Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 18 Avr 2021, 10:08

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

2e ESCADRON

2e COMPAGNIE D'ARTILLERIE À CHEVAL
(Artillerie des Chevau-Légers Lanciers de la Garde)

Capitaine en premier Jean Baptiste CERCELET

Né le 31/01/1778 à Sedan (Ardennes), fils de Jean Baptiste et de Marguerite Herbulot.
Mort le 29/11/1842 à Pau (Basses-Pyrénées).

Il entre au service le 15/04/1793 comme canonnier à la 13e Cie d'Artillerie à cheval qu'il rejoint à l'Armée des Ardennes et avec laquelle il participe au dé-blocus de Maubeuge. Passé au 4e d'Artillerie à cheval le 1er nivôse an II (21/12/1793), il est présent aux batailles de Fleurus le 08 messidor suivant (26/06/1794) et de Juliers le 02 vendémiaire an III (23/09/1794) au sein de l'Armée de Sambre-et- Meuse. Réquisitionné pour travailler dans une imprimerie nationale peu après, il ré-intègre son unité le 29 vendémiaire an VII (20/10/1798) qu'il rejoint à l'Armée d'Italie pour les campagnes de l'an VII à l'an IX, étant blessé d'un coup de feu à la tête le 08 floréal an VII (27/04/1799) à la bataille de Cassano d'Adda.

Brigadier le 1er vendémiaire an X (23/09/1801), fourrier le 15 messidor suivant (04/07/1802), il est promu maréchal-des-logis le 1er germinal an XII (22/03/1804) à l'Armée des Côtes-de-l'Océan pour les campagnes des ans XII et XIII. Maréchal-des-logis-chef le 15 fructidor an XIII (02/09/1805), il fait la campagne de l'an XIV avec l'Armée d'Italie et devient lieutenant en second le 15/11/1806, restant dans la Péninsule en 1807 et 1808. Il participe en 1809 à la campagne contre l'Autriche avec l'armée du Prince Eugène et se bat à Raab et à Wagram, recevant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 17/07/1809. Il est fait lieutenant en premier le 15/02/1810 puis est admis avec le grade de lieutenant en second dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 06/05/1811.

Sous-adjudant-major le 28/02/1812, il participe à la campagne de Russie, étant blessé d'un coup de biscaïen à la cuisse à la bataille de La Moskowa le 07/09 suivant. Capitaine en second le 20/02/1813 puis capitaine en premier le 13/04 suivant à l'âge de 34 ans et après plus de 16 ans de services, il participe à la campagne de Saxe de 1813, combattant aux batailles de Lützen, de Bautzen, de Dresde, de Leipzig et de Hanau. Il reçoit la croix d'Officier de la Légion d'honneur le 06/11 puis fait encore la campagne de France de 1814, se trouvant aux batailles de Brienne, de Champaubert, de Montmirail, de Montereau et de Craonne où il est blessé par un biscaïen qui lui fracture la jambe droite le 07/03.

À la première Restauration, il est placé avec le grade de chef d'escadron au 3e d'Artillerie à cheval le 28/06/1814. Aux Cent-Jours, il est nommé capitaine commandant la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde le 11/04/1815 et participera à la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo).

Au second retour des Bourbons, il sera fait chef d'escadron, commandant l'artillerie du département des Landes le 24/09/1815 puis entrera avec son grade au régiment de Rennes Artillerie à cheval le 28 du même mois. Commandant du Parc de réserve du Ier Corps de l'armée d'Espagne le 03/08/1823 après avoir été promu lieutenant-colonel le 27/07 lors de la campagne d'Espagne, il sera placé au 1er d'Artillerie à pied le 22/09. Rentré en France, il prendra le commandement de l'Artillerie de Marseille le 13/10 puis passera au 2e d'Artillerie à cheval le 18/02/1825 et au 5e d'Artillerie le 10/07/1830 avant d'être nommé colonel du 7e d'Artillerie le 18/09/1831. Il occupera ce dernier emploi jusqu'à sa nomination au poste de directeur de l'artillerie à Bayonne le 14/07/1834 et sera retraité par l'ordonnance royale du 26/06/1838 avec jouissance au 08/05 précédent.

(d'après Périodique ABN N°82, La base Léonore du Ministère de la Culture, darnault-mil.com, l'Almanach Impérial, État militaire du Corps royal de l'artillerie de France-1815-pages 102 et 349, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-Partie supplémentaire-Tome XIII-1838-page 964, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

Capitaine en second Paul Pierre SAVOYE

Né le 15/04/1788 à Völklingen (Comté de Nassau-Sarrebruck), fils de Claude (directeur de la fabrique de Geislautern) et de Barbara Bassigni.

Mort le 24/03/1856.

Il entre comme élève à l’École polytechnique le 01/11/1806 pour être admis comme élève sous- lieutenant à l’École d'application de l'Artillerie de Metz le 01/10/1808. Il en sort avec son brevet de lieutenant en second au 7e d'Artillerie à pied le 25/06/1809 et fait la campagne de cette dernière année contre l'Autriche. En garnison en 1810 et 1811, il est fait lieutenant en premier le 27/02/1812 et rejoint la Grande Armée pour la campagne de Russie. Remarqué, il entre comme lieutenant en second dans l'Artillerie à pied de la Garde Impériale le 01/10/1812, et, revenu de la retraite de Moscou, est confirmé capitaine en second dans la ligne le 29/01/1813 pour passer lieutenant en second dans l'Artillerie à cheval de la Garde le 27/03. Il participe alors à la campagne de Saxe, reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 14/09 et se voit promu lieutenant en premier le 28/12. Il fait encore à ce poste la campagne de France de 1814.

À la première Restauration, il est placé comme capitaine en second au 2e d'Artillerie à cheval le 30/06/1814.
Aux Cent-Jours, il entre avec le grade de capitaine en second dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 11/04/1815 à presque 27 ans et après 8 ans et 5 mois de services pour faire la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 01/11/1815 et retrouvera un poste de capitaine en premier dans le régiment d'Artillerie à cheval de Metz le 15/04/1816. Promu chef d'escadron le 21/09/1830 au 2e d'Artillerie, il sera fait colonel du 3e d'Artillerie le 10/02/1846 et sera retraité par l'ordonnance royale du 03/07/1848 avec jouissance au 03/06 précédent.

(d'après La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois de la République française-Xe série-Partie supplémentaire-Tome II-1849-16, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

Lieutenant en premier Joseph Louis AVEROS

Né le 18/06/1787 à Estagel (Pyrénées-Orientales), fils de Jean Louis Paul (négociant) et de Rose Thérèse Thomase Montbolo.

Mort le 18/02/1853 à Estagel.

Il entre à l’École polytechnique avec le grade de sergent d'artillerie le 01/10/1806 et passe élève sous- lieutenant à l’École d'application d'Artillerie de Metz le 01/10/1808. Il sort avec son brevet de lieutenant en second au 3e d'Artillerie à cheval le 26/06/1809 et rejoint la Grande Armée pour la fin de la campagne d'Autriche. Resté en Allemagne en 1810, il vient à l'Armée d'Espagne en 1811, combattant à Chiclana le 05/03 de cette dernière année ainsi qu'aux sièges de Cadix et de Tarifa où il commande la batterie de brèche en décembre 1811 et passe à l'Armée du Midi de l'Espagne pour les campagnes de 1812 et 1813. Le 15/02/1812, il sauve avec une batterie de six bouches à feu d'artillerie légère dont il a le commandement, une frégate ayant à bord 3000 barils de farine que les Anglais veulent brûler. À la Baye de Rota, il se bat pendant trois jours contre un brick et dix chaloupes canonnières. Il reconnaît et fait construire une route pour conduire de l'artillerie devant Tarifa dont il établit le plan pendant le siège. Puis il est chargé en mars 1812, par le Duc de Dalmatie, de faire le relever du fleuve Guadalete depuis Santa-Maria jusqu'à Zahara, la rive gauche étant occupée par l'armée du général espagnol Ballesteros. Il se trouve ensuite aux combats d'El Puerto de Santa Maria, d'Antiquera et de Loja ainsi qu'au passage de vive force de la Guarama et à l'attaque d'Alba de Tormes les 10 et 11/11/1812, ayant été nommé lieutenant aide-de-camp du général d'Aboville le 20/06 précédent et capitaine en second d'artillerie le 22/07 à l'âge de 25 ans et après 5 ans et 9 mois de services. Repassé capitaine aide-de-camp du général d'Aboville le 06/05/1813, il est présent à la bataille de Vitoria le 21/06 suivant puis est transféré à l'Armée du Nord qui couvre la Flandre en 1814.

À la première Restauration, il est replacé dans la Ligne et sert comme capitaine de seconde classe au 4e d'Artillerie à cheval le 06/08/1814, ayant reçu la croix de Chevalier de la Légion d'honneur la veille, le 05/08.
Aux Cent-Jours, il est appelé à servir comme lieutenant en premier dans l'Artillerie à cheval de la Garde le 11/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo).

À la seconde Restauration, il sera licencié le 01/11/1815 et retrouvera un poste de capitaine de seconde classe au régiment de Toulouse Artillerie à cheval le 26/02/1816 par décision ministérielle du 15/04 suivant. Replacé en non-activité le 21/06 suivant, il sera affecté au 3e d'Artillerie à pied de Valence le 26/02/1818 en tant que capitaine.
Appelé à la Manufacture d'armes de Tulle le 14/03 suivant, il retrouvera le 3e d'Artillerie à pied de Valence le 06/02/1819, entrera au régiment de Toulouse Artillerie à cheval le 23/10 et deviendra chef d'escadron le 02/02/1826 au 3e d'Artillerie à cheval. Incorporé au 6e d'Artillerie à cheval le 01/06/1830, il sera promu lieutenant-colonel le 23/10/1832 et colonel le 11/09/1837 pour prendre en charge le 1er d'Artillerie le 23/10 suivant. Colonel sous-directeur des poudres et salpêtres le 27/09/1841 puis colonel directeur à Perpignan le 31/03/1846, il reprendra son poste aux poudres et salpêtres à Paris le 30/04 suivant et obtiendra sa retraite par l'ordonnance royale du 19/08/1847 avec jouissance au 10/07 précédent.

(d'après La base Léonore du Ministère de la Culture, Revue ABN N°82, cité dans le Registre XAB74- Artillerie de la Garde, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe Série-Partie supplémentaire-Tome XXXII-1848-page 234, https://gw.geneanet.org/smaillol?n=aver ... seph+louis)
-------------------

Lieutenant en second Antoine Théodore de BERDOLLE de GOUDOURVILLE

Né le 27/11/1792 à Toulouse (Haute-Garonne), fils de Jean Marie Anne et de Jeanne Marie Louise de Pulliguen.

Mort le 27/02/1872 à Fiac.

Il entre comme élève à l’École polytechnique le 01/11/1810 et passe comme élève sous-lieutenant à l’École d'application de l'Artillerie de Metz le 01/10/1812. Il obtient son brevet de lieutenant en second le 13/06/1813 pour être affecté à la 1ère Cie du 6e d'Artillerie à pied. Promu lieutenant en premier le 01/09 suivant, à l'âge de 21 ans et après 2 ans et 10 d'activité, il sert lors de la campagne de Saxe et fait celle de France de 1814. À la première Restauration, il est placé comme lieutenant en premier dans la 1ère Cie du 4e d'Artillerie à cheval le 01/09/1814.

Aux Cent-Jours, il est appelé comme lieutenant en second dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 11/04/1815 (Waterloo). A la seconde Restauration, il sera licencié le 21/10/1815 puis sera réemployé comme capitaine en second le 16/03/1816 au régiment de Toulouse Artillerie à cheval. Nommé à la manufacture d'armes de Tulle le 23/07/1819 puis à celle de Saint-Étienne le 29/02/1820, il sera détaché aux forges du Midi à Toulouse le 20/07/1821. Il rejoindra l'armée des Pyrénées le 20/02/1823 et sera promu capitaine en premier à la 1ère Cie du 5e d'Artillerie à pied le 18/09/1823 avant d'être employé comme adjudant à la fonderie de Toulouse le 22 du même mois. Mis en disponibilité le 06/03/1824, il reprendra du service le 14/10/1825 quand il sera intégré à la 13e Cie du 5e d'Artillerie à pied. Employé à l'état-major particulier de l'Artillerie, il sera nommé inspecteur adjoint aux forges du Midi à Toulouse le 06/10/1830 et servira à la 3e batterie du 13e d'Artillerie le 25/08/1836, passant à la 7e batterie le 05/01/1839. Il sera retraité par l'ordonnance royale du 30/06/1839 avec jouissance au 10/03 précédent.

(d'après Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-Partie-supplémentaire-Tome XV-1839- page 692, État militaire du Corps royal de l'artillerie de France-1815-pages 110 et 352, Périodique ABN N°110, Annuaire officiel des officiers de l'armée active-1819, cité dans le Registre XAB74- Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/lgb1? n=de+berdolle+de+goudourville&oc=&p=anthoine+theodore)
----------------

À suivre... Les Sous-officiers de la 2e Cie...
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 29 Avr 2021, 09:00

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

2e ESCADRON

2e COMPAGNIE D'ARTILLERIE À CHEVAL
(Artillerie des Chevau-Légers Lanciers de la Garde)

DÉTAILS DES SOUS-OFFICIERS ET SOLDATS
(d'après les registres de la Cie d'Artillerie à cheval...1815-SHD série GR 20 YC 187)
----------------

MARÉCHAL-DES-LOGIS-CHEF Auguste PICART

Né le 07/05/1781 à Orléans (Loiret), fils de Charles et de Marie Anne Antoinette.
Il entre au service le 14 fructidor an VII (31/08/1799).
Aux Cent-Jours, il est admis comme maréchal-des-logis dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 23/04/1815 et devient maréchal-des-logis-chef le 01/05 pour la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il intégrera l'Artillerie à cheval de la Garde Royale le 29/10/1815.
(N° matricule 62, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

4 MARÉCHAUX-DES-LOGIS

1 - Benoît LERMITTE


Né le 03/07/1781 à Thizy (Rhône), fils d'Antoine (brigadier de maréchaussée) et de Rose Barrat.

Il entre au service le 09 thermidor an XI (28/07/1803) au 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de l'an XI à l'an XIII à l'Armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour les campagnes de l'an XIV en Autriche, de 1806 contre la Prusse et de 1807 en Pologne, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/07/1808 comme second canonnier et sert en Espagne cette dernière année. Revenu en Allemagne pour la guerre contre l'Autriche de 1809, il reste en garnison en 1810 et 1811, passant premier canonnier le 01/07/1811 puis fait la campagne de Russie de 1812, devenant brigadier le 25/06 à la 4e Cie et reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 23/09 suivant. Fait prisonnier de guerre lors de la retraite de Moscou et noté comme disparu le 06/12, il retrouve la France le 12/10/1814, à la première Restauration.

Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier dans la 2e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1815 et passe maréchal-des-logis le 01/05 suivant. À la seconde Restauration, il intégrera comme brigadier la 3e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Royale le 07/11/1815 suite à l'ordre du 28/10. Il décédera le 12/06/1831 étant lieutenant en second à la 10e batterie du 11e d'Artillerie.

(N° matricule 6 et matricule 338 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture)
---------------

2 - Victor Honoré HENRY

Né le 22/01/1773 à Muneville-le-Bingard (Manche), fils de Jean (tisserand) et de Marie Le Gouix.

Il entre au service le 15/09/1793 comme soldat dans le 6e Bataillon des volontaires de la Manche et fait les campagnes de l'an II à l'an IV à l'Armée de l'Ouest et à celle des Côtes-de-l'Océan. Son bataillon est incorporé dans la 28e demi-brigade de Bataille le 11 prairial an II (30/05/1794) au Havre, elle-même intégrée dans la 40e demi-brigade de Ligne le 11 thermidor an IV (29/07/1796) à Lyon. À l'Armée d'Italie pour les guerres de la fin de l'an IV et de l'an V, il est placé comme second canonnier dans le 4e d'Artillerie à cheval le 1er frimaire an V (21/11/1796). Puis il sert de l'an VI à l'an IX soit en Italie soit en Égypte ?

À l'Armée d'Italie pour la campagne de l'an XIV contre l'Autriche, il entre comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 28/07/1806 pour participer à la campagne de Prusse de cette fin d'année, à celle de Pologne de 1807 et à celle d'Espagne de 1808. Revenu en Allemagne en 1809 pour la guerre contre l'Autriche, il sert en Russie en 1812, obtenant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 25/09. Revenu de la retraite de Moscou, il est nommé artificier le 11/04/1813 pour la campagne de Saxe et passe brigadier le 01/11 suivant à la 6e Cie. Il participe encore à la campagne de France de 1814 parvenant au grade de maréchal-des-logis le 11/03/1814 à la 4e Cie. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 1er d'Artillerie à cheval le 10/07/1814.

Aux Cent-Jours, il est incorporé comme maréchal-des-logis dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 28/10/1815.


(N° matricule 68 et matricule 187 du GR 20 YC 185, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/jfatout?n=henry ... tor+honore)
------------

3 - François MORELLET

Né le 26/10/1786 à Treffort (Ain), fils de Joseph Marie (huissier) et de Claire Michaud.

Il entre au service le 26 brumaire an XIV (17/11/1805) et passe au 5e d'Artillerie à cheval le 09/06/1806, participant aux campagnes impériales de 1806 à 1811. Muté comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 18/06/1811, il participe à la campagne de Russie de 1812, devenant premier canonnier le 31/12/1812 puis brigadier le 27/05/1813 lors de la campagne de Saxe. Il fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu en activité au 2e d'Artillerie à cheval le 20/07/1814.

Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04/1815 comme brigadier et devient maréchal-des-logis le 01/05. Il participera à la campagne de Belgique de juin suivant et sera tué le 18/06 lors de la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo).

(N° matricule 126 et matricule 576 du GR 20 YC 185, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/titpierre?n=mor ... =&p=joseph, Registre d'état civil de la paroisse de Treffort de 1785 à 1786-page 86)
--------------

4 - Louis Marie Antoine GOUVENOT

Né le 10/01/1783 à Juzenvigny (Aube), fils d'Antoine (manouvrier) et de Marie Georget.

Il entre au service le 24 nivôse an XII (15/01/1804) dans le 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de l'an XII et de l'an XIII à l'Armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour la campagne d'Autriche de l'an XIV, il fait celle de 1806 contre la Prusse et celle de 1807 en Pologne. En Allemagne en 1808, il retrouve la Grande Armée pour la campagne d'Autriche de 1809 et entre comme second canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 21/08. Resté en garnison en 1810 et 1811, il combat en Russie en 1812, devenant artificier le 01/10/1812 dans la 2e Cie. Revenu de la retraite de Moscou, il sert en Saxe en 1813, étant nommé brigadier le 11/04 et maréchal-des-logis le 27/05 pourprendre rang à la 5e Cie. Il reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 06/11 suivant et fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité au 1er d'Artillerie à cheval le 10/07/1814 en tant que maréchal-des-logis-chef.
Aux Cent-Jours, il est placé avec le grade de maréchal-des-logis à la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il intégrera la 1ère Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Royale le 07/11/1815 par ordre du 29/10. Il décédera le 03/12/1824, étant alors garde d'Artillerie au fort l’Écluse (Ain).

(N° matricule 71 et matricule 447 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

BRIGADIER-FOURRIER Nicolas Alexandre LAURENT

Né le 08/11/1792 à Langres (Haute-Marne), fils de Nicolas et d'Anne Michel.

Il entre au service le 25/01/1811 comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à pied de Jeune Garde et participe probablement à la campagne de 1811 en Espagne et à celle de Russie de 1812. Passé avec son grade dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde le 24/02/813 pour la campagne de Saxe, il devient brigadier-fourrier le 27/05 suivant et fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier-fourrier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 09/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815.


(N° matricule 31 et matricule 694 du GR 20 YC 185 et matricule 135 du GR 20 YC 128-page 28, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/piat2? n=laurent&oc=&p=nicolas+alexandre)
------------

7 BRIGADIERS

1 - Pierre Jean Baptiste BARBIN


Né le 03/03/1791 à Buchy (Seine-Inférieure), fils de Pierre Charles (marchand drapier) et de Marguerite Heurtaux.

Il entre au service le 01/01/1811 dans le 4e d'Artillerie de Marine et est admis comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 03/04/1813 pour la campagne de Saxe. Probablement nommé premier canonnier dans la 3e Cie par la suite, il fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé de six mois à compter du 12/07/1814.
Aux Cent-Jours, il entre dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1815 comme premier canonnier et devient brigadier le 01/05 pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). Il sera noté étant resté en arrière le 01/07/1815.

(N° matricule 15 et matricule 1117 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Buchy de 1791-page 6)
----------------

2 - Nicolas REBOURS

Né le 21/08/1782 à Montreuil-sur-Barse (Aube), fils de Pierre (laboureur) et de Marie Anne Millard.

Il entre au service le 24 nivôse an XII (15/01/1804) dans le 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes des ans XII et XIII à l'Armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour la campagne de l'an XIV en Autriche, il fait celle de Prusse de fin 1806 et celle de Pologne de 1807. Venu en Espagne en 1808, il retrouve la Grande Armée pour la guerre contre l'Autriche de 1809, étant admis dans la 2e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 07/09 de cette année comme second canonnier. En garnison en 1810 et 1811, il combat en Russie en 1812 et en Saxe l'année suivante, devenant premier canonnier le 11/04, brigadier le 27/05 et reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 06/11. En France en 1814, il est blessé d'un coup de feu au front à la bataille de Craonne le 07/03. À la première Restauration, il est placé en congé absolu le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il retrouve comme brigadier sa place dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 10/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant durant laquelle il sera blessé d'une balle à la jambe gauche lors de la bataille de Ligny le 16/06. À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Montreuil-sur-Barse où il décédera le 13/05/1852.

(N° matricule 32 et matricule 480 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

3 - François BORDAT

Né le 16/03/1778 à Metz (Moselle), fils de Jacques (manœuvre) et Marie Berné.

Il entre au service le 06 frimaire an VII (26/11/1798) dans le 7e d'Artillerie à pied et fait les campagnes des ans VII, VIII et IX à l'Armée du Rhin. Passé premier canonnier dans la 2e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde des Consuls le 17 messidor an XI (06/07/1803), il est présent à l'armée des Côtes-de-l'Océan en l'an XIII et participe à la campagne d'Autriche de l'an XIV ainsi qu'à celles de Prusse de fin 1806, de Pologne de 1807 et d'Espagne de 1808. Revenu en Allemagne pour la guerre contre l'Autriche de 1809, il reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 09/07 et reste en garnison en 1810 et 1811, devenant artificier le 01/07 de cette dernière année. En Russie en 1812, il est fait prisonnier de guerre lors de la retraite de Moscou, étant noté comme disparu sur le registre du Corps le 13/12. Rentré en France à la première Restauration, il est maintenu à l'activité le 03/08/1814 dans le 3e d'Artillerie à cheval.
Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme artificier le 13/04/1815 et passe brigadier le 01/05 suivant. À la seconde Restauration, il sera placé au 1er d'Artillerie à cheval le 27/10/1815 et deviendra maréchal-des-logis le 05/01/1817. Il décédera le 28/07/1829 à Metz, étant portier consigne de première classe dans les places de guerre.

(N° matricule 39 et matricule 101 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-IIe Partie-IIe section-Tome Ier-1832-page 612, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

4 - Jean MAUVE

Né le 30/05/1771 à Chalais (Indre), fils de Silvain (blatier) et de Jeanne Hivernat.

Il entre au service le 01/01/1793 comme fusilier au 9e Bataillon des volontaires de Paris et passe second canonnier dans le 3e d'Artillerie à cheval le 12 floréal an II (01/05/1794) pour combattre aux Armées de Sambre-et- Meuse et du Nord de l'an II à l'an VI. Il est ainsi présent aux batailles en avant de Charleroi les 15 et 25 prairial an II (03 et 13/06/1794), à celle de Fleurus le 08 messidor suivant (26/06) et à celle de Wurtzbourg le 17 fructidor an IV (03/09/1796). Passé premier canonnier le 1er pluviôse an VII (20/01/1799), il fait les campagnes de l'an VII à l'an IX aux Armées du Rhin et des Grisons. En garnison aux ans X et XI, il rejoint l'Armée du Hanovre pour les campagnes des ans XII et XIII et sert pour les guerres de l'an XIV à 1808 dans le 1er Corps, combattant à Austerlitz le 11 frimaire an XIV (02/12/1805), à Iena le 14/10/1806, à Halle le 18 du même mois, à Morhungen le 02/01/1807 et à Friedland le 14/06 suivant. Venu en Espagne fin 1808, il combat à Madrid le 03/12, reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 09/12 suivant puis sert aux batailles de Medina le 28/03/1809, de Talavera le 28/07 et de Chiclana le 05/03/1811. Nommé brigadier le 16/06 suivant, il devient maréchal- des-logis le 06/02/1812, poursuivant son service aux Armées d'Espagne de 1811 à 1813 puis dans le sud-ouest de la France avec l'Armée des Pyrénées en 1814. À la première Restauration, il est maintenu en activité dans son régiment.
Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier à la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Nommé maréchal-des-logis le 16/07/1815 sous le gouvernement provisoire, il sera congédié à la seconde Restauration le 28/10 suivant. Il décédera le 26/09/1830 à Chalais (Isère).

(N° matricule 275, La base Léonore du Ministère de la Culture, non repris au Registre XAB74- Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/mmonneteau?n=mauve&oc=&p=jean)
-----------------

5 - Pierre Pascal PAPAVOINE

Né le 21/03/1788 à Elbeuf (Seine-Inférieure), fils de Louis Jean Baptiste (maître cardier) et de Marie Madeleine Adélaïde Fouquet.

Il entre au service comme second canonnier dans le 6e d'Artillerie à cheval le 24/06/1807 pour participer aux campagnes de 1809 à 1813 en Espagne. Nommé brigadier le 10/11/1813 et maréchal-des-logis le lendemain, il poursuit la lutte en France en 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 3e d'Artillerie à cheval le 06/09/1814 avec le grade de brigadier.
Aux Cent-Jours, il est admis avec son grade dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera rayé des contrôles le 30/09/1815 étant sans nouvelles de lui depuis son entrée dans les hôpitaux de l'armée du Nord le 18/06 à la bataille de Mont-Saint-Jean et rentrera dans ses foyers à Elbeuf où il décédera le 01/10/1862.

(N° matricule 276, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https:// gw.geneanet.org/albertjpl1?n=papavoine&oc=&p=jean+baptiste, Registre des décès de la commune d'Elbeuf du 10/04 au 31/12/1862-page 66, Registre des baptêmes de la paroisse Saint-Jean d'Elbeuf de 1787 à 1791-page 70)
-----------------

6 - Pierre Claude Joseph CHRÉTIEN

Né le 08/03/1783 à Châteaudun (Eure-et-Loir), fils de Claude Joseph (maître traiteur) et de Marie Anne Imbault.

Il entre au service le 17 messidor an X (06/07/1802) dans le 5e d'Artillerie à pied et sert aux ans XIII et XIV à l'Armée des Côtes-de-l'Océan. Venu à la Grande Armée pour la campagne de Pologne de 1807, il reste en garnison en Allemagne en 1808 et combat contre l'Autriche de 1809, entrant dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 07/09. Venu à l'Armée d'Espagne pour les campagnes de 1810 et 1811, il sert en Russie en 1812, en Saxe en 1813 et en France en 1814, recevant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 25/02/1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 4e d'Artillerie à cheval le 16/091814 par ordre du 12/07 précédent.
Aux Cent-Jours, il intègre comme premier canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et passe brigadier le 05/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera compris dans l'organisation du 4e d'Artillerie à cheval le 28/10/1815 et sera placé au régiment de Toulouse Artillerie à cheval le 01/05/1816. Promu maréchal-des-logis le 17/09/1816, il obtiendra sa retraite le 01/11 suivant. Il décédera le 23/07/1835 à Paris (Seine) dans le 9e arrondissement.

(N° matricule 313 et matricule 488 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/cmantez? n=chretien&oc=&p=pierre+claude+joseph)
---------------

7 - Gabriel MANGIN

Né le 23/12/1780 à Vanault-les-Dames (Marne), fils de Jean boucher) et de Marie Jeanne Laurent.

Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 comme second canonnier et passe brigadier le 03/06 suivant. À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815 et rentrera dans ses foyers.

(N° matricule 390, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/ stupre2903?n=mangin&oc=&p=gabriel, Registre d'état civil de la paroisse de Vanault-les-Dames de 1753 à 1791-page 248)
----------------

3 TROMPETTES

1 - Émile Charles DUCHAUFOUR


Né le 29/12/1782 à Paris (Seine), fils de Noël et de Marguerite Barba.

Il entre au service le 02 floréal an III (21/04/1795) comme soldat au 2e bataillon du Train d'Artillerie avec lequel il fait les campagnes de la République de l'an III à l'an IX. Passé au 5e bataillon du Train en l'an IX, il sert de l'an XI à l'an XIII à l'Armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour la campagne de l'an XIV en Autriche, il sert contre la Prusse fin 1806 et en Pologne en 1807. Venu à l'Armée d'Espagne pour les campagnes de la Péninsule de 1808 à 1812, il est admis comme trompette dans la 6e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 21/06/1813 au cours de la campagne de Saxe. Il fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est probablement mis en demi-solde puis retraité le 01/03/1815.
Aux Cent-Jours, il intègre comme trompette la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 03/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 22/10/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 22 et matricule 1057 du GR 20 YC 186, cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/2451?n=duchaufour&oc=&p=charles)
---------------

2 - Joseph Antoine LAMBERT

Né le 18/09/1794 à Hombleux (Somme), fils de Charles Antoine (garde champêtre) et de Marie Barbe Josèphe Favieux.

Il entre au service le 27/07/1812 comme élève trompette dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et devient trompette le 17/05/1813 pour la campagne de Saxe. Il fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé absolu le 10/07/1814.
Aux Cent-Jours, il ré-intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 17/04/1815 comme trompette et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815.

(N° matricule 54 et matricule 686 du GR 20 YC 185, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la commune de Hombleux de 1792 à 1842-page 33)
----------------

3 - François Louis LECLERC

Né le 11/01/1796 à Noyon (Oise), fils d'Antoine (boulanger) et de Marie Josèphe Trousselle.

Il entre au service le 29/03/1813 comme élève trompette à l'état-major de l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale pour participer aux campagnes de Saxe de cette année et de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 1er d'Artillerie à cheval le 10/07/1814.
Aux Cent-Jours, il sert comme trompette dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815.

(N° matricule 73 et matricule 1139 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/pilours?n=lecle ... re+antoine, Registre des naissances de la commune de Noyon de l'an IV-page 16)
------------

3 OUVRIERS ARTIFICIERS

1 - Mathurin GEORGES


Né le 08/11/1788 à Biding ? (Moselle), fils de Georges et de Christine Forget.

Il entre au service en l'an XII au 2e d'Artillerie à cheval. Il est admis comme artificier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/02/1814 lors de la campagne de France. À la première Restauration, il est placé en congé absolu le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il intègre comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04/1815 et devient artificier le 01/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). Il sera promu au grade de brigadier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera congédié le 27/10 suivant.

(N° matricule 147 et matricule 1390 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

2 - Jean François GANDILLOT

Né le 11/11/1780 à Mondon (Doubs), fils de Claude François et de Claudine Grosclaude.

Il entre au service le 02 floréal an VII (21/04/1799).
Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et passe artificier le 08/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). Promu brigadier le 01/09/1815 à la seconde Restauration, il sera congédié avec gratification le 27/10/1815.

(N° matricule 204, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/ jfv031?lang=fr&p=jean+francois&n=gandillot&oc=3)
----------------

3 - Pierre Antoine AUVERLET (ou Overlet)

Né le 1787 à Blamont ? (Meurthe), fils de Nicolas Antoine et de Françoise Didier.

Il entre au service le 13/07/1808.
Aux Cent-Jours, il est compris comme artificier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera promu brigadier le 01/091815 et licencié le 27/10 suivant.

(N° matricule 277, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-----------------

2 MARÉCHAUX-FERRANTS

1 - Laurent MARNIESSE


Né le 06/03/1790 à Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne), fils de Louis Georges (maréchal-ferrant) et d'Anne Françoise Jurey.

Il entre au service en 1809 comme conscrit dans le 4e d'Artillerie à cheval.
Aux Cent-Jours, il est admis comme brigadier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 17/04/1815 et devient maréchal-ferrant le 01/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815 puis entrera dans les Hussards de la Garde Royale, passera à l’École de Cavalerie de Saumur et finira sa carrière dans la 1ère Cie de Fusiliers-Vétérans. Il obtiendra sa retraite par décret du 10/07/1852 avec jouissance au 23/05 précédent.

(N° matricule 53, Bulletin des Lois de la République française-Xe série-Partie supplémentaire-Tome X-1853-page 100, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, stehelene.org, Registre d'état civil de la paroisse de Bourbonne-les-Bains de 1787 à 1794-page 76)
-----------------

2 - BONNOT

Né le ... à ...

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 25/05/1815 comme maréchal-ferrant et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 421, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

À suivre, les 1ers Canonniers de la 2e Compagnie...
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 16 Mai 2021, 10:44

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

2e ESCADRON

2e COMPAGNIE D'ARTILLERIE À CHEVAL
(Artillerie des Chevau-Légers Lanciers de la Garde)

DÉTAILS DES SOUS-OFFICIERS ET SOLDATS
(d'après les registres de la Cie d'Artillerie à cheval...1815-SHD série GR 20 YC 187)
----------------

26 CANONNIERS DE PREMIERE CLASSE

1 - Daniel CARRET

Né le 30/10/1786 à Genève (Confédération Helvétique), fils de Daniel et d'Elizabeth Fournier.

Il entre au service le 17 germinal an X (07/04/1802) au 2e d'Artillerie de Marine. Il est admis comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 03/04/1813 pour la campagne de Saxe et devient premier canonnier le 25/01/1814 lors de la campagne de France, durant laquelle il est blessé ce dernier jour et conduit à l'hôpital. À la première Restauration, il est rayé des contrôles, étant probablement mis en demi-solde.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1815 comme second canonnier pour être nommé premier canonnier le 01/05 suivant et faire la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815.

(N° matricule 13 et matricule 1120 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre des baptêmes de la paroisse protestante Saint-Gervais de Genève de 1775 à 1787-page 206)
----------------

2 - Claude SIMERT

Né le 15/01/1785 à Auxonne (Côte-d'Or), fils illégitime mais reconnu de Charles et de Jeanne Conreux.

Il entre au service le 21 thermidor an XI (09/08/1803) dans le 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes des ans XII et XIII au camp de Boulogne de l'Armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour la campagne de l'an XIV en Autriche, il fait celles de 1806 contre la Prusse et de 1807 en Pologne. Resté dans ce dernier pays en 1808, il sert contre l'Autriche en 1809, obtenant le grade de brigadier le 10/05 et vient aux Armées d'Espagne et du Portugal pour les guerres de la Péninsule de 1810 à 1812. Admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/02/1813 pour la campagne de Saxe, il devient premier canonnier le 27/05 suivant et combat en France en 1814. Il est alors fait prisonnier de guerre le 01/02/1814 pour s'évader et rentrer en France à la première Restauration.

Aux Cent-Jours, il entre comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1815 et participera à la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera noté resté en arrière le 01/07/1815 mais rejoindra plus tard et sera placé comme gendarme à cheval dans la Cie de la Côte-d'Or le 06/08/1816. Il obtiendra sa retraite par l'ordonnance royale du 11/05/1843 avec jouissance au 09/04 précédent et décédera le 27/12/1859 à Nuits (Côte-d'Or).

(N° matricule 16 et matricule 840 du GR 20 YC 186, La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois de l'Empire français-XIe série-Partie supplémentaire-Tome XVI-1861-page 42, Bulletin des Lois du Royaume de France-Partie supplémentaire-Tome XXIII-1843-IXe série-page 672, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

3 - Joseph Séraphin VUILLEMIN

Né le 16/10/1789 aux Maisons-du-Bois (Doubs), fils de Jean Baptiste et de Jeanne Claudine Courlet.

Il entre au service le 30/04/1812 comme conscrit dans la 20e Cohorte de gardes nationales. Il est admis comme troisième canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 18/01/1813 pour la campagne de Saxe et devient second canonnier le 07/09 suivant. Il fait encore la campagne de France de 1814. A la première Restauration, il est placé en permission pour un an à compter du 12/07/1814, étant à la suite du 2e d'Artillerie à cheval.

Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 07/04/1815 et passe premier canonnier le 02/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Vercel (Doubs) où il décédera le 06/11/1870.

(N° matricule 29 à Vilmin et matricule 768 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/knard25?n=vuill ... n+baptiste, stehelene.org, Tables décennales de la commune de Vercel de 1863 à 1872-page 21)
-------------

4 - Pierre Nicolas LEFORT

Né le 10/01/1785 à Saâcy-sur-Marne (Seine-et-Marne), fils de Nicolas et de Louise Marguerite Leroux.

Il entre au service le 22/07/1807 comme conscrit dans le 6e d'Artillerie à pied et participe aux campagnes de 1807 à 1812. Admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 06/02/1813 pour la campagne de Saxe, il est rayé des contrôles le 18/09 suivant, étant sans nouvelles de lui depuis son entrée dans un hôpital d'Allemagne. Probablement fait prisonnier de guerre à cette époque, il retrouve la France à la première Restauration pour être mis en demi-solde.

Aux Cent-Jours, il entre comme second canonnier le 11/04/1815 dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et devient premier canonnier le 18/05 suivant pour participer à la campagne de Belgique de juin (Waterloo). A la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Saâcy où il décédera le 12/03/1829.

(N° matricule 34 et matricule 887 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/jgazeilles3? lang=fr&pz=jacques&nz=gazeilles&ocz=0&p=pierre+nicolas&n=lefort)
----------------

5 - Louis François Joseph DUDICOURT

Né le 13/04/1780 à Warlencourt (Pas-de-Calais), fils d'Adrien Joseph et de Marie Catherine Hubert.

Il entre au service le 10 ventôse an XII (01/03/1804) comme conscrit dans le 1er d'Artillerie à pied et fait les campagnes de l'an XII et de l'an XIII à l'armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour les campagnes de l'an XIV en Autriche, de 1806 contre la Prusse et de 1807 en Pologne, il sert ensuite lors des campagnes impériales de 1808 à 1812. Admis comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 19/02/1813 pour la campagne de Saxe, il passe premier canonnier le 01/07 suivant et fait la campagne de 1814 en France. À la première Restauration, il est placé en congé absolu le 06/07/1814.

Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme premier canonnier le 16/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera rayé des contrôles le 30/09/1815, étant sans nouvelles de lui alors qu'il aura été admis dans un hôpital le 01/07 précédent.

(N° matricule 50 et matricule 826 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/pinard? lang=fr&pz=eric+pierre+marcel&nz=pinard&ocz=0&p=louis+francois+joseph&n=dudicourt)
--------------

6 - François Claude BLANZY

Né le 20/03/1780 à Clamecy (Nièvre), fils de Jean François (limonadier) et de Catherine Élisabeth Dutilloy.

Il entre au service le 10 ventôse an VIII (01/03/1800). Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 18/04/1815 comme premier canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 56, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Clamecy de 1779 à 1784-page 68)
--------------

7 - Louis Joseph JOUSSET

Né le 23/02/1776 à Angerville (Seine-et-Oise), fils de Joseph et de Catherine Mainfrey.

Il entre au service le 15 messidor an VII (03/07/1799) dans le 7e d'Artillerie à cheval et participe aux campagnes de l'an VIII et de l'an IX au sein de l'Armée du Rhin. Passé dans la 7e Cie du 6e d'Artillerie à cheval le 1er pluviôse an X (21/01/1812), il sert de cet an à 1811 à l'Île de France. Rappelé en France, il est admis comme premier canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 06/01/1812 et participe à la campagne de Russie. Il disparaît lors de la terrible retraite de Moscou le 25/11, étant fait prisonnier de guerre. Relâché à la première Restauration, il retrouve la France le 01/12/1814 pour être congédié le 07/01/1815.

Aux Cent-Jours, il est placé comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 20/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera nommé artificier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera congédié le 27/10 suivant.

(N° matricule 59 et matricule 619 du GR 20 YC 185, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse d'Angerville de 1764 à 1778-page 215)
--------------

8 - Jean Baptiste VANNEY

Né le 1779 à La-Bourgonce (Vosges).

Il entre au service le 11 messidor an VII (29/06/1799) dans le 1er d'Artillerie à cheval. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 14/10/1812 et passe premier canonnier le 11/04/1813 à la 5e Cie lors de la campagne de Saxe. Il participe encore à la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 1er d'Artillerie à cheval le 10/07/1814.

Aux Cent-Jours, il est incorporé avec le grade de premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 29/09/1815 à la seconde Restauration pour rentrer dans ses foyers à Ban-de-Laveline (Vosges) où il décédera le 12/04/1866.

(N° matricule 74 à Vanny et matricule 698 du GR 20 YC 185, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, stehelene.org à Vanny, Tables décennales de la commune de Ban-de-Laveline de 1863 à 1872- page 24)
----------------

9 - Jean DECKEMANN

Né le 30/10/1778 à Sélestat (Bas-Rhin), fils de Pierre et de Magdeleine Krinevald.

Il entre au service le 05 frimaire an IX (26/11/1800) dans le 5e d'Artillerie à cheval. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 20/10/1812 et passe premier canonnier le 11/04/1813 lors de la campagne de Saxe. Il participe encore à la campagne de 1814 en France. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 1er d'Artillerie à cheval le 10/07/1814.

Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale en tant que premier canonnier le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il passera à l'Artillerie à cheval de la Garde Royale le 29/10/1815.

(N° matricule 75 et matricule 700 du GR 20 YC 185 à Deghmanne, non repris au Registre XAB74- Artillerie de la Garde)
------------------

10 - Jean Michel Louis ROMANO

Né le 20/02/1782 à Mondovi (Royaume de Sardaigne), fils de Joseph Antoine et de Thérèse Brignone.

Il entre au service le 01/09/1792 comme soldat dans un régiment du Royaume de Sardaigne qui combat la France de 1792 à 1796 et qui devient 1er de Ligne Piémontais pour les campagnes de l'an VI à l'an XI avec l'armée d'Italie. Passé au 4e d'Artillerie à cheval le 1er frimaire an XII (23/11/1803), il sert de l'an XII à l'an XIV à l'Armée des Côtes-de-l'Océan et rejoint la Grande Armée pour la campagne de Prusse de fin 1806. Revenu à l'Armée d'Italie pour les campagnes de 1807 et 1808, il participe à la guerre contre l'Autriche de 1809 avec l'armée du Vice-Roi Eugène. Remarqué, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/08/1809. En garnison en 1810 et 1811, il retrouve la Grande Armée pour la campagne de Russie de 1812 durant laquelle il est blessé et fait prisonnier de guerre à la bataille de La Moskova du 07/09. Il retrouve la France le 10/11/1814 à la première Restauration pour être placé dans le 4e d'Artillerie à cheval.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 comme premier canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il deviendra artificier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera placé dans l'Artillerie de la Garde Royale le 26/10/1815 avec le grade d'artificier puis deviendra brigadier le 01/01/1817. Il sera naturalisé par lettres patentes du 23/01/1822 et sera placé comme maréchal-des-logis-chef au 11e d'Artillerie puis obtiendra sa retraite par l'ordonnance royale du 17/06/1833 avec jouissance au 21/02 précédent. Il décédera le 20/11/1844 à Belleville (Seine).

(N° matricule 84 à Romand et matricule 418 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-IIe Partie-IIe section-Tome III-1833-page 632, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

11 - Pierre FINATON

Né le 30/11/1782 à Monêtier-les-Bains (Hautes-Alpes), fils de Jean Charles et de Madeleine Bellet.

Il entre au service le 16/05/1807 comme canonnier au 5e d'Artillerie à cheval. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval le 01/03/1813 pour la campagne de Saxe. Il fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e ou le 4e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.

Aux Cent-Jours, il est incorporé comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et devient premier canonnier le 01/05 suivant pour participer à la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera compris dans l'organisation du 4e d'Artillerie à cheval le 29/10/1814.

(N° matricule 103 et matricule 882 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Monêtier-les-Bains de 1781 à 1782-page 61)
-------------

12 - Toussaint PETOT (ou Pelot)

Né le 21/07/1792 à Beauvais (Oise), fils de Toussaint et de Marie Tourelle.

Il entre au service le 21/04/1812 comme soldat dans la 1ère Cohorte de gardes nationales. Il est admis comme troisième canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 18/01/1813 pour la campagne de Saxe et devient second canonnier le 07/11 suivant. Il participe encore à la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e d'Artillerie à cheval le 12/07/1814.

Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et passe premier canonnier le 21/05 suivant pour participer à la campagne de Belgique de juin (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 108 et matricule 760 du GR 20 YC 185, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

13 - Joseph FABRE

Né le 05/06/1788 à Rodez (Aveyron), fils de François et de Cécile Bourgade.

Il entre au service le 26/09/1807 dans le 4e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de 1807 et 1808 à l'Armée d'Italie ainsi que celle de 1809 avec cette armée qui rejoint l'Empereur en Autriche. Probablement à l'Armée d'Italie en 1810 et 1811, il doit être en Russie en 1812. Il est admis comme second canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 21/01/1813 pour la campagne de Saxe et fait encore celle de France de 1814. À la première Restauration, il est réformé le 12/07/1814.

Aux Cent-Jours, il entre comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 28/04/1815 pour participer à la campagne de Belgique de juin suivant. Il sera tué sur le champ de bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo) le 18/06.

(N° matricule 114 et matricule 751 du GR 20 YC 185, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/jphot?n=bourgade&oc=&p=cecile)
----------------

À suivre...
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 29 Mai 2021, 14:47

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

2e ESCADRON

2e COMPAGNIE D'ARTILLERIE À CHEVAL
(Artillerie des Chevau-Légers Lanciers de la Garde)

DÉTAILS DES SOUS-OFFICIERS ET SOLDATS
(d'après les registres de la Cie d'Artillerie à cheval...1815-SHD série GR 20 YC 187)
----------------

26 CANONNIERS DE PREMIERE CLASSE (2/2)

14 - Louis Joseph NÉDONCEL

Né le 03/12/1774 à Lillers (Pas-de-Calais), fils de Pierre Joseph et de Marie Thérèse Houbart.

Il entre au service comme soldat au 34e d'Infanterie ci-devant Angoulême-Infanterie le 12/12/1789, devient caporal le 16/12/1791 et intègre le 6e d'Artillerie à cheval le 26/12/1793 pour les campagnes de la République de 1793 à l'an IV. Incorporé dans la 72e demi-brigade de Ligne le 03 germinal an IV (23/03/1796) pour la campagne de l'Armée du Nord, il est muté au 7e d'Artillerie à pied le 26 pluviôse an V (14/02/1797) et fait les campagnes de l'an V à l'an IX. À l'Armée des Côtes-de-l'Océan de l'an XII à l'an XIII, il participe à la campagne de l'an XIV en Autriche et entre comme premier canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 20/08/1806. Il fait alors les campagnes de Prusse de cette fin d'année et de Pologne de l'année suivante. Venu à l'Armée d'Espagne en 1808, il retrouve la Grande Armée pour la guerre contre l'Autriche de 1809, recevant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 05/09. Probablement à l'Armée d'Espagne en 1810 et 1811, il sert contre la Russie en 1812 et fait les campagnes de Saxe de 1813 et de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité au 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il retrouve comme premier canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 28/10/1815 avec solde de retraite. Il décédera le 13/01/1831 à Lillers.


(N° matricule 131 et matricule 230 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/proussel? n=nedoncel&oc=&p=louis+joseph)
---------------

15 - Alexandre PIGNEAU

Né le 26/05/1790 à Prouais (Eure-et-Loir), fils de Pierre et de Marie Marguerite Boutisseau.

Il entre au service le 31/05//1812 dans la 9e Cohorte de gardes nationales. Il est admis comme troisième canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 18/01/1813 pour la campagne de Saxe et devient second canonnier le 07/11 suivant dans la 6e Cie. Il fait encore la campagne de France de 1814, désertant à la fin de celle-ci le 15/04/1814 avec armes et bagages.
Aux Cent-Jours, il reprend du service dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 06/05/1815 en tant que second canonnier pour passer premier canonnier le 21/05 suivant et participe à la campagne de Belgique de juin (Waterloo). Il désertera le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire pour rentrer dans ses foyers à Prouais où il décédera le 20/10/1828.

(N° matricule 252 et matricule 771 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde,
https://gw.geneanet.org/jehanologie?n=p ... =alexandre)
-----------------

16 - Jean Nicolas MERTZ

Né le 26/06/1787 à Théding (Moselle), fils de Jean (cordonnier) et de Barbe Vernet.

Il entre au service le 07/02/1807 comme canonnier dans le 8e d'Artillerie à pied et sert cette année-là et les deux suivantes dans le Corps des Côtes-de-l'Océan. Passé avec son grade dans la 3e Cie de l'Artillerie à pied de la Jeune Garde le 26/10/1809 et participe aux campagnes de 1810 et 1811 à l'Armée d'Espagne.
Admis le 16/05/1812 dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde, il sert en Russie cette année-là puis en Saxe en 1813 dans la 5e Cie, devenant premier canonnier le 03/04 de cette dernière année dans la 6e Cie pour participer à la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est d'abord maintenu à l'activité dans le 3e d'Artillerie à cheval le 12/07/1814 puis placé en demi-solde le 15/01/1815.
Aux Cent-Jours, il reprend le service comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo).

À la seconde Restauration, il entrera dans l'Artillerie à cheval de la Garde Royale le 26/11/1815 par ordre du 29/10 précédent comme second canonnier et retrouvera son grade de premier canonnier le 06/12 suivant. Passé artificier le 01/02/1817 et brigadier le 01/01/1821, il fera la campagne d'Espagne de 1823 et entrera le 01/09/1829 dans la nouvelle Artillerie de la Garde Royale. Resté à la suite de la batterie de réserve de Paris le 01/09/1830 par suite du licenciement de la Garde Royale, il sera ré-engagé dans le 11e d'Artillerie le 07/12 suivant comme maréchal-des-logis et obtiendra sa retraite par l'ordonnance royale du 04/11/1837 avec jouissance au 27/09 précédent. Il décédera le 08/12/1862 à Théding.

(N° matricule 278 et matricule 682 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-Partie supplémentaire-Tome XII-1838-page 874, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/fjchmeyer? n=mertz&oc=&p=jean+nicolas)
----------------

17 - Georges KLEIN

Né le 23/03/1784 à Sarreguemines (Moselle), fils de Balthazar et de Catherine Lemius.

Il entre au service le 18/06/1807 dans le 5e d'Artillerie à cheval, devenant premier canonnier le 21/11 suivant. Passé dans la 4e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 21/02/1813 comme second canonnier, il fait les campagnes de Saxe de cette année et de France de 1814. À la première Restauration, il incorpore le 3e d'Artillerie à cheval le 16/09/1814 par ordre du 12/07 précédent. Aux Cent-Jours, il retrouve l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 étant placé en tant que premier canonnier dans la 2e Cie pour la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 29/09/1815 à la seconde Restauration pour rentrer dans ses foyers à Sarreguemines où il décédera le 20/02/1862.

(N° matricule 279 à Klain et matricule 948 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/birggerard1?n=k ... &p=georges)
-------------

18 - Jean Baptiste GIBLAS

Né le 01/01/1786 à Nancy (Meurthe), fils de Pierre et d'Angélique Rustot.

Il entre au service le 09/10/1806 dans le 6e d'Artillerie à cheval et fait la campagne d'Autriche de 1809 ainsi que celles de 1810 à 1812. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/02/1813 pour la campagne de Saxe et devient premier canonnier le 01/12 pour servir lors de la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé limité d'un an à la suite d'un régiment d'Artillerie à cheval le 06/07/1814. Aux Cent-Jours, il intègre comme premier canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 295 et matricule 857 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

19 - Joseph HAUS (ou Haas ou Laut)

Né le à Wissembourg (Bas-Rhin).

Il entre au service le 05/05/1808 dans le 4e d'Artillerie à pied. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 25/01/1813 pour la campagne de Saxe et devient premier canonnier le 01/12 suivant pour servir lors de la campagne de France de 1814. Il désertera son poste à la fin de cette dernière campagne le 06/04/1814 emmenant son cheval avec lui.
Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme premier canonnier le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera rayé des contrôles le 30/09/1815, étant sans nouvelles de lui depuis son admission à l'hôpital le 01/07.

(N° matricule 296 et matricule 858 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde à Laut)
-------------

20 - Joseph NICOLAS

Né le 14/07/1785 à Trévey (Haute-Saône), fils de Pierre Antoine et d'Anne Borey.

Il entre au service le 29 brumaire an XIV (20/11/1805) dans le 5e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de 1806 contre la Prusse et de 1807 en Pologne. Resté en Allemagne en 1808, il participe à la guerre contre l'Autriche de 1809 et intègre la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 21/08. En garnison en 1810 et 1811, il vient avec la Grande Armée en Russie en 1812 où il est fait prisonnier de guerre probablement lors de la retraite de Moscou puisqu'il est noté disparu sur les registres du Corps le 10/12/1812. Il rentre en France à la première Restauration.
Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 comme premier canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il obtiendra les fonctions d'artificier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera congédié le 27/10 suivant pour rentrer dans ses foyers à Trevey.

(N° matricule 339 et matricule 433 du GR 20 YC 185, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/werder?lang=fr& ... &n=nicolas)
-----------------

21 - Jacques COTTON

Né le 10/08/1785 à Châtenay (Ain), fils de François et d'Antoinette Maréchal.

Il entre au service le 11 brumaire an XIV (02/11/1805) dans le 5e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de 1806 contre la Prusse et de 1807 en Pologne. En garnison en 1808, il sert contre l'Autriche en 1809. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1812 pour combattre en Russie cette année-là. Revenu de la retraite de Moscou, il est fait premier canonnier le 11/04/1813 dans la 5e Cie lors de la campagne de Saxe et fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé limité.
Aux Cent-Jours, il est admis comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 17/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera nommé artificier le 01/09/1815 à la seconde Restauration et sera congédié le 27/10 suivant pour rentrer dans ses foyers à La-Chapelle-du-Chatelard (Ain).

(N° matricule 346 à Coton et matricule 676 du GR 20 YC 185, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/niemad2000?n=co ... &p=jacques)
-----------------

22 - Pierre CHADORGE

Né le 16/08/1784 à Saint-Georges (Puy-de-Dôme), fils d'Annet et de Marguerite Rudel.

Il entre au service comme soldat, conscrit de l'an XIV remplaçant un autre conscrit, à la 60e Cohorte de gardes nationales le 05/06/1812 puis intègre comme troisième canonnier la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 19/01/1813 et participe à la campagne de Saxe de cette année. Nommé second canonnier le 07/11, il fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé au 2e d'Artillerie à cheval le 12/07/1814.
Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 21/05/1815 et passe premier canonnier le 22/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera rayé des contrôles le 01/10/1815, étant sans nouvelles de lui depuis son entrée à l'hôpital le 16/07 précédent.

(N° matricule 385 à Gadoche et matricule 928 du GR 20 YC 186 à Chadorge, Cité au Registre XAB74- Artillerie de la Garde)
--------------------

23 - Jacques Étienne JARRY

Né le 26/12/1777 au Petit-Paris (Seine-et-Marne), fils de Claude (manouvrier) et de Louise Véronique Ferrand.

Il entre au service le 19 vendémiaire an VII (10/10/1798) comme canonnier dans le bataillon
d'instruction d'Artillerie de Strasbourg et entre dans le 8e d'Artillerie à cheval le 26 germinal suivant (15/04/1799). Passé au 1er d 'Artillerie à cheval le 14 fructidor an IX (01/09/1801), il devient artificier le 21 messidor an XII (10/07/1804) et fait les campagnes des ans XII et XIII à l'Armée d'Italie et celle de l'an XIV à la Grande Armée, étant blessé d'un coup de feu à la jambe droite lors de la prise d'Ulm. À l'Armée d'Italie en 1806 et 1807, parvenant au grade de brigadier le 16/08/1806, il vient aux armées d'Espagne et du Portugal pour les guerres de la Péninsule de 1808 à 1813. Blessé d'un coup de feu à l'épaule gauche à la bataille de Vitoria le 21/06/1813, il rejoint la Grande Armée pour la campagne de France de 1814 pour être de nouveau blessé d'un coup de feu à la cuisse droite à la bataille de Craonne le 07/03. Maintenu en fonction dans son régiment à la première Restauration, il est fait maréchal-des- logis le 06/09/1814.
Aux Cent-Jours, il intègre comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et passe premier canonnier le 24/05 pour participer à la campagne de Belgique de juin suivant. Il sera blessé d'un coup de feu et de trois coups de baïonnette le 18/06 à la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera rayé des contrôles le 30/09/1815, étant sans nouvelles de lui depuis son entrée à l'hôpital suite à sa blessure. Il entrera alors avec le grade de canonnier dans l'Artillerie à cheval de la Garde Royale le 16/02/1816, deviendra brigadier le 16/03 et maréchal-des-logis le 01/10/1817. Il décédera le 16/09/1825 à Paris (Seine) étant chef artificier dans son régiment.

(N° matricule 394, La base Léonore du Ministère de la Culture, non repris au Registre XAB74- Artillerie de la Garde)
------------------

24 - Jean Michel SCHLOSSER

Né le 18/04/1776 à Roppenheim (Bas-Rhin), fils d'Ignace (agriculteur) et d'Anne Barbe Schmitt.

Il entre au service le 05/08/1793 comme soldat dans le 5e Bataillon des volontaires du Bas-Rhin pour la campagne de l'armée du Rhin et passe au 7e d'Artillerie à cheval le 17 nivôse an II (06/01/1794) pour servir en Vendée en l'an II et en l'an III. Dans l'intérieur par la suite, il est fait brigadier le 07 messidor an VII (25/06/1799) et participe aux campagnes de l'an VIII et de l'an IX à l'Armée du Rhin. Incorporé au 6e d'Artillerie à cheval le 1er pluviôse an X (21/01/1802) probablement à la 7e Cie, il est fait prisonnier de guerre par les Anglais sans doute en se rendant à l'île de France. Relâché en l'an XII, il retrouve son Corps à l'Armée des Côtes-de-l'Océan pour les campagnes des ans XIII et XIV et rejoint le Grande Armée pour la guerre contre la Prusse de fin 1806 et celle de Pologne l'année suivante. Venu à l'Armée d'Espagne en 1808, il est fait prisonnier de guerre cette dernière année et ne retrouve la France qu'à la première Restauration le 28/09/1814. Il est alors maintenu en activité dans le 4e d'Artillerie à cheval à cette dernière date.
Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et passe premier canonnier le 01/06 pour la campagne de Belgique de ce mois (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera admis dans le 4e d'Artillerie à cheval le 29/10/1815 et passera au régiment d'Artillerie à cheval de Metz le 01/05/1816. Il sera promu maréchal-des-logis le 20/06/1822 et obtiendra sa retraite par l'ordonnance royale du 01/07/1827 avec jouissance au 01/01 précédent. Il décédera le 16/02/1851 à Roppenheim.

(N° matricule 396, La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois du Royaume de France-1828-N°175 bis-page 6, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-----------------

25 - Jean Claude BAYARD

Né le 10/06/1779 à Poligny (Jura ?), fils de Gabriel et de Louise Catherine Gagneur.

Il entre au service le 06 brumaire an V (27/10/1796) dans le 8e Chasseurs à cheval qu'il doit quitter le 10 frimaire an X (01/12/1801) suite à son placement en réforme, ayant fait les campagnes des ans V et VI à l'Armée de Sambre-et-Meuse et de l'an VII à IX à l'armée du Rhin. Rappelé au service le 06/06/1812 dans le 5e d'Artillerie à cheval, il est admis comme second canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 14/01/1813 pour la campagne de Saxe et fait celle de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé de trois mois à compter du 12/07/1814, devant rejoindre par la suite le 2e d'Artillerie à cheval.
Aux Cent-Jours, il sert comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et passe premier canonnier deux jours plus tard le 24/05 pour participer à la campagne de Belgique de juin. Il sera tué le 18/06 lors de la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo).

(N° matricule 404 et matricule 749 du GR 20 YC 185-page 86, non repris au Registre XAB74- Artillerie de la Garde, Registre des baptêmes de la paroisse de Poligny de 1778 à 1782-page 51)
-----------------

26 - Jean Baptiste ESCAFFRE

Né le 24/06/1786 à Noailles (Tarn), fils de Jean Pierre et de Marie Anne Robert.

Il entre au service comme conscrit dans le 6e d'Artillerie à pied le 18/10/1806 et fait les campagnes de 1807 à 1812. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/02/1813 pour la campagne de Saxe et fait la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé limité de un an le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il est admis comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/06/1815 et participera à la campagne de Belgique de ce mois (Waterloo). Il désertera son poste le 29/09/1815 à la seconde Restauration et rentrera dans ses foyers à Noailles.

(N° matricule 443 et matricule 863 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul de Noailles de 1786 à 1789-page 5, stehelene.org)
----------------

À suivre, les canonniers de deuxième classe de la 2e Cie
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar BRULOIS Jacques sur 29 Mai 2021, 16:59

Salut Diégo.
Merci de travailler pour nous, même le Samedi.
Bonne soirée et à plus tard.
Jacques.
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).



Image
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
BRULOIS Jacques
 
Messages: 64
Inscrit le: 08 Mai 2011, 22:04
Localisation: 93 + 83 + 22

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 05 Juin 2021, 15:46

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

2e ESCADRON

2e COMPAGNIE D'ARTILLERIE À CHEVAL
(Artillerie des Chevau-Légers Lanciers de la Garde)

DÉTAILS DES SOUS-OFFICIERS ET SOLDATS
(d'après les registres de la Cie d'Artillerie à cheval...1815-SHD série GR 20 YC 187)
----------------

55 CANONNIERS DE SECONDE CLASSE (1/3)

1 - Louis Marie LACROIX

Né le 20/12/1790 à Saint-Claude (Jura), fils de François (bourgeois) et de Marie Claudine Jeantet.

Il entre au service le 04/04/1809. Aux Cent-Jours, il intègre le 03/04/1815 comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Saint-Claude.
(N° matricule 24, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/ duparchyhenri?n=lacroix&oc=&p=louis+marie, Registre d'état civil de la paroisse de Saint-Claude de 1790 à 1792-page 40)
---------------

2 - Jean FRITSCH

Né le 02/01/1788 à Reichstett (Bas-Rhin), fils de Jacob et de Marie Eve Schaeffer.

Il entre au service le 11/07/1807 au 2e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de 1808 à 1812. Il est admis comme second canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 12/02/1813 pour la campagne de Saxe et fait celle de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité au 1er d'Artillerie à cheval le 10/07/1814.Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Reichstett où il décédera le 13/08/1827.

(N° matricule 86 et matricule 954 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/eweiser?n=fritsch&oc=7&p=jean)
----------------

3 - Luther DEMARQUE

Né le ... à Hautmont ? (Nord).

Il entre au service le 21 frimaire an VIII (12/12/1799) au 1er d'Artillerie à pied. Il est admis comme second canonnier dans la 5e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/01/1814 pour la campagne de France et déserte son poste le 15/04/1814, à la fin de l'Empire.
Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie de la Garde Impériale le 27/04/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 30/09/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 88 et matricule 1439 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

4 - François Joseph SCHAUMACHE

Né le 01/07/1788 à Ville (Bas-Rhin), fils de François Joseph et de Marie Barbe Baur.

Il entre au service comme conscrit dans le 5e d'Artillerie à cheval le 16/05/1807. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/03/1813 pour la campagne de Saxe et fait la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est envoyé à Valence le 08/07/1814 pour être incorporé dans le 2e ou le 4e d'Artillerie à cheval.
Aux Cent-Jours, il est placé comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera promu premier canonnier le 15/07/1815 à la seconde Restauration et sera licencié le 27/10 suivant pour rentrer dans ses foyers à Saales (Bas-Rhin).

(N° matricule 104 et matricule 893 du GR 20 YC 186, stehelene.org, non repris au Registre XAB74- Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Villé de 1788 à 1792-page 9)
---------------

5 - Laurent Joseph BOUÉ

Né le 15/10/1786 à Sainte-Gemmes-d'Andigné (Maine-et-Loire), fils de Laurent (métayer) et de Marie Gagnier.

Il entre au service le 15/11/1806 comme conscrit dans le 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de cette fin d'année en Prusse puis celle de 1807 en Pologne, restant en Allemagne en 1808 pour servir contre l'Autriche en 1809. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/03/1813 pour la campagne de Saxe et fait celle de France de 1814. Il est fait prisonnier de guerre le 01/02 au cours de cette dernière pour être relâché à la première Restauration et être probablement mis en demi-solde.

Aux Cent-Jours, il entre comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie de la Garde Impériale le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera nommé premier canonnier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera licencié le 27/10 suivant.

(N° matricule 105 et matricule 862 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Sainte-Gemmes-d'Andigné de 1777 à 1792-page 136)
--------------

6 - Pierre ROUX

Né le à Bourg-de-Péage (Drôme).

Il entre au service le 23/05/1807 comme canonnier dans le 1er d'Artillerie à cheval.
Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il passera premier canonnier le 16/07 à la seconde Restauration et désertera son poste le 29/09 suivant. Il rentrera dans ses foyers à Valence (Drôme) par la suite.

(N° matricule 106, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, stehelene.org)
-----------------

7 - Jean Claude PERTIN

Né le 03/12/1794 à Pontavert (Aisne), fils de Jean Pierre et de Marie Marguerite Ursule Bablet.

Il entre au service le 20/01/1811 comme élève trompette dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et intègre la 3e Cie le 24/08/1812. Passé second canonnier le 06/03/1813 pour la campagne de Saxe, il devient trompette le 01/07 suivant et fait la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est appelé à faire partie du 2e d'Artillerie à cheval le 12/07/1814 et rejoint son poste le 06/08 suivant.
Aux Cent-Jours, il est incorporé dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 27/04/1815 et participera à la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo).
À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815 et retrouvera un poste de second canonnier dans l'Artillerie de la Garde Royale le 11/11 suivant puis passera premier canonnier le 06/12. Nommé ouvrier le 01/02/1820 et artificier à la 1ère Cie le 01/01/1822, il participera à la campagne d'Espagne de 1823. Revenu en France l'année suivante, il sera fait brigadier le 27/01/1824 et maréchal-des-logis le 01/01/1826. Après la Révolution de 1830, il sera placé adjudant sous-officier à la suite du 11e d'Artillerie puis sera retraité par l'ordonnance royale du 02/12/1832 avec jouissance au 01/09 précédent et décédera le 11/11/1847 à Vincennes (Seine).

(N° matricule 107 et matricule 681 du GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois de la République française-Xe série-Partie supplémentaire-Tome Ier-1848-page 362, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-IIe Partie-IIe section-Tome II-1833-page 626, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

8 - Jean Baptiste MAGNIER

Né le 08/11/1793 à Thézy (Somme), fils de Jean Baptiste et Marie Geneviève Desseaux.

Il entre au service le 19/12/1812 comme conscrit dans le 1er d'Artillerie à cheval. Passé comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 07/03/1813 pour la campagne de Saxe, il entre dans la 1ère Cie pour la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera nommé premier canonnier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et désertera son poste le 30/09 suivant pour se rendre dans ses foyers à Thézy (Somme).

(N° matricule 145 et matricule 910 du GR 20 YC 186, stehelene.org, Cité au Registre XAB74- Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la commune de Thézy-Glimont de 1793 à 1815-page 21, https://gw.geneanet.org/cdn944? lang=fr&pz=christopher+pascal+eric&nz=cardon&ocz=0&p=jean+baptiste&n=desseaux&oc=1, enfant reconnu plus tard)
----------------

9 - François Xavier ROMAND PIQUANT

Né le 29/11/1791 à Longchaumois (Jura), fils de Jean François et de Marie Anne Tournier.

Il entre au service le 24/06/1813 comme conscrit dans le 1er d'Artillerie à cheval pour la campagne de Saxe et intègre comme second canonnier la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 20/12 suivant pour la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il entre comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il deviendra premier canonnier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera licencié le 28/10 suivant pour rentrer dans ses foyers à Longchaumois où il décédera le 24/02/1849.

(N° matricule 146 et matricule 1229 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/spanissod?n=rom ... ois+xavier)
---------------

10 - Alexandre VARICHON

Né le 16/09/1788 à Gy (Haute-Saône), fils de Jean et de Barbe Guillard.

Il entre au service le 12 ventôse an XII (03/03/1804) et intègre le 5e d'Artillerie à cheval le 01/09/1813 pour la campagne de Saxe. Admis comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/01/1814, il participe à la campagne de France. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 30/07/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 205 et matricule 1379 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/cjrousseau?n=va ... oc=&p=jean, Registre d'état civil de la paroisse de Gy de 1785 à 1792-page 138)
---------------

11 - Louis BOUDON (ou Boudot)

Né le 17/02/1787 à Besançon (Doubs), fils d'Antoine et de Marie Hugonet.

Il entre au service le 31/07/1807. Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 206, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

12 - Jacques RENAUD

Né le ... à Namur (Pays-Bas autrichiens).

Il entre au service le 02/03/1806. Aux Cent-Jours, il est placé à la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 29/09/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 207, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

13 - François GIRAUD

Né le... à Cours (Nièvre).

Il entre au service en août 1806. Aux Cent-Jours, il est incorporé comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 15/07/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 208, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-----------------

14 - Alexandre SONTACQ

Né le 1788 à Voihem ? (Haut-Rhin), fils d'Alexandre et de Melle Witchke.

Il entre au service le 15/12/1808. Aux Cent-Jours, il est placé comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815.

(N° matricule 209, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

15 - Claude DOUCET

Né le 05/03/1770 à Pont-de-Vaux (Ain), fils de Joseph et de Marie Claudine Berthet.

Il entre au service le 26/02/1792. Aux Cent-Jours, il est second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il intégrera le 2e d'Artillerie à cheval le 29/10/1815.

(N° matricule 210, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https:// gw.geneanet.org/virgin67?n=doucet&oc=&p=joseph)
-------------

16 - Charles BRUNOT

Né le 01/09/1767 à Hesdin (Pas-de-Calais), fils de François Charles et de Béatrice.

Il entre au service le 02/05/1792. Aux Cent-Jours, il est compris dans l'organisation de la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié avec retraite le 27/10/1815.

(N° matricule 211, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-----------------

17 - Jean BÉGLIN

Né le 16/07/1788 à Haguenau (Haut-Rhin), fils de Jean et de Catherine Anitz.

Il entre au service le 05/07/1807. Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 27/10/1815.

(N° matricule 212, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
------------

18 - Alexandre Sébastien Antoine BARRETEAU

Né le 17/10/1788 à Touvois (Loire-Inférieure), fils de Sébastien (farinier) et de Marie Gendre.

Il entre au service le 07/08/1807. Aux Cent-Jours, il sert comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/10/1815 à la seconde Restauration pour rentrer dans ses foyers à Touvois où il décédera le 12/08/1849.

(N° matricule 213 à Barteau, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Touvois de 1788 à 1789-page 9, https://gw.geneanet.org/motard? lang=fr&pz=vv&nz=mm&ocz=6&p=alexandre&n=barreteau)
----------------

19 - Jean LEBRUN

Né le ... à Caen (Calvados).

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 214, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

À suivre...
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 16 Juin 2021, 10:08

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

2e ESCADRON

2e COMPAGNIE D'ARTILLERIE À CHEVAL
(Artillerie des Chevau-Légers Lanciers de la Garde)

DÉTAILS DES SOUS-OFFICIERS ET SOLDATS
(d'après les registres de la Cie d'Artillerie à cheval...1815-SHD série GR 20 YC 187)
----------------

55 CANONNIERS DE SECONDE CLASSE (2/3)

20 - Christophe DARRAS

Né le 07/07/1788 à Montmacq (Oise), fils de Christophe et de Marie Jeanne Madeleine Élisabeth Demonceaux.

Il entre au service le 29/06/1807 comme conscrit dans le 7e d'Artillerie à pied et participe à la campagne de Pologne cette dernière année puis à celle d'Espagne de 1808. Resté à l'Armée d'Espagne pour les campagnes de la Péninsule de 1809 à 1812, il est présent aux batailles de Ciudad-Real le 27/03/1809, de Talavera les 27 et 28/07, d'Almonacid le 11/08 et d'Ocaña le 19/11 suivant. Admis comme second canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/03/1813 pour la campagne de Saxe, il sert dans la 3e Cie lors de la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé d'un an le 12/07/1814, à la suite du 2e d'Artillerie à cheval.
Aux Cent-Jours, il est en poste à la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera noté comme étant resté en arrière le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire et rentrera dans ses foyers à Montmacq à la seconde Restauration où il décédera le 04/06/1867.

(N° matricule 215 et matricule 978 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/dominique60?n=d ... christophe)
------------

21 - Nicolas Florentin FOURNEL

Né le 06/04/1791 à Grandpré (Ardennes), fils de Paul et de Françoise Christine Judith Lorquet.

Il entre au service le19/03/1813 comme conscrit dans le 3e d'Artillerie à cheval pour la campagne de Saxe et passe second canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 12/01/1814 pour la campagne de France. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 1er d'Artillerie à cheval le 10/07/1814.
Aux Cent-Jours, il est placé comme premier canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie de la Garde Impériale le 07/05/1815 mais est rétrogradé second canonnier le 21/05 pour la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire et rentrera dans ses foyers à La-Neuville-au-Pont (Marne) où il décédera le 29/01/1861.

(N° matricule 259 et matricule 1425 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/athee37?n=fournel&oc=1&p=paul, https://gw.geneanet.org/ 10nanou?n=fournel&oc=&p=nicolas+florentin)
----------------

22 - Joseph MICHAUD

Né le 17/11/1790 à Orgelet (Jura), fils de Jean Antoine et de Marie Claudine Beissonnet.

Il entre au service le 20/06/1812 comme soldat au 2e d'Artillerie à cheval pour les campagnes de 1812 et 1813 à l'Armée d'Espagne. Rentré en France à la fin de 1813, il participe à la campagne des Pyrénées de 1814 et déserte probablement son poste à la fin de celle-ci. Rentré à son Corps à la première Restauration, il est maintenu à l'activité comme grenadier à la 5e Cie du 3e bataillon du Corps royal des Grenadiers à pied de France le 06/01/1815.
Aux Cent-Jours, il sert à la 3e Cie du 2e bataillon du 3e Grenadiers à pied de la Garde le 01/04/1815, passe second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 07/05 suivant et fera la campagne de Belgique de juin suivant. À la seconde Restauration, il sera rayé des contrôles le 30/09/1815, étant sans nouvelles de lui depuis son entrée aux ambulances de l'armée le 18/06 à la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo).


(N° matricule 260 et matricule 2227 du GR 20 YC 13 et matricule 448 du GR 20 YC 180, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse d'Olivet de 1785 à 1792-page 167)
-------------------

23 - François BAYARD

Né le 12/03/1780 à La-Roche-Chalais (Dordogne), fils de Blaise et de Louise Chevalier.

Il entre au service le 05 fructidor an VII (22/08/1799). Aux Cent-Jours, il entre comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 280, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

24 - Jean François BARTERRE

Né le 16/10/1786 à Hartmannswiller (Haut-Rhin), fils de Paul et de Suzanne ? Yockmann.

Il entre au service le 30/01/1807. Aux Cent-Jours, il entre comme second canonnier dans la 2e Cie d''Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 281, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

25 - Jean Baptiste BIDOT

Né le 1776 à Reims (Marne), fils de Nicolas et de Jeanne Dalep.

Il entre au service le 18 messidor an XI (08/07/1803) dans le 3e d'Artillerie à cheval et entre comme second canonnier dans la 5e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/01/1814 pour la campagne de France. Il sera blessé et laissé pour mort le 09/03/1814.
Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 297 et matricule 1435 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-----------------

26 - Jean Baptiste SAGEAT

Né le 09/02/1782 à Chichée (Yonne), fils de Jean et de Marguerite Becasseau.

Il entre au service le 10 nivôse an XI (31/12/1802) dans le 6e d'Artillerie à cheval. Il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/12/1813 pour la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est réformé le 06/07/1814.

Aux Cent-Jours, il sert comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 14/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera compris dans l'organisation de l'Artillerie de la Garde Royale le 29/10/1815.

(N° matricule 333 et matricule 1250 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/jlb7?n=sageat&o ... n+baptiste)
---------------

27 - Jean Pierre Florentin ROUGEOT

Né le 17/05/1791 à Errevet (Haute-Saône), fils de Jean Pierre (maréchal-ferrant) et d'Anne Thérèse Caritey.

Il est admis comme second canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à pied de Jeune Garde le18/05/1813 pour la campagne de Saxe et fait celle de 1814 en France au sein de la 7e Cie. Il déserte son poste le 27/06/1814 à la première Restauration.
Aux Cent-Jours, il intègre comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 14/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/10/1815 à la seconde Restauration pour rentrer dans ses foyers à Châtenois (Haute-Saône) où il décédera le 06/12/1827.

(N° matricule 334 et matricule 1894 du GR 20 YC 181, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/pudens?n=rougeo ... +florentin)
--------------

28 - Claude Étienne BEDÉ

Né le 23/12/1792 à Montreux (Meurthe-et-Moselle), fils de Claude (cultivateur) et d'Anne Catherine Masson.

Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 14/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant. Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire et se rendra dans ses foyers à Montreux (Meurthe) où il exercera les fonctions de gendarme. Il décédera le 15/11/1866.

(N° matricule 335 et matricule 562 du GR 20 YC 180-page 118, stehelene.org, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/tilleul1?n=bede ... de+etienne, Registre d'état civil de la paroisse de Montreux de 1765 à 1792-page 151)
-------------------

29 - Denis SEURET
Né le ... à ...
Aux Cent-Jours, il entre comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire pour rentrer dans ses foyers à Saint-Aubin (Jura).

(N° matricule 338, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde à Suard, stehelene.org)
---------------

30 - Antoine COURTOIS

Né le 27/03/1792 à Langres (Haute-Marne), fils de Prudent et de Cécile Geuret.
Il entre au service le 17/04/1812 dans la 56e Cohorte de gardes nationales et passe troisième canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 18/01/1813 pour la campagne de Saxe. Nommé second canonnier le 07/11 suivant, il participe à la campagne de France de 1814 et déserte son poste le 11/04 de cette dernière année. Il ne semble pas servir à la première Restauration.
Aux Cent-Jours, il incorpore comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 340 et matricule 776 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

31 - Nicolas DOINET

Né le 14/08/1788 à Goncourt (Haute-Marne), fils de Pierre et de Barbe André.

Il entre au service le 03/09/1810 et passe second canonnier dans la 8e Cie d'Artillerie à pied de la Jeune Garde le 01/12/1813 pour la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu au service au 5e d'Artillerie à cheval le 16/07/1814.
Aux Cent-Jours, il entre comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire pour rentrer dans ses foyers à Goncourt où il décédera le 08/07/1872.

(N° matricule 341 à Douannay et matricule 2348 du GR 20 YC 181, stehelene.org, cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde à Douanay, https://gw.geneanet.org/jacquelinep2?
n=doinet&oc=&p=nicolas+l+aine)
---------------

32 - Joseph GUILLAUMOT

Né le 25/06/1788 à Riaucourt (Haute-Marne), fils de Michel (laboureur) et de Marguerite Courtaut.

Il entre au service le 03/09/1810 et passe second canonnier dans la 8e Cie d'Artillerie à pied de Jeune Garde le 01/12/1813 pour la campagne de France de 1814. Il déserte son poste le 11/04/1814 et ne semble pas servir pendant la première Restauration.
Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 342 et matricule 2349 du GR 20 YC 181, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/mammes? lang=fr&pz=elisabeth+jennifer+nancy+marion+kathryn+frances&nz=chaumont+sturtevant&ocz=0&p =joseph&n=guillaumot)
----------------

33 - Jean BILLARD

Né le 29/11/1792 à Savigny (Côte-d'Or), fils de Jacques et de Marguerite Corcol.

Il entre au service en 1812 ou 1813. Il est admis comme second canonnier dans la 7e Cie d'Artillerie à cheval de la Jeune Garde le 28/01/1814 pour la campagne de France. Il est noté disparu le 23/04/1814.
Aux Cent-Jours, il sert comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/08/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 343 et matricule 1287 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/guylafargue?n=b ... &p=jacques)
---------------

34 - Joseph FOUQUERAND

Né le 01/04/1791 à La-Rochepot (Côte-d'Or), fils de François et de Françoise Lebeault.

Il entre au service en 1811 ou 1812. Il est admis comme second canonnier dans la 7e Cie d'Artillerie à cheval de la Jeune Garde le 28/01/1814 pour la campagne de France. Il est noté disparu le 23/04/1814.
Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/08/1815 à la seconde Restauration pour rentrer dans ses foyers à La-Rochepot où il décédera le 16/02/1870.

(N° matricule 344 à Foucrand et matricule 1303 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/gjeanpierre6?n= ... =&p=joseph)
------------------

35 - Pierre CUISSARD

Né le 28/04/1784 à Bayers (Charente), fils de Pierre (laboureur) et de Marguerite Gros.

Il entre au service le 23 floréal an XIII (12/05/1805) comme cavalier dans le 16e Dragons et fait probablement les campagnes d'Autriche de l'an XIV, de Prusse de 1806, de Pologne de 1807 et d'Espagne de 1809 à 1812. Passé au 5e d'Artillerie à cheval comme canonnier le 08/04/1813 pour la campagne de Saxe, ilest admis comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 12/01/1814 pour la campagne de France. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 17/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il passera premier canonnier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera licencié le 29/10 suivant.

(N° matricule 347 et 224 et matricule 1373 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Bayers de 1737 à 1792-page 221)
------------

36 - Joseph Xavier Victor GROSPELLIER

Né le 05/01/793 aux Moussières (Jura), fils de Claude Romain et de Marie Françoise Rolandez.

Aux Cent-Jours, il sert comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 17/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/10/1815 à la seconde Restauration et rentrera dans ses foyers.

(N° matricule 348, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/jmr01? n=grospellier&oc=&p=joseph+xavier+victor)
---------------

37 - Pierre PAUTE

Né le ... 1785 au Deschaux (Jura).

Aux Cent-Jours, il intègre comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 17/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera blessé au cours de cette campagne et entrera à l'hôpital militaire de Laon dont il sera évacué le 24/06.

N° matricule 349, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, http://genealogie-aisne.com/ old_genealogie/articles/hdieulaon.htm)
----------------

38 - Claude Joseph OLIVIER

Né ... à ...

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 17/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 350, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

À suivre...
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 24 Juin 2021, 10:16

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

2e ESCADRON

2e COMPAGNIE D'ARTILLERIE À CHEVAL
(Artillerie des Chevau-Légers Lanciers de la Garde)

DÉTAILS DES SOUS-OFFICIERS ET SOLDATS
(d'après les registres de la Cie d'Artillerie à cheval...1815-SHD série GR 20 YC 187)
----------------

55 CANONNIERS DE SECONDE CLASSE (3/3)

39 - Joseph DECHAUX

Né le 10/07/1786 à Coublevie (Isère), fils de Joseph et de Catherine David Coquet.

Il entre au service comme conscrit dans le 8e d'Artillerie à pied le 27/09/1806 et fait les campagnes de 1806 à 1812. Il est admis comme second canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 24/02/1813 pour la campagne de Saxe et fait encore la campagne de France de 1814 avec la 1ère Cie. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 18/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera nommé premier canonnier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera licencié le 27/10 suivant pour rentrer dans ses foyers à Coublevie où il décédera le 12/05/1854.

(N° matricule 352 à Deschaux et matricule 815 du GR 20 YC 186, non repris au Registre XAB74- Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/lyne83? n=david+coquet&oc=&p=catherine, https://gw.geneanet.org/lbouffard?n=dec ... =&p=joseph)
---------------------

40 - Pierre Marie François CORNU

Né le 05/02/1795 à Saponay (Aisne), fils de Pierre Honoré et de Marie Angélique Lhomme.

Il entre au service comme second canonnier, conscrit de 1815, dans la 9e Cie d'Artillerie à pied de la Jeune Garde le 21/02/1814 pendant la campagne de France. À la première Restauration, il est sans doute congédié comme conscrit de 1815.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme second canonnier le 18/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il restera en arrière le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire et ne reparaîtra plus au Corps.

(N° matricule 353 et matricule 3374 du GR 20 YC 182, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/pauillacqm?n=co ... e+francois)
----------------

41 - Jean Marie DEJOUR

Né le... à ....

Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 20/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/10/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 371, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

42 - Jean CHARRON

Né le ... à ...

Aux Cent-Jours, il sert comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 20/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera promu premier canonnier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et sera licencié le 28/10 suivant.

(N° matricule 372, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
------------------

43 - Bernard GERVAIS

Né le ... à ...

Aux Cent-Jours, il sert comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera nommé premier canonnier le 16/07/1815 à la seconde Restauration et désertera son poste le 01/10 suivant.

(N° matricule 395, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

44 - Pierre PIERRON

Né le 05/10/1783 à Rouves (Meurthe), fils de Nicolas (maçon) et de Catherine Streff.

Aux Cent-Jours, il est incorporé comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Rouves où il décédera le 19/04/1826.

(N° matricule 397, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/ chenriquet?n=pierron&oc=&p=nicolas))
--------------

45 - Blaise DARESSY (ou Darcy)

Né le ... à ...

Aux Cent-Jours, il est intégré dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant. Il sera tué le 18/06 à la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo).

(N° matricule 398, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

46 - Armand THÉMIRE BLANCHON

Né le 22/04/1793 à La-Ferté-Frênel ? (Orne), fils de Louis André et d'Angélique Massé.

Il entre au service le 05/12/1812 comme conscrit dans le 1er d'Artillerie à cheval pour être admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 07/03/1813 pour la campagne de Saxe. Il fait encore la campagne de France de 1814 dans la 1ère Cie de son Corps.. À la première Restauration, il désertera son poste le 02/07/1814.

Aux Cent-Jours, il intègre la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il désertera son poste le 01/10/1815.


(N° matricule 399 à Blancou et matricule 912 du GR 20 YC 186, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

47 - Jean JACOB

Né le ... à ...

Aux Cent-Jours, il incorpore comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste à la seconde Restauration le 01/08/1815.

(N° matricule 400, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

48 - Jean CHAMBON

Né le ... à ...

Aux Cent-Jours, il est incorporé dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant. Il restera en arrière après la bataille de Mont-Saint-Jean du 18/06 (Waterloo) et ne reparaîtra plus à son Corps.

(N° matricule 401, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
------------------

49 - Pierre François JOURDAIN/b]

Né le ... à ...

Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à pied de la Garde Impériale le 22/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant ([b]Waterloo
). Il désertera son poste le 01/10/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 402, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-------------

50 - Désiré ANCELLE

Né le 22/05/1794 à Noyon (Oise), fils de Jean Baptiste (cavalier au 1er de Cavalerie) et de Louise Élisabeth Quenescourt.

Il entre au service le 22/02/1813 comme enrôlé volontaire dans l'Artillerie à pied de la Jeune Garde pour participer à la campagne de Saxe. Admis le 11/01/1814 comme second canonnier dans l'Artillerie à cheval de la Garde, il fait la campagne de France. À la première Restauration, il est congédié le 10/07/1814.

Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant. Il restera en arrière le 18/06 après la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo) et ne réapparaîtra pas à son Corps.

(N° matricule 403 et matricule 1203 du GR 20 YC 186 et matricule 234 du GR 20 YC 190-page 44, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la commune de Noyon de l'an II- page 24)
----------------

51 - Gabriel DUTILH (ou Dutilly)

Né le 12/07/1790 à Perpinson ? (Corrèze), fils de Pierre et de Jeanne Rousset.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 428, Cité au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

52 - Henri Désiré Joseph MAVEL

Né le 13/04/1786 à Douai (Nord), fils d'Albert et de Marie Catherine Demaret.

Il entre au service soldat au 1er de Génie le 5e jour complémentaire an XI (22/09/1803) pour les campagnes de la Grande Armée de l'an XIV en Autriche, de 1806 contre la Prusse et de 1807 en Pologne. Passé au 1er bataillon Colonial le 15/08/1809, il est envoyé aux colonies le 10/12 puis revient en France en 1813 pour la campagne de Saxe, étant blessé d'un coup de feu à l'épaule droite le 28/07 à Colberg. Incorporé comme tambour à l'artillerie du 131e de Ligne le 01/01/1814, il fait encore la campagne de Hollande de cette année. À la première Restauration, il est maintenu en poste comme grenadier au 17e de Ligne le 07/07/1814.

Aux Cent-Jours, il sert d'abord comme grenadier à la 1ère Cie du 1er bataillon du 3e Grenadiers à pied de la Garde Impériale le 06/05/1815 puis intègre comme second canonnier la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde le 30/05 suivant et fera la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera compris dans l'organisation de la 1ère Cie d'Artillerie à cheval le 29/10/1815 puis deviendra douanier à Longwy (Meurthe).

(N° matricule 438 et matricule 3456 du GR 20 YC 14 et matricule 77 du GR 21 YC 158 et matricule 16726 du GR 21 YC 900, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https:// gw.geneanet.org/jaguiot?n=mavel&oc=&p=henri+desire+joseph)
------------------

53 - François PLET

Né le 14/10/1790 à Champs (Maine-et-Loire), fils de Louis et de Jacqueline Charpent.

Aux Cent-Jours, il est admis dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 31/05/1815 comme second canonnier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 440, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-----------------

54 - Louis GAUTIER

Né le 18/04/1788 à Darnétal (Seine-Inférieure), fils de Louis et de Marie Anne Bame.

Aux Cent-Jours, il est admis comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 04/06/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 445, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-------------------

55 - Claude PANNIER

Né le 23/07/1788 à Rouen (Seine-Inférieure), fils de Jean Claude Antoine et d'Angélique Victoire Houdard.

Aux Cent-Jours, il intègre comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 04/06/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 27/10/1815.

(N° matricule 446, non repris au Registre XAB74-Artillerie de la Garde) 
----------------

À suivre, la 3e compagnie du Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 08 Juil 2021, 16:23

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

1er ESCADRON
Artillerie des Grenadiers à cheval de la Garde

3e CIE D'ARTILLERIE À CHEVAL


Capitaine en premier Jean Baptiste CHENIN

Né le 22/03/1784 à Clermont-en-Argonne (Meuse), fils de Nicolas et de Marie Catherine Gerard.
Mort le 16/09/1869 à Clermont-en-Argonne.

Il entre à l'École polytechnique le 1er vendémiaire an X (23/09/1801) pour être admis élève sous- lieutenant à l'École d'application de l'Artillerie le 1er vendémiaire an XII (24/09/1803). Il obtient son brevet de lieutenant en second au 5e d'Artillerie à cheval le 1er ventôse suivant (21/02/1804) et sert à l'Armée des Côtes-de-l'Océan aux ans XII et XIII puis à la Grande Armée pour les campagnes d'Autriche de l'an XIV, de Prusse de fin 1806 et de Pologne de 1807. Lieutenant en premier le 28/03/1807, il reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 11/07 de cette année. Promu capitaine en second le 09/08/1809 et capitaine en premier le 16/09/1812, il passe à l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 07/09/1813 avec le grade de capitaine en second décerné le 07/11 suivant. Il est décoré de la croix d'Officier de la Légion d'honneur le 25/02/1814 et est promu capitaine en premier le 12/03 suivant à presque 30 ans et après 12 ans et 5 mois de services. À la première Restauration, il est mis en non activité le 01/09/1814.

Au retour de l'Empereur de l'île d'Elbe, il devient chef d'escadron à l'état-major général de l'artillerie le 09/03/1815 puis passe capitaine en premier à la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde le 11/04 suivant et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié puis reprendra du service en tant que chef d'escadron au 4e d'Artillerie à cheval le 08/06/1816. Nommé chef de bataillon à l'état-major de l'Artillerie le 13/07/1822, il passera chef d'escadron au 2e d'Artillerie à Verdun le 05/07/1834 et sera promu colonel, directeur d'Artillerie à Perpignan le 20/08/1841. Il sera retraité par l'ordonnance royale du 21/04/1844 avec jouissance au 11/04 précédent étant alors colonel directeur de l'Artillerie de Mézières.

(d'après Périodique ABN N°82, La base Léonore du Ministère de la Culture, État militaire du Corps royal de l'artillerie de France-1815-pages 108 et 363, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-Partie supplémentaire-Tome XXV-1844-page 686, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, darnault-mil.com, https://gw.geneanet.org/dbelling?n=chen ... n+baptiste)
---------------

Capitaine en second Alexis Vincent Jean Pierre de BROCA

Né le 06/11/1785 à Montauban (Tarn-et-Garonne), fils de Charles (vice-président du tribunal de Montauban) et de Marie Charlotte Gaudelphe.
Mort le 03/04/1842 à Perpignan (Pyrénées-Orientales).
Il entre comme élève à l’École polytechnique le 10 brumaire an XIV (01/11/1805) et passe élève sous- lieutenant à l’École d'application de l'Artillerie de Metz le 01/10/1807. Il obtient le brevet de lieutenant en second le 09/06/1809 pour intégrer le 1er bataillon de Pontonniers et fait la campagne d'Autriche de cette année, combattant à la bataille de Wagram les 05 et 06/07. En garnison en 1810 et 1811, il est promu lieutenant en premier le 30/01/1812 et fait la campagne de Russie devenant capitaine en second aux états-majors le 22/07 pour entrer comme lieutenant en premier dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/10.

Il est alors présent aux batailles de Polotsk et au passage de la Bérézina. Revenu de la terrible retraite de Moscou, il participe à la campagne de Saxe de 1813, combattant aux batailles de Dresde, de Leipzig et de Hanau et reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 14/09. Il participe encore à la campagne de France de 1814, se trouvant aux batailles de Bar-sur-Aube, de Champaubert, de Montmirail, de Nangis, de Montereau, de Craonne, de Laon, de Reims, d'Arcis-sur-Aube et de Saint-Dizier.

À la première Restauration, il est placé comme capitaine en second au 4e d'Artillerie à cheval le 16/09/1814. Aux Cent-Jours, il est appelé avec son grade de capitaine en second dans l'Artillerie à cheval de la Garde le 11/04/1815 à 29 ans et après 9 ans et 5 mois de services (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 01/11/1815 puis sera ré-employé comme capitaine en second à la direction d'Artillerie de Toulouse le 03/02/1816 pour être promu capitaine en premier au régiment de Toulouse Artillerie à cheval par décision ministérielle du 15/04 suivant. Il sera élevé au grade de chef de bataillon du 14e d'Artillerie le 08/09/1831 et passera au 13e d'Artillerie pour être détaché comme sous-directeur à Perpignan en 1841 où il décédera en fonction.

(d'après La base Léonore du Ministère de la Culture, l'Almanach impérial, Annuaire de l'état militaire de France, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/tetarum? n=de+broca&oc=&p=alexis+vincent+jean+pierre, État militaire du Corps royal de l'artillerie de France-1815-pages 150 et 352)
-----------------

Lieutenant en premier Ernest de FRANCHESSIN

Né le 25/11/1790 à Cattenom (Moselle), fils de Gaspard Louis et d'Anne Marguerite Marie Constance de Remond.
Mort le 21/06/1851 à Paris (Seine).

Il entre comme élève à l’École polytechnique le 01/11/1808 et en sort pour intégrer l’École d'application de l'Artillerie de Metz comme élève sous-lieutenant le 01/10/1810. Il obtient son brevet de lieutenant en second le 10/10/1811 pour prendre rang au 6e d'Artillerie à cheval et passe lieutenant en premier le 10/10/1812 lors de la campagne de Russie, recevant la croix de Membre de la Légion d'honneur le même jour. Revenu de la retraite de Moscou, il fait la campagne de Saxe de 1813 durant laquelle il entre comme capitaine en second le 01/11 dans la 13e Cie du 1er d'Artillerie à pied à presque 23 ans et après 5 ans de services. Promu capitaine en premier le 01/01/1814, il fait encore la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu au service comme capitaine en second en non-activité à la suite du 3e d'Artillerie à cheval le 06/11/1814.

Aux Cent-Jours, il est remis en activité comme lieutenant en premier dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 11/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié et retrouvera un poste de capitaine en second au régiment d'Artillerie à cheval de Metz, passera à celui de Strasbourg en 1819 puis quittera le service pour entrer dans la vie civile en 1822.

(d'après Périodique ABN N°110, Annuaire de la noblesse de France...-Tome IX-page274, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/besnard3? n=de+franchessin&oc=&p=ernest, darnault-mil.com, État militaire du Corps royal de l'artillerie de France-1815-pages 170 et 351)
----------------

Lieutenant en second Philippe Gustave LE DOULCET DE PONTÉCOULANT

Né le 06/05/1795 à Paris (Seine), fils de Louis Gustave et d'Anne Élisabeth Marais.
Mort le 21/07/1874 à Villers-sur-Bonnières (Oise).

Il entre à l’École polytechnique le 01/11/1811 pour être admis comme élève sous-lieutenant à l’École d'application de Metz le 15/04/1813. Il en sort avec le brevet de lieutenant en second à la 2e Cie du 6e d'Artillerie à cheval pour la campagne de Saxe de 1813. Passé lieutenant en premier à la 8e Cie du 6e régiment d'Artillerie à cheval, il participe à la campagne de France de 1814 et reçoit la croix de Membre de la Légion d'Honneur le 15/03/1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité avec son grade de lieutenant en premier dans le 4e d'Artillerie à cheval.
Aux Cent-Jours, il est appelé avec le grade de lieutenant en second dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 11/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant, perdant un cheval tué sous lui à la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 30/10/1815 et retrouvera un poste peu après pour continuer sa carrière dans l'artillerie. Il prendra sa retraite en 1849 étant parvenu au grade de colonel d'état-major et s'occupera d'Astronomie.

(d'après le Périodique ABN N°110, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, État militaire du Corps royal de l'artillerie de France-1815-pages 220 et 352, https://gw.geneanet.org/garric? n=le+doulcet+de+pontecoulant&oc=&p=philippe+gustave)

Note DM : Louis Gustave de Pontécoulant a laissé des «Souvenirs militaires», sous-titrés «NAPOLÉON A WATERLOO, ou précis rectifié de la Campagne de 1815; avec des documents nouveaux et des pièces inédites. Par un ancien Officier de la Garde Impériale.»

Alors les "documents nouveaux" comme les "pièces inédites" s'entendent au plus tard à la date d'édition, soit 1866 à Paris... Et depuis, du nouveau comme de l'inédit, j'en ai déterrés pas mal qui attendaient depuis deux siècles... Nonobstant l'ouvrage reste intéressant par le style comme par l'opinion bien tranchée de quelqu'un qui y était, même s'il n'a pas tout bien vu, c'est manifeste, puisqu'il reproduit parfaitement les principes énoncés dans le mémorial de Sainte-Hélène.
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: Le Régiment d'Artillerie à Cheval de la Garde en juin 1815

Messagepar MANÉ Diégo sur 09 Sep 2021, 11:55

LE RÉGIMENT D’ARTILLERIE À CHEVAL DE LA GARDE EN JUIN 1815
(Communiqué par Jean-Marc Boisnard, adaptation Diégo Mané pour Planète Napoléon © juin 2020)

1er ESCADRON
Artillerie des Grenadiers à cheval de la Garde

3e CIE D'ARTILLERIE À CHEVAL

DÉTAILS DES SOUS-OFFICIER ET SOLDATS
(d'après les registres de la Cie d'Artillerie à cheval...1815-SHD série GR 20 YC 187)

MARÉCHAL-DES-LOGIS-CHEF

Antoine ou Charles DECRENES(N)

Né le à Arc ? (Haute-Saône). Il entre au service le 07/05/1807.

Aux Cent-Jours, il sert dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme maréchal- des-logis le 28/04/1815 et passe maréchal-des-logis-chef le 01/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 01/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 111, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
--------------

6 MARÉCHAUX-DES-LOGIS

1 - François Antoine Isidore LEVESQUE

Né le 04/02/1793 à Dieuze (Meurthe), fils de Charles Eugène et de Marie Anne Heurteux.

Il entre au service le 10/12/1810 comme canonnier dans le 6e d'Artillerie à cheval, passe brigadier le 01/11/1812 et maréchal-des-logis le 01/02/1813 pour la campagne de Saxe. Admis comme brigadier le 27/05 dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale, il reçoit les fonctions de fourrier le 06/11 et sert en France lors de la campagne de 1814.

À la première Restauration, il est choisi comme garde du Corps du Roi le 24/07/1814 et reçoit la croix de Chevalier de la Légion d'honneur le 01/11 suivant.

Aux Cent-Jours, il est incorporé dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1815 comme brigadier-fourrier et passe maréchal-des-logis le 01/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo).

Promu maréchal-des-logis-chef le 01/07/1815 par le gouvernement provisoire, il sera placé au 3e d'Artillerie à cheval le 01/11/1815 à la seconde Restauration qui deviendra régiment d'Artillerie à cheval de Strasbourg le 01/07/1816. Il sera élevé au grade de sous-lieutenant à la 1ère Cie du Corps le 31/03/1819. Il décédera le 10/10/1848.

(N° matricule 3 à Levesques et matricule 902 GR 20 YC 186, La base Léonore du Ministère de la Culture, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde
-------------

2 - Nicolas FLEUTELOT
Né le 02/02/1774 à Saint-Jean-de-Losne (Côte-d'Or), fils de François Christophe et de Jeanne Semain.

Il entre au service le 07/08/1791.

Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1815 et obtient le grade de maréchal-des-logis le 01/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Saint-Jean-de-Losne où il décédera le 15/07/1817.

(N° matricule 5 à Feutelot, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https:// gw.geneanet.org/michelo1?n=fleutelot&oc=&p=nicolas)
--------------

3 - Barthélémy SERVE

Né le 20/09/1781 à Sainte-Colombe (Rhône), fils de Jean et d'Elizabeth Chatagnier.

Il entre au service le 02 thermidor an XI (21/07/1803) dans le 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes des ans XI, XII et XIII à l'Armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour la campagne d'Autriche de l'an XIV, il fait celle contre la Prusse de fin 1806 et celle de Pologne de 1807, devenant artificier le 01/06. À l'Armée d'Espagne en 1808, il retrouve la Grande Armée pour la guerre contre l'Autriche de 1809 et passe second canonnier dans la 4e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 06/09 de cette dernière année. De retour à l'Armée d'Espagne en 1810 et 1811, il sert en Russie en 1812 et en Saxe en 1813, devenant premier canonnier le 01/04, artificier le 01/09 à la 6e Cie et brigadier le 01/11 à la 2e Cie. Il fait encore la campagne de France de 1814, obtenant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 02/04/1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité comme maréchal-des-logis dans le 4e d'Artillerie à cheval le 16/09/1814 par ordre du 06/07 précédent.

Aux Cent-Jours, il est placé comme brigadier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et passe maréchal-des-logis le 01/05 pour participer à la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Licencié à la seconde Restauration, il reprendra du service comme gendarme à cheval le 24/12/1815 dans la Cie du Rhône et démissionnera le 04/11/1816. Il décédera le 01/08/1844 à Lyon (Rhône).

(N° matricule 55 et matricule 459 GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/pserve? n=serve&oc=&p=barthelemy)
---------------

4 - Michel Alexandre BOISARD

Né le 18/01/1787 à Yvetot (Manche), fils de Jacques et de Marie Anne Pais.

Il entre au service le 07/07/1807 comme conscrit au 5e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de 1808 à 1812. Admis comme second canonnier dans la 5e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 21/02/1813, il devient maréchal-des-logis le 15/05 lors de la campagne de Saxe et fait la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé limité jusqu'au 01/05/1815.

Aux Cent-Jours, il entre comme maréchal-des-logis dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 27/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815.

(N° matricule 70 et matricule 993 GR 20 YC 186, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/ernest49?n=bois ... +alexandre)
----------------

5 - Jean Louis CROISÉ

Né le 12/12/1778 à Rennes (Ille-et-Vilaine), fils de Louis et de Renée Marie Morin.

Il entre au service le 20/09/1792 comme soldat au 1er Bataillon des volontaires de la Loire-Inférieure et fait les campagnes de 1792 à l'an III contre l'insurrection vendéenne, passant dans la 1ère Légion des Francs de l'Ouest dite Légion Noire le 30 prairial an IV (18/06/1796) qui est incorporée dans la 14e demi- brigade Légère le 12 nivôse an VI (01/01/1798) à Strasbourg. Il a participé aux campagnes des ans IV et V à l'Armée d'Helvétie et fait celles de l'an VI à l'an IX à l'Armée d'Italie. Passé canonnier dans le 2e d'Artillerie à cheval le 07 prairial an VII (26/05/1799), il fait partie des troupes de l'Armée des Côtes-de-l'Océan pour les campagnes des ans XII et XIII.

À la Grande Armée pour la campagne d'Autriche de l'an XIV, il participe à celle de Prusse de fin 1806 et à celle de Pologne en 1807. Nommé brigadier le 20/08/1808, il retrouve la Grande Armée pour la guerre contre l'Autriche de 1809, obtenant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 23/07. En garnison en 1810 et 1811, il est fait fourrier le 25/05/1812 avant de suivre la Grande Armée en Russie. Nommé maréchal-des-logis le 18/09, il revient de la retraite de Moscou et fait les campagnes de Saxe de 1813 et de France de 1814. À la première Restauration, il reste en poste dans son régiment.

Aux Cent-Jours, il sert comme maréchal-des-logis dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 02/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, ilsera congédié le 28/10/1815 puis sera incorporé en qualité de sergent-major dans la 6e Cie provisoire de la Légion d'Ille-et-Vilaine le 16/11 et sera retraité peu après. Il décédera le 18/03/1820 à Rennes.

(N° matricule 192, La base Léonore du Ministère de la Culture, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse Saint-Germain de Rennes de 1777 à 1782-page 123)
-------

6 - Georges (Jean) GUESDON

Né le 10/08/1770 à Pérriers-et-Beauficel (Manche), fils de Pierre et de Marguerite Joubin.

Il entre au service le 22/03/1790. Il sert à l'Artillerie de la Garde Royale d'Espagne et est admis comme maréchal-des-logis à la 7e Cie d'Artillerie à cheval de Jeune Garde le 28/01/1814 pour la campagne de France. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 3e d'Artillerie à cheval le 06/09/1814.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 08/05/1815 comme maréchal-des-logis et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié avec retraite le 28/10/1815.

(N° matricule 267 et matricule 1261 GR 20 YC 186, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-------------

BRIGADIER-FOURRIER

Jean Baptiste TESTU

Né le à Pantin (Seine).

Il entre au service le 16/03/1809.

Aux Cent-Jours, il est placé comme brigadier le 21/04/1815 dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et obtient les fonctions de fourrier le 01/05 suivant. Il participera à la campagne de Belgique de juin et sera tué le 18/06 lors de la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo).

(N° matricule 60, non repris dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
------------

7 BRIGADIERS

1 - Pierre GUERMONT


Né le 13/09/1786 à Nancy (Meurthe), fils de Pierre et d'Anne Leclerc.

Il entre au service le 13 fructidor an XIII (31/08/1805) comme canonnier dans le 4e d'Artillerie de Marine et fait la campagne de l'an XIV soit embarqué soit sur les côtes. Probablement embarqué en 1810, il est admis comme second canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 04/02/1813 pour la campagne de Saxe et devient brigadier le 11/04. Il participe encore à la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est réformé le 10/07/1814.

Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 16/07/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 7 et matricule 931 GR 20 YC 186, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/lafontal?n=guer ... 4&p=pierre)
---------------

2 - Pierre GOUJON

Né le 28/03/1781 à Peyrusse (Cantal), fils d’Étienne et de Marguerite Sarrazin.

Il entre au service le 21 fructidor an XI (08/091803) comme canonnier dans le 5e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes des ans XII et XIII à l'Armée des Côtes-de-l'Océan. À la Grande Armée pour les campagnes de l'an XIV en Autriche, de 1806 contre la Prusse et de Pologne en 1807, il reste en Allemagne en 1808, et sert contre l'Autriche lors de la guerre de 1809, étant admis comme second canonnier dans la 2e Cie de l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04 pour être blessé d'une balle à la jambe droite lors de la bataille de Wagram le 05/07. Resté en garnison en 1810 et 1811, il sert en Russie en 1812 et devient premier canonnier le 11/04/1813 pour la campagne de Saxe. En France en 1814, il reçoit la croix de Membre de la Légion d'honneur le 25/02 et devient brigadier à la 1ère Cie le 01/03 suivant. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e d'Artillerie à cheval le 20/07/1814.

Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier dans la 3e Cie d'Artillerie de la Garde Impériale le 29/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera nommé maréchal-des-logis le 01/07/1815 par le gouvernement provisoire à la 1ère Cie de son corps et passera au 2e d'Artillerie à cheval le 21/09/1816 à la seconde Restauration. Il changera d'arme par la suite et deviendra gendarme à cheval dans la Cie de la Haute-Vienne. Il obtiendra sa retraite par l'ordonnance royale du 06/08/1839 avec jouissance au 14/07 précédent dans le grade de maréchal-des-logis-chef et décédera le 06/03/1840 à Chalus (Haute-Vienne).

(N° matricule 123 et matricule 428 GR 20 YC 185, La base Léonore du Ministère de la Culture à Goujon et Gougon, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe série-Partie supplémentaire-Tome XVI-1840-page 56, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
-------------

3 - Claude Jean Baptiste VALLOT

Né le 29/03/1785 à Montsaugeon (Haute-Marne), fils de Bernard (maître épicier) et de Claudine Chameroy.

Il entre au service le 14 frimaire an XIV (05/12/1805) comme canonnier dans le 4e
d'Artillerie à cheval. Admis comme second canonnier dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 06/09/1809 lors de la campagne contre l'Autriche, il est blessé d'un éclat d'obus au genou droit à la bataille de Wagram et reste en garnison en 1810 et 1811 puis fait la campagne de Russie de 1812. Promu brigadier le 11/04/1813 dans la 2e Cie de son Corps, il participe à la campagne de Saxe et à celle de France l'année suivante, recevant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 25/02. À la première Restauration, il est envoyé à Valence le 06/07/1814 pour concourir à la formation du 2e ou du 4e d'Artillerie à cheval.

Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde le 10/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant durant laquelle il sera blessé le 18/06 à la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo) d'un coup de biscaïen qui lui traversera la cuisse droite.

À la seconde Restauration, il sera rayé des contrôles le 28/10/1815, étant sans nouvelles de lui. Il retrouvera un poste de brigadier au régiment d'Artillerie à cheval de la Garde Royale le 01/11/1815 et passera garde d'Artillerie de seconde classe. Il obtiendra sa retraite par l'ordonnance royale du 25/03/1841 avec jouissance au 01/03 précédent et décédera le 11/03/1869.

(N° matricule 303 à Jalot et matricule 471 GR 20 YC 185, Cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, La base Léonore du Ministère de la Culture, Bulletin des Lois du Royaume de France-IXe Série-Partie supplémentaire-Tome XIX-1841-page 376)
------------

4 - Jean LAVOLAILLE

Né le 13/06/1785 à Sainte-Colombe-sur-Loing (Yonne), fils d'Edme (charpentier) et de Jeanne Seureau.

Il entre au service le 17 frimaire an XIV (08/12/1805) comme canonnier dans le 3e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes impériales de 1806 à 1812. Admis comme second canonnier dans la 6e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 25/02/1813 pour la campagne de Saxe, il devient brigadier le 15/05 suivant et participe à la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il semble être placé en demi-solde.

Aux Cent-Jours, il entre comme brigadier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo).
À la seconde Restauration, il sera congédié le 28/10/1815.

(N° matricule 336 et matricule 1052 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/chagniat?n=lavo ... c=1&p=edme, Registre d'état civil de la paroisse de Sainte-Colombe de 1775 à 1792-page 79)
--------------

5 - Pierre François SOLLEROT

Né le 26/07/1787 aux Planches (Eure), fils de Jean et de Marie Jeanne Lefebvre.

Il entre au service le 27/06/1807 comme conscrit dans le 5e d'Artillerie à cheval. Il est admis comme second canonnier dans la 5e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 21/02/1813 pour la campagne de Saxe durant laquelle il est fait brigadier le 15/05. Il participe ensuite à la campagne de France de 1814. A la première Restauration, il est placé en congé limité de un an.

Aux Cent-Jours, il intègre comme brigadier la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 19/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Glisolles (Eure) où il décédera le 21/01/1852.

(N° matricule 363 et matricule 995 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/jturmel31?n=sol ... e+francois)
---------------

6 - Léon LEVI (ou Levy)

Né le 20/10/1789 à Paris (Seine), fils de Salomon et de Rachelle Caïn.

Il entre au service le 02/02/1808 au 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes de 1808 à 1812 à l'Armée d'Espagne. Venu à la Grande Armée en Allemagne pour la campagne de Saxe de 1813, il passe artificier le 01/05 et brigadier le 30/12 suivant pour participer à la campagne de France de 1814. Il est alors promu maréchal-des-logis le 15/04 de cette dernière année. À la première Restauration, il est placé au 4e d'Artillerie à cheval le 16/09/1814.

Aux Cent-Jours, il incorpore comme brigadier la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 22/05/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 24/09/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 389, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

7 - Joseph DEVILLE-CAVELLIN dit Cavalier

Né le 11/12/1774 à Queige (Royaume de Sardaigne), fils de Humbert Joseph et de Marie Gleyroz.

Il entre au service le 22/04/1793 dans le 1er d'Artillerie à pied pour les campagnes de la République de l'an II à l'an IX. Passé au 4e d'Artillerie à pied le 1er vendémiaire an VIII (23/09/1799), il est admis comme premier canonnier le 16 messidor an XI (05/07/1803) dans la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et participe aux campagnes de l'an XII et de l'an XIII à l'armée des Côtes-de- l'Océan. À la Grande Armée pour les campagnes de l'an XIV en Autriche, de 1806 en Prusse et de 1807 en Pologne, il sert en Espagne en 1808 et en Allemagne contre l'Autriche en 1809, obtenant la croix de Membre de la Légion d'honneur le 09/07 de cette dernière année. En garnison en 1810 et 1811, il sert en Russie en 1812 et en Saxe l'année suivante, étant promu brigadier le 11/04/1813. Il participe encore à la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est réformé le 10/07/1814.

Aux Cent-Jours, il intègre la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde comme brigadier le 25/05/1815. À la seconde Restauration, il sera congédié avec retraite le 28/10/1815 et rentrera dans ses foyers à Saint-Paul-sur-Isère (Royaume de Sardaigne) où il décédera le 24/08/1824.

(N° matricule 420 et matricule 98 GR 20 YC 185 et matricule 303 du GR 20 YC 3-page 62 à Deville- Cavalier, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Queige-5MI398-RP-page 453, https://gw.geneanet.org/idevcav?n=devil ... 0&p=joseph)
----------------

4 TROMPETTES

1 - Jean Pierre MOISSON


Né le 29/01/1793 à Caen (Calvados), fils de Pierre Michel et de Marie Anne Vauquelin.

Il entre au service le 08/11/1812 comme élève trompette au 1er d'Artillerie à cheval, passe trompette le 01/12 à ce régiment et entre en qualité d'élève trompette au régiment d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 07/03/1813. Nommé second canonnier le 13/08 suivant, il sert pendant la campagne de Saxe et fait celle de France de 1814. À la première Restauration, il est placé en congé d'un an le 10/07/1814 à la suite du 1er d'Artillerie à cheval.

Aux Cent-Jours, il réintègre l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale comme trompette de la 3e Cie le 01/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il sera noté resté en arrière le 18/06 à la bataille de Mont-Saint-Jean (Waterloo).

(N° matricule 9 et matricule 1135 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
----------------

2 - Joseph THOMAS

Né le 18/03/1778 à Sivry-sur-Meuse (Meuse), fils de Cuny et de Catherine Noizet.

Il entre au service le 19 fructidor an III (05/09/1795).

Aux Cent-Jours, il entre comme trompette dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 12/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera le 04/07/1815 sous le gouvernement provisoire.

(N° matricule 37, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/ sivrysurmeuse?n=thomas&oc=&p=joseph)
----------------

3 - Adrien MOREAU

Né le 04/11/1799 à La-Fère (Aisne), fils de Jean (boulanger) et de Louise Bernouville.

Il entre au service le 23/03/1813 comme élève trompette dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale pour participer aux campagnes de Saxe de cette année et de France de 1814. À la première Restauration, il est congédié le 21/07/1814.

Aux Cent-Jours, il est admis dans l'Artillerie à cheval de la Garde Impériale, 3e Cie, comme trompette le 14/04/1815 et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 02/08/1815 à la seconde Restauration.

(N° matricule 47 et matricule 1134 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la commune de La-Fère de l'an VIII-page 6)
----------------

4 - Pierre Charles BÉRAL

Né le 09/08/1793 à Paris (Seine), fils de Pierre et de Marie Victoire Perdereux.

Il entre au service le 10/11/1811 comme élève trompette dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et fait la campagne de Russie de 1812. Revenu de la retraite de Moscou, il est fait second canonnier le 06/03/1813 à la 1ère Cie pour la campagne de Saxe et fait celle de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.
Aux Cent-Jours, il est placé comme trompette à la 4e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04/1815, passe à la 3e Cie et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). Il désertera son poste le 19/07/1815 à la seconde Restauration pour rentrer dans ses foyers à Paris.

(N° matricule 128 et matricule 607 du GR 20 YC 185, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre reconstitué des naissances de la ville de Paris de Béquet à Béral-page 92, https:// gw.geneanet.org/jldebrit?n=beral&oc=&p=pierre+charles+sophie)
----------------

4 OUVRIERS ARTIFICIERS

1 - Nicolas OUDRIOT


Né le 05/03/1792 à Pompierre (Doubs), fils d'Alexis et de Josette Cordelier.

Il entre au service le 30/10/1806 au 4e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes impériales de 1807 à 1813. Admis comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/01/1814, il participe à la campagne de France de cette dernière année. À la première Restauration, il est maintenu au service dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.

Aux Cent-Jours, il incorpore comme second canonnier le 12/04/1815, la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale et devient artificier le 01/05 pour combattre en Belgique en juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera congédié le 28/10/1815.

(N° matricule 38 et matricule 1380 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
---------------

2 - Louis SAVOURAT

Né le 18/09/1786 à Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes (Yonne), fils d'Edme (manouvrier) et de Marie Colombe Pelerin.

Il entre au service le 06/10/1806 dans le 3e d'Artillerie à cheval pour participer aux campagnes de l'Empire de 1806 à 1812. Il est admis comme second canonnier dans la 5e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 25/02/813 pour faire la campagne de Saxe et sert dans la 3e Cie pour la campagne de France de 1814. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e d'Artillerie à cheval le 12/07/1814.

Aux Cent-Jours, il entre comme premier canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie de la Garde Impériale le 27/04/1815 et passe artificier le 19/05 suivant. À la deuxième Restauration, il sera licencié le 28/10/1815.

(N° matricule 83 et matricule 1023 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, ses parents à https://gw.geneanet.org/etiennem?n=savourat&oc=7&p=edme, Registre d'état civil de la paroisse de Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes de 1777 à 1793-page 122)
--------------

3 - Jean Louis TOURNIAIRE

Né le 22/04/1787 à La-Roche-sur-le-Buis (Drôme), fils d'Antoine et de Marianne Dophin.

Il entre au service le 18/04/1808 et fait les campagnes de 1808 et 1809 puis intègre le 2e d'Artillerie à cheval le 07/06/1810. À la Grande Armée pour les campagnes de Russie de 1812 et de Saxe de 1813, il est admis comme second canonnier dans la 1ère Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 17/01/1814 pour la campagne de France. À la première Restauration, il est maintenu à l'activité dans le 2e d'Artillerie à cheval le 06/07/1814.

Aux Cent-Jours, il sert en tant que second canonnier dans la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 29/04/1815 et passe artificier le 01/05 suivant pour la campagne de Belgique de juin (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815 et rentrera dans ses foyers à La-Roche-aux-Buis.

(N° matricule 149 et matricule 1192 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, stehelene.org)
----------------

4 - François Marie JOSSERAND

Né le 10/01/1780 à Manigod (Royaume de Sardaigne), fils de Pierre et de Joséphine Veyrat.
Il entre au service le 04 messidor an XI (23/06/1803) comme enrôlé volontaire dans le 6e d'Artillerie à cheval et fait les campagnes impériales de l'an XIV à 1812. Admis comme second canonnier dans la 6e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 01/03/1813 pour la campagne de Saxe, il devient artificier le 15/05 suivant et combat en France en 1814. À la première Restauration, il est congédié comme étranger le 12/07/1814.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 15/05/1815 comme artificier et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera renvoyé dans ses foyers à Manigod avec un congé limité où il décédera le 03/12/1858.

(N° matricule 337 et matricule 1055 GR 20 YC 186, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, https://gw.geneanet.org/j1209?n=jossera ... cois+marie)
----------------

2 MARÉCHAUX-FERRANT

1 - Charles THIRIET


Né le 16/09/1774 à Cheville ? (Meurthe), fils de Jean et de Rose Colin.

Aux Cent-Jours, il entre au service le 06/05/1815 comme maréchal-ferrant à la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale. À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815.

(N° matricule 244, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde)
------------

2 - Henri Prosper DESCOUX

Né le 10/02/1790 à Mézières-en-Brenne (Indre), fils de Silvain (maréchal-ferrant) et de Solange Caudon.

Il entre au service le 27/04/1810 et passe à la 64e Cohorte de gardes nationales le 02/05/1812. Intégré comme second canonnier dans la 2e Cie d'Artillerie à pied de Jeune Garde le 21/01/1813 pour la campagne de Saxe, il fait celle de France de 1814, désertant son poste le 06/04. Il ne semble pas servir pendant la première Restauration.

Aux Cent-Jours, il incorpore la 3e Cie d'Artillerie à cheval de la Garde Impériale le 13/05/1815 comme maréchal-ferrant et fera la campagne de Belgique de juin suivant (Waterloo). À la seconde Restauration, il sera licencié le 28/10/1815.

(N° matricule 331 et matricule 237 GR 20 YC 181, cité dans le Registre XAB74-Artillerie de la Garde, Registre d'état civil de la paroisse de Mézières-en-Brenne de 1774 à 1792-page 374)
--------------

À suivre... Les Premiers canonniers de la 3e Cie...
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3523
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Précédent

Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités

cron