la compétence et sur l'ardeur que les chefs se voit attribuer cette force.

Attention, les "Abtheilungen" sont différents des Corps Francs dans la mesure où les premiers sont des détachements d'unités constituées et qui n'ont de missions que sur un court terme et qui restent sous ordres, contrairement aux seconds qui ont un mission sur le long terme, dont l'effectif va varier au cours du temps et qui ont une très très grande liberté d'action.
Image
A plusieurs, le jeu c'est mieux ;)
REMY Nicolas-Denis
 
Messages: 688
Inscrit le: 26 Sep 2010, 07:24
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar MANÉ Diégo sur 17 Juin 2021, 12:55

Pour la LAC (Légion de l'Archiduc Charles) j’ai porté dans mon OB 1.061 h/1 Bon, mais il semble constant d’après plusieurs sources différentes que l’unité n’était pas complète.

Certains parlent de la moitié seulement, ce qui est conforté par l’effectif de 530 vu ici ou là... Qui cependant colle bien avec les quatre compagnies lues ailleurs.

Je m’arrête donc à ce mezzo termine de 530 h/4 cies, lui-même conforté par l’abteilung de Chasseurs de Bohême, à priori deux cies, ce qui semble à propos pour remplacer les deux qui manquent, même si le flou entourant le contenu de cet «abteilung» persiste. De toutes façons nous n’avons donc pas le détail de ces «Chasseurs de Bohême» et du coup ne le donnons pas…

... Disais-je avant d’avoir lu plus avant l’ouvrage de Smola sur Hohenzollern dont Bernard a donné un extrait.

Je comprends après cette lecture qu’il faut lire, en substance : « des deux bataillons de la LAC il ne parvint qu’un abteilung (= détachement) de Chasseurs de Bohême »… Qui ne relèvent donc pas d’une autre unité comme je l'avais d'abord cru, mais bien de la même.
La précision de Bohême indique qu’il s’agit d’éléments issus des six premiers bataillons (levés en Bohême en effet) et pas des trois autres bataillons (levés en Moravie).

Nous savons par ailleurs qu’il s’agit en l’occurrence de compagnies du 1er bataillon de la LAC, dit "Waltrich" (du nom de leur Major) Jägers. Comme j’ai aussi trouvé dans le texte que cet abteilung se composait de « plusieurs » compagnies, ce qui à mon sens est plus que deux, j'opte pour la position consensuelle en indiquant quatre.

Je modifierai en rapport les OBs autrichiens concernés, mais seulement une fois tranchées les autres questions soulevées par Bernard, histoire de ne faire qu’un « voyage » relatif.

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar LE LAN Bernard sur 18 Juin 2021, 05:09

L'E-M autrichien avait programmé que le 1er et le 3e bataillon de LAC seraient au IIIe Corps.
Image
Visiblement seules quelques compagnies du 1er LAC (moi aussi j'ai pris 4 Cies :grin: ) seront présentes le 19 avril à Thann.

A l'origine, le régiment n°4 de hussards Hessen-Hombourg était, lui aussi, programmé pour le IIIe Corps/brigade Pfanzelter. A priori, cela ne se fera pas!
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar BEYER Olivier sur 21 Juin 2021, 11:04

Bowden ne donne pas de précision, il se contente de dire que le 3 Armeekorps comprend le 1 et 3ème bataillon (Armies on the Danube, pages 78 & 79)

Il s'appuie sur les archives autrichiennes.

A voir si celle-ci sont aussi imprécises.

J'attends la réponse et les éléments sur 1809 de la part du conservateur, en attendant que j'aille sur place avec ma guide particulière.
BEYER Olivier
 
Messages: 184
Inscrit le: 25 Sep 2016, 14:17
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar MANÉ Diégo sur 21 Juin 2021, 13:03

Olivier,

Tout le monde s'appuie sur les archives autrichiennes ou prétend le faire. Mais comme on ne trouve pas deux auteurs à donner la même version on peut douter de cette assertion pour tous ou presque.

On peut constater que l'OB théorique-générique se retrouve en grande partie dans toutes les versions... Qui divergent ensuite en fonction des "sources secondaires" utilisées, mais aussi et surtout lorsqu'elles tiennent compte d'événements certes réels, mais pas survenus aux mêmes dates. Il s'agit alors d'anticipations, conscientes ou non, et je n'ai pas moi-même échappé au phénomène pour cet OB d'avril qui n'avait pas jusqu'à présent bénéficié d'autant d'attention de ma part que ceux d'Essling et Wagram !

------------

Je continue mes réponses aux questions de Bernard Le Lan (BLL).

Concernant le détachement Thierry

OK pour le nom d’Arnhofen à la place de celui de Biburg pour les combats soutenus par la Brigade Thierry.

En revanche, dans mon OB initial ladite brigade se compose des IR 29 et 58 là ou BLL dit IR 1 et 29, qui sont effectivement ceux de la brigade «officielle» de l’OB du III AK, alors que l’IR 58 relève du Ve corps, toutefois voisin, et avec lequel Thierry devait garder la communication.

Chez les Autrichiens, changer la composition des grandes unités au gré des circonstances est une constante, et je n’ai pas «inventé» celle que j’ai indiquée et qui provient des travaux d’Alois Veltzé.

L’IR 1 ne se trouvait toutefois pas à Thann, c'est sûr, mais non plus me semblait-t-il, à Arnhofen-Biburg... Où le malheureux Thierry n'aurait eu, outre deux pièces de 3 et les dragons Levenher, que "just over three battalions of infantry" (Ian Castle p 41)*. J’ai aussi lu dans le Saski qu’il y aurait eu 500 cavaliers et 2.000 fantassins, ce qui colle bien avec trois bataillons. Il est probable que selon l’habitude autrichienne les trois autres bataillons se trouvaient en arrière (voir plus bas).

Le rapport de Lefebvre du 19 avril indique que «les dragons de Levenher ont été presque entièrement détruits par nos chevau-légers; leur colonel a été tué... L’ennemi a été mis en déroute, nous lui avons pris un canon et 400 prisonniers...» (Saski T2 p 269).

Quoi qu’il en soit, débordé sur ses deux ailes et attaqué de face, le tout par six divisions contre ses potentiels six bataillons, «the infortunate Thierry and a large number of men were captured».

• J’ai trouvé sur le web l’info suivante :
« … Pfanzelter tenait Bachl sur le flanc droit. Thierry tenait Offenstetten avec 3,33 Bons. Ses 2,66 autres bataillons s’étaient séparés la veille et avaient rejoint Bianchi qui avait 6 Bons près de Biburg".

Vers 10 heures les Bavarois ont attaqué. Plus de 3000 Autrichiens et 4 canons sont pris dont Thierry… Autrement dit tout ce qui lui restait…

Il est ensuite constant que l’IR 1 a « disparu » entre avril et juillet (Wagram), alors que les IR 29 et 58 perdurent, et se trouvent notamment engagés à Neumarkt le 24 avril et Ebersberg le 3 mai.

Mon OB a donc probablement « anticipé » leur réunion, et le nom de leur « brigadier » m’a conduit à les considérer comme engagés à Arnhofen-Biburg … À tort !

Je modifie en rapport mon OB général de début de campagne, y rétablissant la brigade IR 1 – IR 29, renvoyant l’IR 59 au V AK.

J’indique pour Arnhofen, comme composition de l'infanterie engagée par la « Brigade Thierry », 2 Bons de l’IR 1* et une division de l’IR 29, qui seront donc perdus.

• Je n’en ai effectivement ni 3, ni 2,66 comme vu parfois… et donc totalise ici à 2,33 Bons au lieu des 3,33 indiqués, donnant 1.692/2 + 366/0.33 = 2.058 fantassins sous Thierry, qui avait aussi 530/4 Dragons Levenher qui furent fort abîmés, et 2 canons de 3 £ (donc Grenz) sur les 4 perdus ce jour-là.

Je sais par ailleurs que Pfanzelter commandait dans le secteur le I/9e Grenz, 2 escs des Hussards Ferdinand n° 3 et une demi-batterie, ce qui devrait faire 4 pièces dont il perdra 2 ainsi que 2 cies de Grenz.

J’ai lu aussi une source disant que la totalité du I/9e Grenz fut prise… Ce que conforte la perte de tous ses canons (à mon avis 4 -dont 2 sous Thierry- et non 6 car le II/9e Grenz a du garder ses 4 pièces !) et le fait qu’il « disparaît » pour un temps (2 cies reparaîtront à Wagram).

Par ailleurs sont engagés le détachement Schusteck et la Brigade Bianchi, mais ces unités s’en sortiront mieux, et ne font pas partie du III AK.

À suivre...

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar BEYER Olivier sur 21 Juin 2021, 15:50

Diégo,

Effectivement, les informations contradictoires m'incitent à aller chercher dans la source elle-meme.

J'ai un doute effectivement sur la lecture effectives des archives.

J'espère une réponse rapide du conservateur en attendant mon voyage à Vienne.


J'ai lu que la brigade entière de Thierry avait été prise, car sacrifiée pour protéger la retraite dur Ratisbonne, mais lors de la bataille d'Eggmühl.
BEYER Olivier
 
Messages: 184
Inscrit le: 25 Sep 2016, 14:17
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar BEYER Olivier sur 21 Juin 2021, 16:02

Lorain Feltre (Napoleon & the Archiduc Charles, a history of the franco-austrian campaign in the valley of the Danube in 1809 donne 6 000 hommes et 1 batteie 1/2 sure les hauteurs de Kirschdorf (p. 109).
BEYER Olivier
 
Messages: 184
Inscrit le: 25 Sep 2016, 14:17
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar MANÉ Diégo sur 23 Juin 2021, 09:42

Sur les nombres de bataillons des régiments

J’ai vu bien des OBs donnant uniformément 3 bataillons à tous les régiments, qu’ils avaient tous, certes, mais pas forcément déjà présents en début de campagne.

Beaucoup d’unités sont données, dans certains OBs, comme n’ayant que 2,66 Bons, le 3e Bon n’ayant que 4 cies présentes.

Mon OB provient de travaux d’Alois Veltze copiés à la main par un ami sur un ouvrage que je n’ai pas vu et qui s’avère aujourd’hui introuvable. Ayant perdu de vue ledit ami je n’ai plus la possibilité d’en rediscuter avec lui.

Cependant il m’avait souligné de nombreuses évidences à côté desquelles l’on passe si l’on n’est pas initié.

Les effectifs des régiments de Bohême-Moravie (BoMo) montent à 1.000 h et plus par bataillon et sont notablement plus élevés que ceux des régiments Allemands ou Galiciens (AlGa) qui alignent de l'ordre de 800-850 h par bataillon. Ces effectifs sont maintenus tout au long de la campagne au niveau de chaque Division (de 2 cies) dont on diminue le nombre en cas de sous-effectif. Par suite la simple comparaison des effectifs régimentaires et du nombre de bataillons concernés nous éclaire.

IR 1 Kaiser (Morave) 1.692/2 = 141 h par cie, BLL dit 2,66 Bons = 106 h par cie, ce qui ne colle pas en début de campagne.

IR 12 (Morave) 2.054/2 = 1.027 par Bon et 171 par cie = OK, BLL dit 2,66 Bons = 128 par cie = trop faible en début de campagne.

IR 20 (Morave) 2.002/2 = 1.001 par Bon et 167 par cie = OK, BLL dit 2,66 Bons = 126 par cie = trop faible en début de campagne.

Constater qu’ici les trois IR concernés ne sont pas « Galiciens » mais Moraves, y compris l’IR 1 qui avait pourtant des effectifs similaires aux AlGa et non aux BoMo. Cette remarque ici pour souligner que le doc communiqué par BLL (sur Hohenzollern) indique les régiments Galiciens comme n’ayant justement que 2,66 Bons (16 cies).

Il s’agirait donc des IR 23 et 38.
Le 23 a 1.714 h/2 Bons, et le 38 a 2.503 h/3 Bons, ce qui colle, pour des Galiciens… Or Hungaricana donne le 23 Morave. Il a pourtant un effectif de Galicien (même situation que l’IR 1).

L’IR 20 que j’ai porté Morave est indiqué « Silésien » par Hungaricana…

À suivre...

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar LE LAN Bernard sur 24 Juin 2021, 10:18

J'ai l'impression que c'est encore plus compliqué que ça... :oops:

Je prends l'exemple de l'IR1.
Il est marqué "Morave" par simplicité en fait il est Morave-Galicien.
Il possède 2 dépôts "cadres", l'un principal à Olmütz en Moravie, l'autre secondaire à Sandec en Galicie.
Je n'ai pas l'effectif de ce régiment en début de campagne.

Par contre Petre donne 5152 baïonnettes le 19 avril 1809 pour la brigade Thierry (1eIR et 29eIR).
Le 29eIR est aussi Morave-Galicien.

Je divise donc 5152 par 2 et j'obtiens 2576h par régiment.
Ce qui correspond bien à 16 compagnies de 161h soit 2 2/3bat!
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar MANÉ Diégo sur 24 Juin 2021, 14:49

Olivier,

"Aller chercher dans la source elle-même", c'est bien et même très bien... Quand on peut le faire !
Je crois comprendre que tu as le projet de te rendre aux Kriegsarchivs de Wien, ce qui devrait aider !

Ceci dit il reste a voir ce que tu y trouveras. Les situations originales que j'ai pu voir (pour d'autres campagnes mais cela vaut pour toutes), donnent bien sûr les effectifs des troupes listées, mais à un moment et endroit précis... Ce qui est déjà appréciable, mais la plupart du temps pour ne pas dire toujours, cela n'indique pas pour autant les présents sous les armes à un autre moment et endroit qui nous intéressent pour cause de bataille ou combat... C'est toute la difficulté des recherches relatives.

C'est ce qui explique pourquoi, et dans le cas d'avril 1809 c'est criant, il n'y a pas moyen de trouver deux auteurs du même avis. C'est aussi la raison qui me conduit parfois à recourir à "mon intime conviction".

--------

Bernard,

Vous avez ouvert un post parallèle centré sur la Brigade Thierry, ici :

viewtopic.php?f=1&t=2104

Comme le dernier message se conclut par "à suivre" et que je ne veux pas interrompre cette suite à venir je poursuis mes réponses sur ce post.

Déjà merci pour les informations sur les origines des régiments :

L'IR 1 Kaiser serait donc "Morave-Galicien", voire même en fait Galicien tout court, ce que corrobore son effectif plus faible.

L'IR 29 Lindenau serait dans le même cas, ce qui là ne colle pas car son effectif est plus élevé, ce qui correspondrait bien à un Morave... Sauf si, effectivement, il alignait 2,66 bataillons au lieu des deux que j'ai dans mon OB...

Tout cela constitue un faisceau... de contradictions...

Maintenant je dois rester fidèle à mon fil d'Ariane (Veltzé, qui fut officier au Service historique de l'armée autrichienne fin XIXe siècle début XXe) qui seul m'a donné des effectifs à l'homme près qui ne s'inventent pas, que je n'ai trouvé nulle part ailleurs, et qui sont cohérents avec le reste de la campagne (périodes Essling puis Wagram).

Pètre donne 5152 baïonnettes pour la Brigade Thierry au 19 avril dites vous, et pour 2,66 bataillons pour chacun des deux IR 1 et 29... Et c'est bien possible, mais ne dit pas si les deux troisièmes bataillons qui permettent d'arriver à ce total sont bien "en ligne" avec les autres sur le terrain de la bataille...

Sont-ils seulement arrivés (Smola les dit pas encore en ligne dans son ouvrage sur Hohenzollern), et s'ils sont arrivés ont-il été mis en ligne avec leurs régiments respectifs ?

J'explique dans mon Livret L3C 12 (Les armées à Leipzig, octobre 1813) une circonstance similaire où les troisièmes bataillons autrichiens, bien présents le 18 octobre, ne sont pas alignés avec leurs régiments respectifs mais laissés en arrière à la garde des charrois.

Ce qui m'interpelle car je viens de trouver une énième version contradictoire avec les autres, mais d'accord avec celle de mon OB du départ, à savoir 4 bataillons et non 6 (ou si l'on veut 5,33) sous les ordres de Thierry le 19 avril 1809.

Accessoirement (quoique) constatons que :

5152 h/32 Cies pour Pètre, font en moyenne 161 h par Cie.

3889 h/24 Cies pour Veltzé, font en moyenne 162 h par Cie.
(141 h/Cie à l'IR 1 "Galicien" et 183 h/Cie à l'IR 29 "Morave").

À suivre...

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar LE LAN Bernard sur 25 Juin 2021, 05:24

MANÉ Diégo a écrit:Olivier,
L'IR 1 Kaiser serait donc "Morave-Galicien", voire même en fait Galicien tout court, ce que corrobore son effectif plus faible.
Diégo Mané

Euh... je n'ai pas dit ça.

Wikipedia:
La Galicie est une province de l'empire d'Autriche formée en 1772 à partir des territoires polonais annexés lors du premier partage de la Pologne. D’une superficie d’environ 78 000 km2, elle est restée autrichienne jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale.

Je pense donc qu'historiquement le 1eIR recrutait en Moravie, mais avec l'annexion de la Galicie, il a pu compléter ses effectifs avec des recrues galiciennes.

Image
Acerbi dit 16 cies pour le 1e et 29eIR.
:grin: :grin: :grin:
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

Messagepar MANÉ Diégo sur 26 Juin 2021, 21:58

Bernard,

OK pour l'IR 1 Kaiser, plus Morave que Galicien donc, mais dont les effectifs genre Galicien montrent que les hommes sont probablement davantage "triés" en rapport... comme pour...

Merci pour le passage d'Enrico Acerbi, qui ne fait jamais qu'une version différente de plus.
Elle est fort détaillée et ne donne que deux "détachements" au lieu des trois donnés partout ailleurs, mais ce n'est pas grave, ce qui compte vraiment c'est le total.

Il bombarde toutefois l'Oberst Hammer GM. N'est-ce pas prématuré (j'ai vu que vous avez ce genre de renseignement), même s'il commandera p.i. la ci-devant brigade Thierry, IR 29-IR 58 telle que je l'ai vue déclinée ensuite ?

Pour la cavalerie, je suis désormais d'accord pour 6 escadrons Levenher en tout.

Sa version pour l'artillerie, soit une batterie de brigade de 6 £ en deux ailes de 4 pièces est la plus logique de toutes, et donc je la partage.

Seul désaccord, ces 4 Cies du 3e bataillon de chacun des deux IR concernés, que moi je n'ai pas et n'envisage pas car cela ne colle pas avec les effectifs que j'ai et que personne d'autre ne donne.

J'ai vu sur les FJH que vous cherchez trois pages de l'ouvrage de John H. Gill, Thunder on the Danube, que je n'ai pas non plus, mais qui semble être la source qui a servi à l'article trouvé sur le web et qui colle parfaitement avec "mes" quatre bataillons et pas une compagnie de plus. Cela fait enfin deux versions d'accord sur ce point essentiel dans notre "débat", celle de Veltzé (excusez du peu) et celle de Gill.

Je vous reproduit ci-dessous la réponse que j'avais préparée avant de recevoir votre message communiquant le texte de Enrico Acerbi.

Diégo Mané

--------------

23/06/2021, DM => BLL

Trouvé sur le web

http://www.historyofwar.org/articles/co ... hofen.html

De quoi il ressort que d'après les ordres de Charles, puis ceux de Hohenzollern, le détachement Thierry s’est lui-même scindé en trois détachements, avec le résultat habituel de se faire battre en détail.*

• On ne peut s’empêcher de penser au sketch de Bigard, dont les protagonistes d’un film d’horreur se séparent sans cesse, se faisant massacrer en détail, les deux derniers ayant formé « deux groupes de un » !

Alors si l’on n’est pas tenu de prendre pour argent comptant la force de chacun de ces détachements, on est cependant bien obligé de prendre en compte leur existence, donc :

Le détachement Thierry est donné, par tout le monde ou presque, fort d’environ 6.000 h, ce qui me semble exagéré (de justement l'équivalent des 3e bataillons probablement absents).

Arrivé à Kirchdorf il se divise comme suit :

1 bataillon et un demi-escadron sont envoyés à Hörlbach (1 mile au N-O de Kirchdorf).

1 bataillon, 3.5 escadrons et 4 canons sont placés près de Bruckhof (1 mile plus loin).

Finalement Thierry mène le reste vers Arnhofen, soit :

2 bataillons, 2 escadrons et 4 canons…

Si l’on suit cette description Thierry aurait dans le principe disposé de :

4 bataillons, 6 escadrons et 8 canons.

Ces éléments semblent tirés de l’ouvrage suivant (que je n’ai pas) :

GILL, John H., Thunder on the Danube, Tome 1 Abensberg, Frontline (GBR ?), 2008.

Ils corroborent ma position quant à une force d’infanterie de seulement 4 bataillons.

Donnent 6 escadrons, soit la totalité des Dragons n° 4 Levenher.

Donnent 8 pièces, qui logiquement devraient relever de la Bie de Brigade de 6£.
Or les relations parlent parfois de pièces de 3£ qui normalement ne relèvent que des Grenz.

Certes, il s’agit encore d’une version différente de plus, la « détachite » sévissant dans les EM autrichiens ayant brouillé les pistes de tous ceux ayant tenté de les suivre.

Nonobstant elle est davantage circonstanciée que les autres et, comme dit plus haut, corrobore en grande partie ma propre position que j’arrête donc comme suit :

Brigade GM Thierry
IR 1 Kaiser 2 bataillons
IR 29 Lindenau 2 bataillons
Batterie de Brigade 8 pièces de 6£

Attachés
Dragons n° 4 Levenher 6 escadrons
-------------

À suivre...
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1809 - Échanges autour de la bataille de Thann

Messagepar LE LAN Bernard sur 27 Juin 2021, 08:57

Je prends l'exemple du 1eIR.
Image
https://play.google.com/books/reader?id ... PP14&hl=fr

Image
Ce régiment avait bien 3 bataillons.

Image
J'ai demandé à mon épouse qui parle allemand pour être certain de la traduction.
Le "s" en allemand ne signifie pas le pluriel.
Le "des" est la forme du génitif allemand

Génitif

Le génitif est le cas du complément du nom. Il suit le nom qu'il détermine.
Exemple: der Vorname des Vaters

La marque du génitif est identique pour :
le masculin et le neutre : on utilise l'article "des".
le féminin et le pluriel : on utilise l'article "der".
La plupart des noms masculins et neutres prennent au génitif -(e)s. Le féminin et le pluriel ne prennent rien. Pour les noms propres, on utilise la plupart du temps la terminaison "s".
Ex: Marvicks Tante


L'oberst Gredler était bien à la tête du 3ème bataillon!

Conclusion:
Le 1eIR avait bien le 19/04/1809 3 bataillons. :grin:

Image
Tout ce quiproquo vient, je pense, essentiellement de vos effectifs sur le 1eIR. Il y avait 2673 soldats au 1eIR à la date du 10 avril 1809. Ce qui nous fait bien 3 bataillons à respectivement 6, 6 et 4 compagnies.
Vos effectifs, je n'en doute pas une seule seconde, sont justes, mais pas pour mi-avril.
À la vue des noms des chefs de corps que vous indiquez, je situerai vos effectifs après Essling.
Cordialement
Bernard
LE LAN Bernard
 
Messages: 83
Inscrit le: 17 Avr 2021, 13:42
Localisation: Forbach (57)

PrécédentSuivant

Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités

cron