1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Messagepar MANÉ Diégo sur 06 Avr 2015, 12:00

Post ouvert pour y déposer le relatif à cette armée qui combattit en Belgique sous Blücher... et participa à la deuxième prise de Paris après Waterloo.

Diégo Mané
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Messagepar MANÉ Diégo sur 06 Avr 2015, 14:10

Échange entre DMané et NDRemÿ (le spécialiste es-Prussia du KRAC)
----------------
Question DM du 15/02/2015
Je suis entrain de retravailler les Caractéristiques Nationales prussiennes L3C 1815.

Nous en avons déjà parlé mais je continue d'être étonné que les 24 premiers régiments d'infanterie (à l'exception peut-être du Leib n° 8 ?) aient tous la même valeur pour toi, alors que la moitié sont issus de réservistes que j'aurai crus moins performants que les 11 vieux régiments.

Peux-tu me le confirmer ?


Réponse NDRemÿ
Je confirme pour plusieurs raisons. D'abord une standardisation de l'entraînement à la fois avec les leçons tirées des combats et ensuite du développement des tactiques au niveau bataillon et brigade.

En 1812, tous les régiments sont issus de réservistes (il en est de même en 1813), en raison de la méthode prise pour tourner les limitations militaires isssues du traité de Berlin et de l'accord de préparation de la campagne de Russie.

Chaque unité dispose d'unités de réserve (Ersatz) et d'intruction (Erganzung) qui font que les nouveaux soldats ont entre 6 mois à 1 an d'entraînement avant d'aller dans les unités de ligne. Après la paix de 1814, les unités récupèrent les blessés, les soldats laissés en garnison (qui ont tellement usé les troupes) et intègrent les réservistes. Il y a donc une standardisation générale.

Les deux exceptions sont les régiments Leib et Colberg et cela uniquement pour des raisons de prestige des unités (L6 sans autre changement) pour la ligne. Je te rappelle que le régiment le plus décoré de la campagne de 1813-1814, alors qu'il n'est pas le plus connu, est le 12e de réserve !
---------------

Question DM
Ensuite viennent les autres pour lesquels je demande ton avis :

IR 25, ci-devant Corps Franc Lützow...

Réponse NDRemÿ
Le régiment de Lutzow libère après la paix de Paris de 1814 tous les non-Prussiens, ou ceux qui ne voulaient pas l'être. De trois bataillons plus un de formation, il est réduit à deux bataillons de 650 hommes. Les deux conservés sont un léger et un ligne (par simplification). Un bataillon d'instruction lui est attribué alors pour former le 3e bataillon et devient le fusilier. Il a le même effectif.

Personnellement, je le considère alors comme un lignard de réserve en 1815 ( L4-2-0/1-1/2-2/1 pour lignard/fusilier) en raison des restructurations permanentes qui ont précédé la campagne et de l'intégration de 330 soldats de Clève, entraînés mais pas très motivés
---------------

Question DM
IR 26, ci-devant IR de l'Elbe (moyenne 650 h/Bon, bien plus faible que les autres, déserteurs ?

Réponse NDRemÿ
Non, c'est le même principe que pour les corps francs. C'est son développement qui fait que son effectif est plus faible (deux bataillons, puis trois plus un de réserve). Même si son recrutement est surtout dans la zone prussienne de l'Elbe (Magdeburg), des étrangers en faisaient partie. Levé dès le début de la campagne de 1813, le régiment est un régiment normal en 1815, mis à part son uniforme.
----------------

Question DM
IR 27, ci-devant "melting pot" de corps francs, dont Reiche (700 h/Bon, difficultés à réunir le complet ?)

Réponse NDRemÿ
Même problème que pour le Lützow, d'autant que lui intègre deux corps francs, le bataillon de réserve de l'Elbe et une unité de réserve. La seule unité complètement structurée est l'unité de réserve. J'appliquerai les mêmes caractéristiques que pour le Lützow sachant que le bataillon léger est celui composé à partir des corps francs de Hellwig et Von Reiche.

---------------

Question DM
IR 28-29, ci-devant Berg (réguliers ?).

Réponse NDRemÿ
Les régiments de Berg sont "retournés" fin 1813 et reformés avec des levées. Ils font la campagne de 1814 en Belgique, donc ne sont plus des novices. Ce sont des régiments de réserve type, même si les officiers sont prussiens où favorables à la Prusse (ou très contre la France).
-------------

Question DM
IR 30-31, ci-devant Allemands de la LRA, donc des réguliers ?

Réponse NDRemÿ
La réponse est très simple. Le recrutement est issu des prisonniers de guerre et des déserteurs "politiques". A partir de 1814, ils intègrent des troupes de la région de Thuringe.

L'IR 30 est un prussien type de ligne. L'IR 31 est par contre plus mixé, mais dans les faits les bataillons sont assez homogènes. Pour moi, le modèle est l'armée saxonne, mais avec le bonus d'attaque typique des Prussiens.
-----------------

Question DM
Pour l'infanterie de landwehr j'ai distingué la présence de LW de Westphalie (je suppose pas motivés).

Réponse NDRemÿ
Les troupes sont des gens qui ne parlent pas l'allemand et qui ne veulent pas combattre, surtout la France. Ce sont des troupes de Landwehr sans motivation et peu entraînées, même si elles sont levées depuis 1814 voire 1813.
----------------

Question DM
LW de l'Elbe (je suppose pas motivés).

Réponse NDRemÿ
L'Elbe est une région prussienne comme les autres et la Landwehr se comportera comme les autres prussiennes, surtout que moralement ils ont été très heureux d'être libérés par les Prussiens !
---------------

Question DM
LW de Kürmark

LW de Neumark

LW de Poméranie

LW de Silésie (à 600 h/Bon, beaucoup plus faibles que tous les autres, pourquoi, déserteurs ?)

Réponse NDRemÿ
Simplement parce-que les unités de landwehr sont plus nombreuses ( il y a 15 régiments) pour une surface équivalente à la Prusse orientale ou à la Poméranie, qui respectivement ne forment que 5 et 3 régiments ! Même le Brandeburg ( Kur et Neu-mark) pour une même population ne forment que 10 régiments. Si on ajoute à cela les unités de cavalerie, le nombre est considérable.
--------------
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Messagepar MANÉ Diégo sur 24 Juil 2016, 20:19

Questions d'un membre que je relaie ici car je suis loin de ma doc et ne peux lui répondre actuellement.

--------

Merveilleux les chasseurs du premier regiment de la Landwehr Westphaliennes avaient des shakos d'infanterie légére britannique comme leurs camarades du régiment !

Mais sinon ils avaient quel uniforme ?

Celui des chasseurs volontaires ordinaires, vert avec pantalons gris, avec guêtres ou bottes ?

Sur le document que tu m'a envoyé il est indiqué "croix blanche" c'est celle comme sur l'illustration que je t'ai envoyée ?

Sinon connais tu la dimension "réglementaire" des étendards prussiens en 1815...

---------

Le correspondant fait référence aux éléments que je lui ai communiqués et issus du Bourdier. Il fait lui référence à une planche Decoster qui est erronée au niveau des pattes d'épaules... Mais juste quant'à la croix blanche, de fait toujours la même pour tous ses porteurs.

Pour les étendards je présume qu'il pense drapeaux, mais dans le doute autant lui donner les deux.

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Messagepar MANÉ Diégo sur 25 Juil 2016, 12:21

Je relaie ici mon correspondant auteur de la question ci-dessus.

-----------/

... les drapeaux prussiens étaient plus hauts que longs et mesuraient environ 1m40 de haut.

J'ai finalement trouvé ce qu'il me fallait en drapeaux pour les Brandebourgeois des 12e et 24e prussiens, les Bergois du 29e prussien et mes Westphaliens de mon premier d'infanterie de la landwehr westphalienne...

Il semblerait que les Jagers volontaires attachés et venant du premier d'infanterie de la landwehr westphalienne portaient des uniformes et shakos réglementaires de Jaegers volontaires, rien à voir avec le reste du régiment.

---------
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Messagepar REMY Nicolas-Denis sur 20 Aoû 2016, 08:56

Désolé pour le retard mais je n'ai pas trop regardé le forum :

- Pour l'uniforme des chasseurs volontaires westphaliens : ce sont eux qui payent leur uniforme et fournissent leur arme (en général de très bonne qualité). Les bottes, s'il est à pied sont rares car s'usent vite quand on marche avec. Le pantalon long gris et les guêtres sont le courant du soldat prussien. Le problème est le shako britannique. Si l'unité de référence à ce shako, il est fort probable que le chasseur volontaire l'ait. De plus, comme il est landwehr, il sera obligatoirement décoré de la croix de landwehr blanche.
Note: l'uniforme réglementaire de Jäger volontaire est l'uniforme du régiment avec un habit vert et les cuirs noirs. Les distinctives restent les mêmes autrement. Le shako britannique était un pis aller donc n'était pas réglementaire. Ceci explique cela.

-Pour les drapeaux, il y a bien une ordonnance de mars 1815 sur la réforme des drapeaux, qui s'inspirent des drapeaux russes. Cependant , cette ordonnance ne sera mise en place qu'entre novembre 1815 et janvier 1816, donc aucune unité prussienne ne verra les nouveaux drapeaux pendant les Cent Jours. Le 12e et le 24e ne toucheront réellement leurs drapeaux qu'en décembre 1815
La taille des drapeaux des régiments de ligne est de 150x150 cm ou de 140x140 suivant la date de récréation du drapeau (beaucoup sont en faits ceux des unités qui ont survécu à la Katastrophe de 1806). En 1815, la taille théorique est de 140x140cm.
Les drapeaux des unités de Landwehr sont des drapeaux cantonnaux et donc pouvant être très libre. Globalement, il semble que les chefs militaires aient voulu limiter les excés et limiter les tailes au maximum à celle du règlement, mais....
Pour les guidons de cavalerie est de 67x40 cm en forme de flamme ( en forme de triangle équilatéral). Le vexilium du régiment Garde du Corps de 50x50cm. Par contre, je n'ai pas la taille des pennons des uhlans et landwehr Kavallerie. Mais si je suis les correspondances, elle doit être de 60cm de long sur 25 de large avec un profond triangle
Image
A plusieurs, le jeu c'est mieux ;)
REMY Nicolas-Denis
 
Messages: 689
Inscrit le: 26 Sep 2010, 07:24
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Messagepar MANÉ Diégo sur 21 Aoû 2016, 11:27

Communiqué par GF :

"Voici ce que j'ai trouvé de mon coté :

140cm sur la hampe et 120cm flottant; la hampe mesure 3m.

( tiré de Osprey Flags of the Napoleonic Wars (2)
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (prussienne) du Bas-Rhin

Messagepar MANÉ Diégo sur 21 Aoû 2016, 11:40

Nouveau message de GF :

---------

Cool,

Bon merci voici un nouveau problême de réglé, mais des "tuyaux de poëles" pour des mecs qui se payent leurs uniformes celà m'étonnerait... D'ailleurs les cadres de ce régiments portent des uniformes réguliers de l'infanterie de ligne prussienne...

Mon régiment sera terminé ce week end (enfin la "sculpture" ) car en effet la moitiée de soldats de ce régiment portaient des pattes de parements à trois boutons aux parements des manches de leurs vestes et je les fabrique en ce moment même.

C'est pour peindre les croix sur les shakos que je vais bien rigoler...

PS : Pour la classifiquation de la valeur des régiments prussiens, demande à Mr Rémy, ce qu'il pense de celle de Scott Bowden... En effet d'après ce dernier la landwehr Westphalienne est la plus nulle de toutes les infanteries ayant combattu en Belgique les 15 -16 -17 et 18 Juin 1815...

Mais d'un autre coté, quand tu tapes sur google:1st Infantry Regiment of the Westphalian Landwehr, certains t'expliquent que la landwehr était merveilleuse et que ce 1st Infantry Regiment of the Westphalian Landwehr a résisté a trois charges de cuirassiers à Ligny sur le plateaux de Brye.

GF

------------

Pour la "valeur" de la landwehr westphalienne, qui fournit le plus gros contingent de déserteurs au soir de Ligny, voir plus haut dans ce post le passage concerné dans mon message du 06/04/2015.

Voir aussi mon article sur le comportement de la landwehr au combat en 1813 :

http://www.planete-napoleon.com/docs/18 ... sienne.pdf

Certes, le présent post traite de 1815, mais l'article montre bien le comportement de troupes inexpérimentées, ce qui est le cas de la landwehr de Westphalie en 1815.

Diégo Mané
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)


Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités

cron