1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 06 Avr 2015, 11:58

Post ouvert pour y déposer le relatif à cette armée qui combattit en Belgique sous Wellington... et participa à la deuxième prise de Paris après Waterloo.

Diégo Mané
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 06 Avr 2015, 13:22

Échange du 01/02/2015 entre DMané et BMasson sur le contingent de Brunswick

Questions DM

Je compare tes éléments Brunswick 1815 à ce que j'avais jeté "comme-çà" sur le papier fonction de ce que je crois savoir.

Soit que les seuls vétérans d'Espagne sont regroupés dans l'avant-garde bataillon.

Un nouveau Leib-Bataillon est créé à partir de cadres vétérans (mais je suppose des soldats "neufs" ?). Il fut d'abord érigé en bataillon léger... d'où je suppose la faculté de tirailleur que tu lui donnes... Mais le mérite-t-il ? Oui s'il vient d'Espagne, et non s'il s'agit de nouveaux soldats, même "corrects", quand bien même on les ait d'abord bombardés "légers".

Tout le reste de l'infanterie est résolument composé de "newly raised troops" dont la différence entre ligne et légère doit être purement administrative. Je pense que si le moral, relativement élevé pour en fait des conscrits, peut se justifier par un optimisme parfaitement déplacé mais bien entretenu, le FT1 (faculté de tirailleur) et le Feu 2 (moyen) des légers n'est pas réaliste.

Pour la cavalerie il s'agit encore de "newly raised troops", et donc le CCF2 (capacité de manoeuvre moyenne) et le CAC2 (capacité de combat moyenne) des Uhlans me semble optimiste. En revanche je ne sais pas si leur monture mérite ou non le TYPe 2 (chevaux «médium»).

Pour l'artillerie il s'agit toujours de "newly raised troops", donc rien à redire...

Si ce n'est donc, pour l'ensemble des "newly raised troops" (mostly young and inexperienced) qu'il serait probablement approprié de leur accoler le "C" de Conscrits et les traiter comme tels car c'est ce qu'ils étaient.

Je relève dans l'Osprey (que tu dois avoir) page 21 : "... the great majority of each batalion was made up of new, raw recruits; and this was particularly true of the Hussars and Uhlans.

"The Leib-Bataillon... enemy... artillery fire finaly broke the young troop's composure..." (qui ne sont dont pas les "old troops" que certains semblent croire).

Bref, peux-tu regarder tout cela à ton rythme et confirmer ou infirmer mes remarques si tu disposes de renseignements fiables sur la question.

-----------------

Réponses BM

Je ne sais pas ce que tu as, régulièrement, tu veux ravaler mes pauvres Brünswick à l'état de conscrits de trois jours, sans doute une allergie au noir!;-)

Pour le coeur de ton argument, basé sur l'Osprey, tu te trompes de désignation dans le "newly raised troops" du texte, qui ne fait pas référence à la campagne 1815, mais aux troupes levées plus tard que la "Schwarze Schaar" de 1809, et revenus depuis d'Espagne, donc infanterie puisque la cavalerie est toujours en Méditerranée.

Elles sont de nouvelle levée, oui, mais de nouvelle levée depuis fin février-début mars 1814 puisqu'en avril (après l'abdication) elles sont en garnison (avec des Anglais et des Saxons) dans les villes belges d'Ostende, Gand, etc... Il n'est pas exclu qu'elles n'aient pas eu des escarmouches avec le corps de Maison au tout début d'avril, mais les commandements coalisés dans la zone sont tellement imbriqués et peu clairs sur leur subordination qu'il est impossible de savoir vraiment qui fait quoi.

En tout cas ils restent au "Pays-Bas-du-Sud" jusqu'au Cent-jours, et avec quinze mois d'entraînement, on peut difficilement parler de conscrits; leur seul défaut est de n'avoir jamais vu le feu.

Par rapport au FT (Faculté de Tirailleur), j'ai un rapport d'un rifleman (Harris je crois) aux Quatre-Bras qui est avec sa compagnie à la gauche du dispositif allié, et en soutien desquels est envoyé le 2e léger dès son arrivée sur le champ de bataille. Le bataillon est envoyé en tirailleurs pour contrebalancer les légers français en face et qui submergent les rifles par leur nombre. Le commentaire est de mémoire qu'au début les Brünswickois ne savent pas trop quoi faire (c'est le commentaire d'un rifle ayant quatre ans de Péninsule derrière lui je te le rappelle), mais qu'après quelques conseils ils se sont très bien comportés et ont tenu le front pendant la journée.

Les bataillons légers ont donc au moins une connaissance et un entraînement théoriques au combat en tirailleurs, même si le faire sous le feu ennemi peut être une nouveauté pour eux.

Quand à ce que dit Pivka/Digby Smith sur l'affaire de l'artillerie française et de l'infanterie du contingent, c'est repris de Siborne, qui n'est pas une marque d'authenticité pour ce qui n'est pas Anglais (et même pour ce qui est Anglais...).

De mémoire, la situation est simple, les fantassins sont déployés (je ne sais pas comment, carré, colonne, ligne ?) un peu en avant du hameau des Quatre-Bras; en face à environ 400 yards il y a l'artillerie du 2e corps qui n'a pas de cible plus proche (j'ai même une illustration qui place la batterie de Jérome à 250 yards, en pleine portée courte), Picton est en retrait à gauche avant le bois des cerises, les Néerlandais dans le bois se font repousser par Jérome, le duc tombe, ils reculent hors du feu de l'artillerie en avant du hameau, en contre-pente. Mais ça c'est mon interprétation rationnelle face à une situation idiote.
-----------
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 06 Avr 2015, 13:38

Échange DMané => BMasson du 01/04/2015

Sur la valeur des compagnies légères des Line Conscripts britanniques.

-------------------

Question DM

Pour les Lights des Line Conscrit, qui semblent "oubliés" (dans la fiche correspondante de Caractéristiques Nationales L3C 1815), l'assimilation avec le 51st Light n'est-elle pas surfaite ?

A quoi pourrions nous les assimiler ? Avec les Gren. Conscrit Réuni ?, n'est-ce pas encore trop fort
---------------
Réponse BM

Pour recentrer le débat, je tiens à te rappeler ce que sont les unités indiquées "line conscript" dans les CN 1815.

3/14th est levé en 1813, fait garnison en Sicile 1813-1814, participe à la campagne de Gênes 1814.

2/30th est levé en 1803, participe à la Péninsule puis "home to recruit" 10/05/13.

33rd levé en 1702, retour d'Indes en 1811, garnison à Stralsund, fait la campagne de Hollande en 1814 et se bat à Bergen op Zoom et Merxem.

2/35 levé en 1799, fait Walcheren, participe à la campagne de Hollande 1814, participe à Merxem et aux deux avances sur Anvers.

2/59 levé en 1804, Coruña, Walcheren 1809, Péninsule jusquà la Nive puis Home recruit".

2/44th levé en 1803, fait la Péninsule jusqu'à la Nive, "home recruit" après avoir fait le 4th provisoire avec le 2/30 (4 coys).

2/69 levé 1803, campagne de Hollande 1814, Bergen op Zoom et expédition du Maine 1814.

2/73 levé en 1809, Stralsund 1813, Görde, Hollande 1814, Merxem.

2/81 levé en 1803, Coruña , Walcheren 1809, Péninsule 1813-1814, puis Canada inférieur 1814.

Tout cela pour dire que ce ne sont pas des conscrits selon l'acception continentale, mais l'armée britannique n'a pas eu de saignée l'ayant forcée à réviser ses standards. Tous ont eu de gros afflux de conscrits, mais les cadres sont expérimentés, et même les recrues ont déjà une campagne au moins dans les pattes (sauf 2/30th, 2/44th et 2/59th), et pas une campagne pour rire (sauf peut-être le 3/14th).

Leur seul souci est que la dernière campagne n'est pas aussi fructueuse que leurs camarades de la Péninsule, et donc leur moral doit être inférieur (encore que par contagion...).

L'exemple type est le 3/14th envoyé aux Pays-Bas pour garnison parce que trop de jeunes recrues, et qui demande par son colonel à rejoindre l'armée, ce que Wellington accepte après les avoir vu défiler. Les autres troupes de garnison n'ont pas cette chance.

En bref l'encadrement est chevronné, les soldats sont bien entraînés, il n'y a pas lieu de les maltraiter trop.

Donc le light conscrit est pour moi assimilable au 51st qui est dans le même cas que les pires d'entre eux ("home recruit" 1814 et récupère 50% de son effectif sans campagne après).

De plus n'oublie pas que le "grenadier conscript" est là pour les compagnies de grenadiers de ces mêmes unités; l'autre compagnie d'élite n'a pas à être moins cotée.
-----------------
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 06 Avr 2015, 13:43

Précision de NRemÿ, suggérée par la fiche de Caractéristiques Nationales L3C 1815 "Pays-Bas".

----------------

Le régiment d'Orange Nassau Fusilier et Jäger Volontaires : L'ensemble est levé fin 1813 et à fait campagne autour de Mayence et en Nord Alsace.On ne peut les considérer comme des miliciens (surtout pour les volontaires qui sont armés de fusils anglais en plus de leur arme personnelle à l'instar des Frw Jager prussien) tant au moral que dans leur organisation, surtout qu'ils disposent de cadres de Nassau.
---------------
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MASSON Bruno sur 08 Avr 2015, 14:42

une anecdote humoristique typiquement Anglaise.
le Comte d'Uxbridge (qui sera fait Marquis d'Anglesey pour Waterloo) a perdu sa jambe à la fin de la bataille, et elle a été enterrée sur le champ de bataille proche du lieu de la blessure, avec une plaque dont voici la traduction du texte:
"Ci gît la jambe du Marquis d'Anglesey. Puissiez-vous prier pour le reste de son corps."

Un officier pas en veine cette mi-juin,
Lt Col (Bvt Col) Sir Henry Walton Ellis, KCB, 1/23rd Fuzileers gravement blessé d'une balle de carabine à la poitrine, cet officier retourne à l'arrière se faire panser quand son cheval le met à terre. Il est alors installé dans une petite cahute en bois près de la route où sa blessure est pansée, cahute qui prend feu la nuit du 19, et dont il est avec difficulté extirpé par l'aide-chirurgien Munro.Il décède le lendemain.

anecdote formidable
le 1st Lt Thomas Taylor Worsley (adjutant de son bataillon) du 3/95th, a reçu au siège de Badajoz une balle qui le touchant sous l'oreille droite a glissé sous la peau jusqu'à l'autre côté, d'où elle fut enlevée, et lui bloqua la tête tournée vers la droite.
A Waterloo il a reçu la même blessure mais en symétrique, et cela lui a remis la tête dans l'axe (voir KIncaid)
MASSON Bruno
 

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar DEVIF Brice sur 16 Avr 2015, 07:54

Bonjour

J'aimerais savoir comment sont organisé les unités d'infanterie des Pays-Bas et du Hannovre (nb et type de compagnies dans les bts).

Pour le Hannovre je penche vers l'organisation anglaise à 10 compagnies mais je n'ai aucun document, de même pour les hollando-belges j'aurais pensé à une organisation "a la française".

Pouvez-vous m'éclairer ?


Brice
" La fatigue commence quand la passion faiblit. Enflammez vos hommes, ils n'auront jamais besoin de repos. "
DEVIF Brice
 
Messages: 352
Inscrit le: 05 Juil 2004, 12:35
Localisation: Soucieu-en-Jarrest (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 26 Avr 2015, 10:30

Salut Brice,

Quand tu as posté ce message j'étais en Espagne, en route pour Sagunto... et je ne le lis qu'aujourd'hui.

Les bataillons hollando-belges sont organisés à la Française, en six compagnies dont deux d'élite.

Les bataillons hanovriens sont à huit compagnies (i.e. sections) "à la prussienne" (soit en pratique les quatre "compagnies-divisions" de leur modèle), chacune comptant 10 hommes entraînés au combat en tirailleurs et qui se tenaient à la droite de leurs compagnies respectives et avaient un "bugler".
L'effectif théorique de 1137 hommes ne fut jamais atteint. Tabler sur 600 h par bataillon est correct.

Sur l'armée hanovrienne le post suivant peut t'intéresser :

viewtopic.php?f=1&t=1277&p=8661&hilit=armée+hanovrienne+1813#p8661

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 26 Avr 2015, 14:49

Voir en rapport avec ce post le complément apporté aujourd'hui à celui sur la batterie Mercer en 1815.

viewtopic.php?f=1&t=563&p=9472#p9472

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MASSON Bruno sur 28 Avr 2015, 16:39

pour ce qui est des pertes de canons Anglais, je n'ai pas grand chose, mais les archives Guelphiques (liste de tous les Pvt et NCO ayant reçu la médaille Guelphique pour leur service dans la KGL) citent:

Sergent-major Ferdinand Nienburg distingué (entres autres) pour à Quatres Bras s’être de son propre chef porté en avant avec son avant train et avoir sorti du feu ennemi 2 canons anglais démontés.

Sergent Schrader du 1er hussard, le soir du 17, en piquet duty, engage avec son camarade 4 cuirassiers, en blesse 2 et les ramène tous prisonniers au camp. (plus plein d'autres trucs en péninsule)
MASSON Bruno
 

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar DEVIF Brice sur 30 Avr 2015, 06:20

Merci pour ces renseignements.

J'ai en projet de faire des unités en 6mm et de les socler sur 2 ou 3 rangs (à l'historique) ce qui me donnera des bataillons à 36 figurines pour le corps de Brunswick.
Je ferais aussi des français et des anglais de la même façon.
" La fatigue commence quand la passion faiblit. Enflammez vos hommes, ils n'auront jamais besoin de repos. "
DEVIF Brice
 
Messages: 352
Inscrit le: 05 Juil 2004, 12:35
Localisation: Soucieu-en-Jarrest (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 22 Mai 2015, 16:48

Les troupes de Nassau en 1815

Suite à une question de Bruno Masson, demandant comment considérer (ludiquement) les compagnies d'élite des landwehr de Nassau, et la réponse relative que j'ai donnée (et qui figurera dans la fiche de Caractéristiques Nationales L3C relative), est tombée la réponse lapidaire de Nicolas-Denis Remÿ :

NDR dixit

"Il n'y a pas de compagnies d'élite dans les Landwehr de Nassau."

------------------

Ce qui a conduit à la réponse relative de votre serviteur :

DM dixit

Moi, je n'invente rien, ni les compagnies d'élite de Landwehr (qui m'ennuient et amènent par suite Bruno à demander leur prix), ni les bataillons à cinq compagnies au lieu de six (ce qui me contrarie aussi car cela ne tombe plus "juste"), mais comme je suis historien avant d'être joueur je ne fais pas comme çà m'arrange mais comme l'indiquent les sources...

En l'occurrence ici "Napoleonic armies" de Ray Johnson, London, 1984, page 76*, avec qui on peut ne pas être d'accord, à condition aussi d'amener des éléments probants contraires.

* Qui dit en substance qu'un bataillon de Landwehr de Nassau compte "1 Grenadier Company, 3 Chasseur Companies, 1 Flanker Company"... Ce qui au demeurant ne s'invente pas.

L'Osprey n° 43 entretient un doute raisonnable en parlant de six compagnies (ce qui donc au demeurant m'arrangerait déjà plus), dont très clairement deux d'élite... y compris dans le bataillon de Landwehr ou 3e bataillon... ce qui est recoupé par l'information, en bas de page 25 qui dit que c'est la "Flanker company (under hauptmann von Rettberg) of the 3rd Battalion, 2nd Regiment of Nassau" qui occupe La Papelotte..."

------------------

Avant que Nicolas ne persiste...

NDR dixit

"D'après les sources que j'ai (Rawkins que j'ai peut-être mal lu, et Hofschröer) : il se forme le 3/1 régiment de Nassau, mais il y a des volontaires qui sont comme les Freiwillige Jägers prussiens.

Il est organisé en 6 compagnies mais sans compagnies d'élite car il n'est constitué que des plus mauvaises et des plus jeunes recrues de Nassau.

(ajout DM : je n'ai pas le Hofschröer... et n'ai rien trouvé de relatif à cette sentence dans le Rawkins)

Les Prussiens qui ont surveillé la levée du 1er régiment de Nassau remarquent que ce sont des ex-cavaliers qui encadrent les unités, notamment dans le Landwehr Bataillon.

Ils sont attristés par l'état combatif du bataillon. Les volontaires sont ceux qui sont sortis du bataillon de Landwehr pour des raisons de prestance, mais sont jugés incapables de combattre.

(ajout DM : ce dernier jugement concerne qui exactement ? Les FWJ du bataillon ou les Jägers composant la compagnie isolée ?).

Le bataillon est levé le 1er avril 1815."

--------------------

DM dixit

Comme voici posées deux conceptions différentes d'une même chose, sont établies les conditions d'un débat, que je poursuis dans le message suivant.
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MANÉ Diégo sur 22 Mai 2015, 17:06

Les troupes de Nassau en 1815 (par Diégo Mané le 22/05/2015)

Le Rawkins dit qu’en 1814 une «brigade de Nassau» est créée par les Alliés avec la formation d’un 3e régiment, d’un régiment de Landwehr et d’une compagnie de Jägers.

Ce 3e régiment est ensuite débandé pour reformer le 1er régiment en 1815, donc composé de soldats n’ayant pas fait l’Espagne (rien à voir avec les vétérans d’i-celle).

--------------

Les Carnets de la Campagne n°1 parle du 2e régiment, dont les bataillons alignent chacun environ 900 hommes en 6 compagnies dont deux d’élite (y compris donc le bataillon de landwehr)... le texte dit cependant que «le 18 juin à 9 h 00, le prince d’Orange envoie les 6 compagnies du 1er bataillon -soit environ 600 hommes, dit le texte !- ... à Hougoumont.»

L’uniforme de ce 2e régiment correspond à celui que l’on connaît d’Espagne... mais les troupes ne semblent plus être les mêmes car «un témoin britannique raconte que les troupes de Nassau sont composées de très jeunes hommes et que les officiers paraissent souvent à peine sortis de l’enfance. Néanmoins, Wellington les considère comme excellentes après son inspection du 28 avril.»

--------------

Les Carnets de la Campagne n° 4 parle de la 2e division des Pays-Bas, qui comprend le 2e de Nassau et le régiment d’Orange-Nassau. Le détachement du 2e de Nassau en faveur d’Hougoumont est donné (par le chef d’état-major de la division) pour 800 hommes.

Page 29 je note que «La compagnie de grenadiers du 3e bataillon Nassau (landwehr du 2e régiment) se relia aux troupes prussiennes...».

Je relève par ailleurs, à au moins deux reprises, dans le placement des troupes du 28e d’Orange-Nassau, que sont citées 4 compagnies (probablement du centre), ce qui signifie que 2 autres (probablement d’élite) sont utilisées séparément).

Page 30, consacrée aux régiments de Nassau, nous avons le témoignage de von Kruse qui commandait le 1er régiment. Il dit très clairement que ses trois bataillons (donc aussi celui de landwehr), sont formés chacun de plus de 900 hommes en 6 compagnies dont deux d’élite. Je note les passages suivants :

«La Papelotte fut occupée par la compagnie de flanqueurs du 3e bataillon (donc les landwehrs) du 2e régiment de Nassau.»

Le rapport du 3e bataillon du 2e régiment de Nassau dit : «Le prince de Sachsen-Weimar m’envoya avec ma compagnie, la 3e de flanqueurs («flanqueurs du 3e bataillon» précise le texte)...» et plus loin que «la 3e compagnie de flanqueurs... fut réduite... à la moitié de son effectif...»

------------------

Dans l’Osprey n° 44 sur les troupes de Nassau on peut lire page 24, lors d’une attaque de cavalerie française à Waterloo que «As the vast majority of the Nassauers (il s’agit ici du 1er régiment) were young recruits in their first action, ... the young Nassauers stood firm».
------------------

Alors de tout cela, faisceau de convergence amplement suffisant, ressort de manière certaine que les 3e (ou landwehr) bataillons de Nassau en 1815 étaient bel et bien organisés comme les deux autres et comportaient donc 6 compagnies dont deux d’élite, qui sont nommément et clairement citées par les mémorialistes présents aux combats.

Je dois donc en tenir compte de mon côté, au moins du point de vue de l’organisation et des uniformes de ces compagnies d’élite, probablement identifiées en tant que telle.

Maintenant, l’uniforme et l’appellation n’ont jamais fait le soldat. Considérer ces compagnies d’élite de même «valeur» que les compagnies du centre est possible, comme ce fût le cas pour les conscrits français de 1813, dont la répartition entre Grenadiers (les plus grands), Fusiliers, et enfin Voltigeurs (les plus petits), ne se décida qu’à la taille.

On peut aussi supposer raisonnablement, et je m’arrête à ce choix, que la composition des compagnies d’élite, qui ne fut pas faite dans l’urgence comme ci-dessus mais au contraire avec la minutie reconnue au créateur de ces landwehrs en 1814-15, le célèbre von Preen, qu’il y rassembla donc les meilleurs (ou les moins mauvais) sujets disponibles, leur donnant (ludiquement) le petit plus envisagé, soit 1 point de moral et 1 point de FT (faculté de tirailleur) pour les flanqueurs, 1 point de moral et 1 point de cac (corps-à-corps) pour les grenadiers, soit BUDget + 1,5 point = 6 en tout.

Par ailleurs la recherche ci-dessus m’a permis de retrouver ici ou là des arguments disant que ces troupes, comme d’ailleurs celles d’Orange-Nassau, ne sont pas composées des vétérans vantés par certains mais bel et bien de jeunes soldats, quand bien même ils aient fait bonne impression à Wellington et se soient bien comportés pour leur baptême du feu.

Partant la question se pose de savoir si les valeurs actuellement retenues, soit L5/2/1/2/2 qui sont littéralement celles de vétérans (FT1 en plus !), ne sont pas un rien surfaites.

Je rappelle les principes relatifs :

L5 = Ligne Vétéran (Infanterie de Ligne «normale» mais composée en majorité de soldats endurcis.

L4 = Ligne Conscrit (Infanterie de Ligne «normale», composée en majorité de nouvelles recrues.

Alors je sais bien que l’un ou l’autre, parlant des unités Hollando-Belges, Brunswickoises, de Nassau ou d’Orange-Nassau, m’ont souligné que ces soldats avaient peu ou prou un an d’existence (à ne pas confondre pour moi à de l’entraînement ou de l’expérience du «vrai combat» -à l’exclusion des sièges ou garnisons-), ce qui du coup les «sortait» de l’«état» de «conscrit» au sens premier, certes je l’admet, mais peut-être pas au sens ci-dessus, non ?

Actuellement ces troupes, jouissent de caractéristiques de base supérieures à celles des vétérans français forts de plus d’années de «guerre» qu’elle n’en ont de mois de «paix».

Cela me chiffonne un tantinet. Et vous ?

Diégo Mané
"Veritas Vincit"
MANÉ Diégo
 
Messages: 3529
Inscrit le: 31 Jan 2004, 09:12
Localisation: Lyon (69)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar MORTIER JeanBaptiste sur 22 Mai 2015, 22:19

Effectivement un L5 est peut-être un peu fort pour des recrues, un L4 est effectivement de rigueur.

Pour le FT, les Nassau combattirent avec leurs propres forces dans le bois devant Hougoumont et dans Papelotte (qui a été réellement inquiété je ne sais pas) ce qui revient à dire qu'ils arrivaient à garder leur formation dans un obstacle et le fait qu'ils reculent est plutôt dû aux voltigeurs francais bien meilleurs au combat, donc le FT doit être gardé à mon sens.

Pour les stats de feu et de corps-à-corps je ne sais pas mais si le duc disait que c'était de la bonne troupe c'est qu'elle l'était (vu comment Wellington était avare de compliments envers cette armée...)

Enfin il faut noter que la ligne francaise est supérieure aux Nassau en tous points (même si son feu n'est pas terrible) ne serait-ce que par les bonus qui lui sont conférés.
MORTIER JeanBaptiste
 

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar FONTANEL Patrick sur 23 Mai 2015, 14:44

Je vote aussi pour L4 au vu des arguments présentés par Diégo.
La force d'une armée, comme la quantité de mouvement en mécanique, s'évalue par la masse multipliée par la vitesse.
[Napoléon Bonaparte]
FONTANEL Patrick
 
Messages: 1054
Inscrit le: 13 Fév 2004, 17:15
Localisation: Tournon sur Rhône (07)

Re: 1815. Armée (anglo-alliée) des Pays-Bas

Messagepar REMY Nicolas-Denis sur 23 Mai 2015, 21:58

Bonsoir,
Suite aux discussions orales ou par intermédiaires, je relate mes sources :
Hofschröer 1815 The Waterloo Campaign Tome 1

P80-82
Pour l'auteur, Les bataillons des 2 régiments de Nassau sont constituées de jeunes recrues et de quelques volontaires. Moins d'un tiers des troupes disposent d'une réelle expérience de guerre alors que la majeure partie du corps des officiers sont des vétérans et les sous -officiers ont entre 4 et 5 ans d'expérience.
Le 1er régiment, basé dans le Duché, est levé le 24 mars 1815. Les deux bataillons cadres sont augmentés d'un 3e btl de Landwehr et l'effectif est porté à 71 officiers et 2974 hommes, dont 1000 sont sans expérience .Parmi les officiers de ce régiment, nombre sont d'anciens cavaliers du régiment de cavalerie de Nassau promus à des postes de rang supérieur. Dans le btl de Landwehr, à part les capitaines, qui sont d'anciens cavaliers vétérans, le reste sont tirés de volontaires et de réservistes sans aucune expérience.

Le 2e régiment est composé de 3 bataillons de réguliers avec 89 officiers et 2738 hommes ( 86 officiers et 2584 hommes le 31 mai)

Le régiment d'Orange Nassau a lui 2 bataillons à 5 compagnies et ne dispose que de 39 officiers et 1427 hommes et d'une compagnie de volontaires de 3 officiers et 166 hommes

Page 46-47 du même ouvrage :
En décembre 1813-janvier 1814, après la libération des territoires de Nassau, le régiment d'Orange-Nassau est levé par Willem van Orange-Nassau.
Le 1er bataillon est prêt en janvier, le second en avril 1814. Les deux unités comprennent plus de 3000 hommes, et sont brigadées avec les troupes de Nassau déjà levées, un régiment de ligne et un régiment de Landwehr à 3 bataillons chacun plus 3 c. ompagnies de volontaires. Ces troupes combattront au siège de Mainz. Après la capitulation de la place, les unités de Orange-Nassau passent à la solde néerlandaise.

Le 2e régiment de Nassau sont majoritairement des anciens soldats ayant servis en Espagne, ayant désertées le 10 décembre 1813 et revenues par bateaux britanniques.
( Je ne parle pas des tensions avec les Prussiens, ce n'est pas le sujet ici, mais explique la dissolution du 1er régiment dit léger attaché au 5e Corps fédéral qui était sous commandement prussien, ce que voulait éviter les Nassauer et le gouvernement néerlandais avec les encouragements des britanniques. Il va servir à reconstituer le 1er régiment de Nassau)
Image
A plusieurs, le jeu c'est mieux ;)
REMY Nicolas-Denis
 
Messages: 689
Inscrit le: 26 Sep 2010, 07:24
Localisation: Lyon (69)

Suivant

Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités

cron